Aemon Targaryen

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Aemon Chevalier-Dragon)
Aller à : navigation, rechercher
Aemon Targaryen
Identité
V.O. Aemon Targaryen
"the Dragonknight"
Surnom Aemon Chevalier-Dragon
Statut
Rang prince
chevalier
Titre Lord Commandant de la Garde Royale
Épée Noire Sœur
Naissance 136
Décès entre 178 et 183[N 1]
Famille
Père Viserys II Targaryen
Mère Larra Rogare
Blasons
Aemon faisait partie de la maison Targaryen Blason personnel d'Aemon TargaryenAemon dirigeait la Garde Royale
Lord Commandant de la Garde Royale
◄ inconnu inconnu ►

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né en l'an 136[1], le prince Aemon Targaryen, dit Aemon Chevalier-Dragon, était le fils cadet du roi Viserys II Targaryen et le frère d'Aegon IV Targaryen. Il fut l’un des plus célèbres chevaliers et lord Commandant de la Garde Royale[2] et était armé de Noire Sœur, une épée en acier valyrien (portée par les membres les plus prestigieux de la maison Targaryen tels la reine Visenya ou Daemon Targaryen)[3].

Biographie

Le prince Aemon rejoint la Garde Royale à l’âge de dix-sept ans[4][5], probablement peu après le mariage de son frère aîné Aegon et de sa sœur cadette, Naerys. Il participe à la conquête de Dorne menée par son cousin, le roi Daeron I Targaryen durant laquelle il est blessé par une flèche empoisonnée destinée au roi. Rétabli, en l'an 160, il accompagne à nouveau le roi lorsque la principauté se soulève. Le roi et son escorte assaillis par les Dorniens, Aemon est impuissant à sauver Daeron ; il est à nouveau blessé et fait prisonnier[6]. Le prince Baelor succède à son frère et animé par la volonté de faire la paix avec Dorne, il décide de rendre les otages dorniens, les accompagnant dans leur retour, marchant pieds nus à leurs côtés. Arrivé à Wyl, il échoue à obtenir de lord Wyl la libération du Chevalier Dragon, encagé nu en plein soleil au-dessus d'une fosse remplie de vipères, mais il lui promet de revenir. De retour de Lancehélion, le roi Baelor se rend à nouveau auprès d'Aemon que, cette fois, lord Wyl accepte de libérer, à condition que Baelor traverse la fosse pour sortir lui-même son cousin de sa cage. Baelor s'exécute et parvient à ses fins[7], avant de tomber dans le coma sous l'effet du venin des reptiles. Le prince dut transporter son roi sur son dos puis à dos d'âne jusqu'à Havrenoir[8].

Les relations entre Aemon et son frère aîné, le futur Aegon IV l'Indigne furent de tout temps difficiles, du fait de la notoriété et la noblesse du Chevalier Dragon, à l'opposé des excès d'Aegon. La proximité, existant depuis l'enfance, entre le prince et sa sœur Naerys est à l'origine de la rumeur qu'ils étaient amoureux l'un de l'autre, voire amants. De fait, on raconte qu’il pleura lorsqu'elle épousa leur frère[9]. En dépit de sa brutalité, Aegon ne leva jamais la main sur elle, peut-être par crainte de son frère[10]. Aemon gagna un tournoi sous le nom du « chevalier des Pleurs »[N 2] pour pouvoir nommer sa sœur reine d'amour et de beauté à la place des maîtresses de son frère[11]. Aemon défendit victorieusement la reine par un duel judiciaire face à ser Morgil Piquemèche qui s'était fait le porte-parole de ces rumeurs, provenant probablement du roi lui-même[3].

Il meurt[N 1] héroïquement en sauvant son frère et roi d'une tentative d'assassinat menée par les frères de ser Terrence Tignac[12][3]. Le roi profita de sa mort puis de celle de sa sœur-épouse un an plus tard pour remettre presque ouvertement en question la légitimité de son fils aîné et héritier Daeron qui s'opposait aux excès de son père, ouvrant la voie à la rébellion de Daemon Feunoyr[3] .

Son arrière-petit-neveu fut nommé Aemon en son honneur[13].

Notes et références

Notes

  1. 1,0 et 1,1 Probablement entre 178 et 183. Ser Terrence Tignac est emprisonné et torturé à mort en 178, le roi quant à lui meurt en 184, et on sait que le roi survécut à ses frère et sœur. On peut supposer raisonnablement que les frères Tignac firent leur tentative d'assassinat quelques temps seulement après la mort de leur frère.
  2. The Knight of Tears en VO. Le choix de ce pseudonyme semble être lié aux larmes qu'il a versé lorsque sa sœur Naerys épousa leur frère Aegon IV l'Indigne (cf. A Clash of Kings, Chapitre 42, Tyrion).

Références