États généraux de la royauté

De La Garde de Nuit
Révision datée du 1 mars 2018 à 19:12 par Hamosh change-peaux (discussion | contributions) (Notes et références)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : the kingsmoot

Les états généraux de la royauté sont une ancienne coutume fer-née de l'Âge des Héros. Ils constituaient autrefois une des libertés sacrées des Fer-nés, la société des Fer-nés s'apparentait alors à une forme de monarchie élective[1]. Cette tradition prit fin le jour où le roi Urron Greyfer massacra les autres rois rassemblés à cette occasion, et rendit ainsi la succession au Trône de Grès héréditaire[2]. La lignée d’Urron s’éteignit un millier d’années plus tard, lorsque les Andals envahirent les îles de Fer[3][4].

Organisation

A la mort d'un souverain, on assistait à un rassemblement de tous les capitaines des îles de Fer afin de désigner par acclamation le nouveau roi sous la conduite des prêtres du dieu Noyé. En effet, chaque capitaine était considéré comme un roi sur son propre bateau, et chaque île avait ses propres « roi du Sel » et « roi du Roc ». Selon la coutume, chaque prétendant se présentait assisté de trois champions et faisait un discours expliquant en quoi il serait le meilleur roi. Ensuite, il offrait des coffres remplis de trésors aux Fer-nés assemblés, symboles de la richesse et des pillages qu'il compte apporter une fois qu'il sera roi.

Les États généraux de la royauté dans la saga

Dans AFFC

Contexte

Après la mort de son frère, le roi Balon Greyjoy, c'est cette antique coutume qu'Aeron Greyjoy, prêtre du dieu Noyé, décide de faire revivre. Il souhaite ainsi empêcher une guerre civile entre les partisans de son autre frère Euron qui s'est emparé du Trône de Grès, et ceux de sa nièce Asha. Mais Aeron a surtout avec le secret espoir que le dieu Noyé inspirera aux Fer-nés le choix qui lui paraît le plus judicieux, celui de son dernier frère, Victarion[5] .

Cependant, lord Balon Greyjoy n'avait pas caché son souhait de voir Asha occuper sa place à sa mort, considérant que son fils Theon, anciennement pupille des Stark, était désormais un faible. Aeron s'était opposé à cette idée, prétextant qu'Asha était une femme et qu'une femme ne pouvait gouverner les Fer-nés. Mais Balon était resté ferme sur sa décision[5] .

Victarion est le deuxième frère vivant de Balon Greyjoy et ne peut ni ne souhaite prétendre au Trône de Grès. Cependant, Ralf le Rouge de Maisonpierre lui conseille, en tant que bras droit de son frère, de réclamer le Trône, surtout que les fils de Balon sont morts et qu'Asha est une femme. Quant à Ralf le Boiteux, il ajoute que Euron a été trop longtemps absent des îles de Fer et qu'il ne connait plus assez son peuple. Même si Victarion a de la rancœur envers son frère, il refuse de le combattre afin d'éviter un fratricide qu'il considère comme une malédiction. Toutefois, après l'appel d'Aeron pour les états généraux, Victarion change d'avis considérant que c'est la volonté du dieu Noyé qui s'exprime par la voix de son frère qui souhaite le voir occuper le trône de Grès[6].

Déroulement

  • Gylbert Vendeloyn : il est le premier à répondre à l'appel d'Aeron Greyjoy à la question « Qui règnera sur nous ? ». Il fait éloges de contrées merveilleuses au-delà de la mer du Crépuscule, des terres qui ignorent l'hiver, la disette et la mort. Il promet s'il devient souverain d'y conduire les Fer-nés. En guise d'offrandes, ses hommes déversent des peaux de phoques, des dents de morse, des armilles en os de baleine, des cors de guerre cerclé de bronze. Il est alors soutenu par les Vendeloyn mais pas tous et son nom est scandé peu de temps.
  • Erik Forgefer : il est le deuxième à répondre à l'appel. C'est un vieillard de 88 ans assis sur un siège porté par ses petits-fils. L'homme se vante de ses exploits guerriers et met en valeur sa sagesse et sa force. Pour terminer, il met en avant ses héritiers. Ses fils déposent des offrandes composées d'armilles, de colliers, de dagues, de poignards et de haches de jet. Erik est soutenu par les voix de ses petits-fils et des capitaines qui ramassent les offrandes. Les voix sont alors coupées par celle d'une femme, Asha, qui le met au défi de se lever. Mais le vieil homme n'en a plus la force ce qui met fin à ses prétentions.
  • Dunstan Timbal : c'est également un vieil homme mais qui tient, lui, sur ses deux jambes. Il porte à la ceinture une épée en acier valyrien, Pluie Pourpre. Il est notamment soutenu par Andrik l'Insouriant. Il commence son réquisitoire en dénonçant le fait que la couronne doit forcément échoir à un Greyjoy. Il fait ensuite longuement l'éloge des membres illustres de sa maison. Les offrandes offertes ne sont que de faible valeur et, comme s'en rend compte Aeron, on n'achète pas le trône avec de la monnaie de singe. Son nom est alors bruyamment mais brièvement scandé.
  • Victarion Greyjoy : il monte à son tour et, arrivé en haut, demande à son frère Aeron sa bénédiction. Ses champions sont Ralf le Boiteux, Ralf Maisonpierre et Nutt le Barbier, de grands guerriers. Victarion met en avant ses exploits guerriers plutôt que des paroles en ajoutant qu'en tant que souverain il leur apportera encore davantage que Balon ne leur a offert. Ses offrandes sont constituées de pierreries, d'or et d'argent. Le nom de Victarion est à son tour scandé par ses hommes puis par les capitaines.
  • Asha Greyjoy : Asha interrompt le vacarme par un sifflement aigu. Elle ne remet pas en cause la force de son oncle mais plutôt ses prétentions au trône. Elle déclare alors que le trône de Balon doit revenir à son fils et pas à son frère. Elle présente alors ses champions Qarl Pucelle, Tristifer Botley et Harras Harloi muni de l'illustre épée Crépuscule. Asha met surtout en avant le fait de ne pas conquérir davantage le Nord mais plutôt de conserver ce qui est déjà acquis. Comme offrande, elle fait renverser des coffres de galets, de pins (symbole de Motte-la-Forêt) et de navets (représentant Winterfell). Elle leur propose la paix, des terres et la victoire. Le nom d'Asha est alors crié en même temps que celui de son oncle Victarion.
  • Euron Greyjoy : l'appel d'un cor met fin au vacarme et Euron après avoir gravi les marches prend la parole. Il les supplante tous en leur rappelant que les Fer-nés sont des conquérants et il leur promet Westeros. Asha lui demande comment il compte s'y prendre et Euron lui rappelle alors la Conquête d'Aegon et de ses Dragons. Selon lui, le cor en sa possession lui permet de lier à sa volonté les Dragons. Et les Dragons, il dit savoir où en trouver trois. Alors tous se mettent à crier son nom. Ses offrandes sont de l'or et de l'argent, des armures somptueuses, des sabres courbes à pommeau doré, des poignards en acier valyrien, des peaux de tigres rayés et peaux de chats mouchetés, des manticores en jade et des sphinx antiques de Valyria, des épices, des défenses d'ivoire et dents de licorne, des plumes, de la soie[7].

Conclusion

  • Euron est désigné comme successeur de Balon et reçoit la couronne de bois flotté.
  • Victarion veut d'abord quitter les États généraux pour rentrer chez lui, mais l'obéissance est une valeur trop forte chez lui et se soumet alors à contre-cœur. Il part batailler avec son frère dans la région du Bief. Se sentant lésé, l'envie de tuer son frère et son roi est très forte mais ce serait là s'attirer les foudres du dieu Noyé.
  • Aeron, n'acceptant pas Euron comme souverain à cause de ses blasphèmes envers le dieu Noyé, reste sur les terres afin de rallier d'autres hommes à sa cause. Il disparait rapidement et même ses noyés ne savent pas où il se trouve.
  • Asha s'enfuit également avec son équipage.

Voir aussi

Notes et références