Sarne

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Sarne
Informations
V.O. Sarne
Nature fleuve
Localisation
Loc-Sarne.jpg

La Sarne est un immense fleuve d'Essos et l'un des plus grands du monde connu après la Rhoyne[1][N 1].

Géographie

Les deux bras principaux de la Sarne[N 2] et ses nombreux affluents drainent une grande moitié ouest de la mer Dothrak, des abords des montagnes Peintes à la mer Grelotte et de la forêt de Qohor à la baie des Défenses[2][3]. Au sud de la baie, de nombreux cours d'eau alimentent trois grands lacs[N 3], vestiges de l'antique mer d'Argent. La Sarne s'écoule ensuite vers le nord pour se jeter finalement dans la mer Grelotte, après s'être préalablement divisée en trois bras distincts pour former un large delta[2][4].

Histoire

Il est possible que les parages de ce fleuve aient abrité les toutes premières civilisations : certains mestres citent la région comme le lieu de naissance probable des Premiers Hommes puis des Andals[3]. Le fleuve a donné son nom à l'ancien royaume de Sarnor qui régna sur ces terres durant des millénaires, et l'on retrouve aujourd'hui le long de ses rives les ruines des anciennes citées sarnores détruites par les Dothrakis lors du Siècle de Sang. Ne subsistent aujourd'hui que Saath, dernière cité des Tagaez Fen, et la colonie lorathie de Morosh, toutes deux bâties à l'embouchure du fleuve[3]. Il existe également une route valyrienne traversant le fleuve, qui reliait jadis Essaria, colonie valyrienne, à Sarnath, la capitale sarnore[5].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Le Zamoyos, fleuve de Sothoryos, semble également s'étendre sur une très grande distance (cf. Les cartes du monde connu, Le monde connu), mais son cours n'est pas connu sur toute sa longueur.
  2. Il semble que la carte Essos des Cartes du monde connu soit erronée : elles représente deux fleuves distincts alors que les écrits de mestre Yandel n'en citent qu'un seul, la Sarne (cf. Les cartes du monde connu, Essos).
  3. Là encore, la carte Essos des Cartes du monde connu représente seulement deux lacs (en plus du Nombril du Monde), alors que les écrits de mestre Yandel en citent trois (cf. Les cartes du monde connu, Essos).

Références

  1. Les origines de la saga, Les dix mille navires.
  2. 2,0 et 2,1 Les cartes du monde connu, Essos.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Les origines de la saga, Les prairies.
  4. Les origines de la saga, La mer Grelotte.
  5. Les cartes du monde connu, La mer Dothrak.