Ghiscaris

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Ghiscaries)
Aller à : navigation, rechercher
Couple de Ghiscaris

Les Ghiscaris sont le nom que portent les natifs du Pays de Ghis situé sur la rive est de l'actuelle baie des Serfs et correspondant à l'ancien Empire ghiscari. Se désignant eux-même comme les fils de la harpie, ils ont la peau ambrée et des cheveux noirs, denses et crépus[1], avec des reflets rouges ; les plus riches les portent huilés[2]. La tradition veut que les hommes portent leur chevelure arrangées en cornes, en pointes et en ailes[1].

Les castes les plus aisées sont essentiellement composées de marchands qui portent un drap de soie fine, plus ou moins richement décoré et frangé, appelé tokar. Les principales villes de la population ghiscari sont Astapor, Yunkaï, Meereen et la Nouvelle-Ghis. Ce sont des cités-états indépendantes, célèbres surtout pour le commerce des esclaves.

Les Ghiscaris sont généralement nostalgiques de leur glorieux empire qui fut abattu par la jeune Valyria il y plus de cinq mille ans, et dont ils prétendent descendre. Ils ont adopté la langue de leurs vainqueurs et parlent donc le haut valyrien, mais avec une influence de leur ancienne langue, et déformé en outre par un accent très prononcé[2][1], consistant notamment à grasseyer les z[3]. De plus, chaque cité parle son propre dialecte dérivé du haut valyrien, bien qu'il reste compréhensible pour les autres[4].

Les riches Ghiscaris affectionnent des mets tels que le chien, cuisiné notamment sous forme de saucisses[5], et dont ils consomment la cervelle en gelée, mais aussi les ragoûts de poulpe rouge et de fœtus[2] et les œufs de cane[5]. Ils associent en revanche les viandes de bœuf et de porc aux cultures barbares[2]. Ils consomment aussi du vin, des olives, des figues, des cerises[6] et des kakis[5].

Les Ghiscaris ont pour coutume d'ensevelir leurs défunts dans des caveaux creusés sous leurs demeures[5].

Voir aussi

Notes et références