Jugement des Sept

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Trial of Seven

Le Jugement des Sept est une forme particulière, antique et rare de duel judiciaire, liée à la religion des Sept et aux traditions andales, qui se déroule à sept contre sept[1].

Tradition

Les Andals, vénérant la religion des Sept, considéraient le chiffre sept comme magique. Ils croyaient qu'en opposant les champions sept contre sept, ils honoraient les dieux, ce qui garantissait un jugement plus juste de leur part[1].

Cette tradition étant liée à la culture andale et à la religion des Sept, il semble qu'il faille être chevalier pour pouvoir être champion d'une des partie au procès[1].

Procédure

Le Jugement des Sept est semblable au duel judiciaire classique. Si le ou les accusés sont tués, on estime que les dieux l'ont jugé coupable et le combat s'arrête. Si le ou les accusateurs meurent, on estime que l'accusé est innocent et le combat s'arrête. Le combat se termine également si les accusateurs retirent leur accusation ou si les accusés admettent leur culpabilité. Il semble admis qu'un accusé ou un accusateur qui ne parviendrait pas à réunir les sept champions pour le défendre perdrait sa cause[1].

La mort ou la capitulation d'un des champions n'arrête pas le combat. En revanche, si les sept champions de l'une ou l'autre partie meurent ou capitulent, cette partie est déclarée perdante[1].

Les Jugements des Sept connus

Deux jugements des Sept sont précisément connus.

En l'an 42, un jugement des Sept opposa à Port-Réal le roi autoproclamé Maegor I Targaryen aux Fils du Guerrier, un ordre religieux et militaire, en rébellion ouverte contre la maison Targaryen pendant la guerre de la Foi[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Jugement des Sept de Maegor.

Il semble ensuite que la pratique du Jugement des Sept tombe progressivement en désuétude et n'est plus utilisé à partir du règne de Viserys I Targaryen puisqu'en l'an 209, cela fait un siècle qu'aucun jugement de ce type n'a eu lieu[1].

En l'an 209, un jugement des Sept opposa à Cendregué les princes Aerion et Daeron Targaryen à un chevalier errant, ser Duncan le Grand, en marge du tournoi de Cendregué[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Jugement des Sept de Cendregué.

Voir aussi

Notes et références