Fils du Guerrier

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason des Fils du Guerrier

V.O. : the Warrior's Sons

Les Fils du Guerrier, surnommés aussi les Épées, étaient un ordre de chevaliers de la religion des Sept placé sous l'autorité directe du Grand Septon. Ses membres abandonnaient volontairement leurs terres et leur fortune pour servir la Foi[1]. Ils étaient regroupés avec les Pauvres Compagnons sous l'appellation collective de Foi Militante. De nombreuses rumeurs contradictoires circulaient sur leur compte mais elles s'accordaient unanimement sur le fait qu'ils poursuivaient d'une haine implacable tous les ennemis de la Sainte Foi[2].

Les Fils du Guerrier furent interdits par Maegor I Targaryen au cours de la guerre de la Foi[3][4].

Équipement

Les Fils du Guerrier ne portent que d'humbles chemises de crin sous leurs armures niellées d'argent et des manteaux aux couleurs de l'arc-en-ciel. Ils utilisent des boucliers en forme de cerf-volant[N 1] qui semblent avoir été en usage parmi les Andals[1]. Les pommeaux de leurs épées étaient dotés d'un cristal taillé en forme d'une étoile à sept branches, symbole de la Foi[2].

Histoire

Avant la guerre de la Foi

Plusieurs siècle avant la Conquête des Sept Couronnes par Aegon Ier Targaryen, les Fils du Guerrier et les Pauvres Compagnons assistent le roi des Rivières et des Collines Humfrey Ier Teague dans sa guerre contre les rebelles Nerbosc, Tully et Vance. Ce soutien récompense la piété du roi Humfrey, qui avait fait construire de nombreux septuaires et avait réprimé les adorateurs des anciens dieux dans son royaume[5].

Pendant la Conquête, plusieurs Saintetés espèrent que le Grand Septon appellera les fidèles et la Foi Militante à lutter contre Aegon le Conquérant et ses sœurs-épouses, mais celui-ci aurait eu une vision qui le convainc de ne pas se dresser contre les dragons des Targaryen[4].

La guerre de la Foi

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre de la Foi.

En l'an 41, les Fils du Guerrier investissent les rues de Port-Réal pour protester contre le mariage incestueux d'Aegon Targaryen et de Rhaena Targaryen, les aînés du roi Aenys I Targaryen. Peu de temps après, éclate la guerre de la Foi, et les Fils du Guerrier répondent à l'appel à la révolte lancé par le Grand Septon. Ils établissent leur quartier général sur la colline de Rhaenys dans le septuaire du Souvenir, qui est fortifié. Après la fuite du roi Aenys vers Peyredragon, les Fils du Guerrier s'emparent des portes de la capitale et chassent les ouvriers qui travaillent sur le chantier du futur Donjon Rouge, sur la colline d'Aegon.

En l'an 42, le prétendant Maegor Targaryen revient à Port-Réal pour reconquérir la ville et réclamer le Trône de Fer. Afin de prouver sa légitimité, il affronte sept Fils du Guerrier au cours d'un jugement des Sept. Sa victoire prouve que les Sept le reconnaissent comme légitime. Vingt-neuf jours plus tard, il incendie grâce à son dragon Balerion le septuaire du Souvenir, supprimant ainsi les quelques sept cents Fils du Guerrier qui s'y trouvent. Ces pertes affaiblissent considérablement l'ordre, mais il en reste de nombreux membres à Port-Lannis, Villevieille, Goëville et Pierremoûtier. Deux cents d'entre eux rejoignent l'ost des Pauvres Compagnons de ser Horys Hill qui marchent sur Port-Réal la même année. Ils sont défaits lors de la bataille de la Fourche de la Néra. En l'an 43, ce qui reste de l'ordre désigne ser Joffrey Doguette comme nouveau capitaine de l'ordre. La même année, le roi Maegor Ier promulgue un édit rendant illégale l'existence de la Foi Militante et des Fils du Guerrier. Plusieurs maisons nobles défient toujours Maegor et subissent des représailles[4]. La maison Osgris aurait notamment perdu la suzeraineté de Froide-Douve, lorsque lord Ormond Osgris se serait opposé à l'interdiction des ordres religieux par Maegor I Targaryen[6]. Quelques temps plus tard, le Grand Septon meurt dans des circonstances inexpliquées. Les quelques deux cents Fils du Guerrier de Villevieille sont immédiatement arrêtés par lord Martyn Hightower. Ils sont jugés au cours des six mois suivant par le roi Maegor Ier lui-même. Trois quarts d'entre eux sont envoyés à la Garde de Nuit après avoir renoncé à leurs vœux, le quart restant étant exécuté. Ser Morgan Hightower est le seul d'entre eux à recevoir un pardon royal complet et à repartir libre.

Le nouveau Grand Septon, bien plus conciliant que le précédent, reconnaît l'autorité royale de Maegor et dissout officiellement la Foi Militante, en déclarant que les Sept n'ont plus besoin d'épées et que le Trône de Fer protégera désormais la Foi. Le roi Maegor Ier accorde aux derniers Fils du Guerrier jusqu'à la fin de l'année 43 pour rendre les armes et abandonner leur rébellion, sous peine de voir leur tête mise à prix pour un dragon d'or[4].

Après la guerre de la Foi

Bien que la Foi Militante a été officiellement dissoute en l'an 43, certains anciens Fils du Guerrier n'abandonnent pas leur rébellion contre le roi Maegor Ier. Trop peu nombreux pour l'affronter directement sur le champ de bataille, ils doivent se contenter d'actions clandestines. Ser Joffrey Doguette envoie ses fidèles à travers le royaume pour continuer à pourchasser tous ceux qui avaient pris les armes contre la Foi. Les assassinats se multiplient. Bien que leurs têtes soient mises à prix, le peuple les protège et les cache toujours, car il reste attaché au souvenir de ce qu'ils représentaient autrefois. Ser Joffrey Doguette et ses hommes parviennent même à imposer leur loi sur toutes les terres au nord de la Dent d'Or[4].

Sous le règne de Jaehaerys Ier Targaryen, la dissolution de la Foi Militante est confirmée[7], mais le jeune roi annule les récompenses promises par Maegor pour la tête des Fils du Guerrier et il laisse la possibilité à ceux qui le souhaite de rejoindre le Mur[8]. Certains fidèles de la religion des Sept restent nostalgiques au fil des siècles et souhaite la réhabilitation de l'ordre[2].

Membres connus des Fils du Guerrier

Anciens membres

Membres actuels

Les Fils du Guerrier dans la saga

Dans AFFC

Jouant des troubles causés à Port-Réal par les pénitents et sur la bénédiction qu'il doit accorder au nouveau roi Tommen Baratheon, le nouveau Grand Septon (le « Grand Moineau ») obtient de la reine régente Cersei Lannister l'abrogation des lois de Maegor I Targaryen interdisant à la Foi d'être armée. La renaissance des ordres militants et guerriers est ainsi concédée contre l'effacement total de la dette de la Couronne envers la Foi[2]. De nombreux chevaliers errants rejoignent alors les Fils du Guerrier. Ils sont rapidement rejoints par des fils puînés de maisons nobles[1], voire des seigneurs, comme lord Lancel Lannister de Darry[9][1]. Les Fils du Guerrier accompagnent les émissaires du Grand Septon[1] et assurent la protection du Grand Septuaire de Baelor[10].

Dans ADWD

Quand le Grand Moineau condamne la reine Cersei Lannister à effectuer une marche de pénitence, nue et entièrement rasée, dans les rues de Port-Réal, il missionne une douzaine de Fils du Guerrier menés par ser Theodan le Véridique pour l'escorter, la protégeant de tout agression physique[11].

Notes et références

Notes

  1. Kite shield en version originale, correspondant aux boucliers en forme de goutte d'eau utilisés par les Normands aux Xème et XIème siècles.

Références