Daeron II Targaryen

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Daeron II Targaryen
Image by Amok (c)

Identité
V.O. Daeron II Targaryen
the Good
the Falseborn
Surnoms le Bon
l'Hypocrite-né
Apparence
Poids filiforme avec une légère bedaine
Statut
Rang prince
roi
Titre roi des Sept Couronnes
Naissance 153
Règne de 184 à 209
Décès 209
Famille
Père Aegon IV Targaryen
Mère Naerys Targaryen
Épouse Mariah Martell
Enfants Baelor Targaryen (170)
Aerys Ier Targaryen
Rhaegel Targaryen
Maekar Ier Targaryen
Blasons
Daeron II dirigeait la maison Targaryen
Roi des Sept Couronnes
Aegon IV Aerys Ier

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né à la toute fin de l'an 153[1], le roi Daeron II Targaryen, dit Daeron le Bon (ou l'Hypocrite-né par ses opposants), était le fils aîné légitime et héritier d'Aegon IV Targaryen et de son épouse (et sœur) la reine Naerys Targaryen. Il accéda au trône assez tardivement alors qu'il s'approchait de la quarantaine. Filiforme, les épaules rentrées et doté d'une légère bedaine[2], Daeron n'avait jamais été un combattant mais il émanait de lui une grande force paisible. Son physique et la compagnie des mestres qu'il affectionnait le mettait en porte-à-faux avec la culture traditionnellement combattante des Sept Couronnes. Probablement du fait des nombreuses rumeurs remettant en cause sa légitimité (rumeurs provoquées par le comportement de son père, qui le pensait fils d'Aemon Chevalier-Dragon, en faveur de son demi-frère bâtard Daemon Feunoyr[3]), il portait la couronne élaborée de son père[4].

Jeunesse

Le prince Daeron est marié à la princesse dornienne Mariah Martell par le roi Baelor Ier Targaryen peu de temps après la mort du roi Daeron Ier Targaryen et l'échec de la conquête militaire de Dorne, vers les années 160. Ce mariage constitue le premier pas vers un rapprochement entre la principauté et le reste des Sept Couronnes[5]. Son épouse lui donne quatre fils, Baelor en 170, Aerys, Rhaegel et Maekar.

Avant d'accéder au trône, Daeron subit le comportement contestable de son père, le roi Aegon l'Indigne. Ce dernier le suspecte en effet d'être en réalité le fils de son propre frère, Aemon Chevalier-Dragon, plutôt que le sien. Il ne remet pas en cause ouvertement la légitimité du prince, mais il l'affaiblit dangereusement en l'an 182, en reconnaissant son fils bâtard Daemon Feunoyr et en lui donnant Feunoyr, l'épée ancestrale des rois targaryens. Deux ans plus tard[6], le roi Aegon meurt, légitimant sur son lit de mort l'ensemble de ses bâtards[2].

Règne

À son accession au trône en l'an 184[6], le roi Daeron lie des contacts étroits avec la noblesse dornienne. Son épouse Mariah introduit de nombreux us et coutumes de Dorne à la cour de Port-Réal. Puis il fait épouser au prince Maron Martell sa sœur cadette, Daenerys, ce qui permet le rattachement définitif de Dorne aux Sept Couronnes, la principauté reconnaissant enfin la suzeraineté du Trône de Fer en l'an 197[5]. Ce mariage présente en outre l'avantage d'empêcher son demi-frère bâtard, Daemon Feunoyr (que certains jugent plus légitime que lui), d'épouser sa sœur, les deux étant amoureux l'un de l'autre[7].

Malheureusement, ces rapprochements avec les Dorniens ainsi que la présence à la cour d'un grand nombre de lettrés dont Daeron apprécie l'entourage, entraînent un mécontentement croissant de la part de la noblesse plus traditionaliste. Daemon Feunoyr, furieux d'avoir perdu Daenerys, prend alors la tête du mouvement de fronde et, fort de puissants alliés, se déclare prétendant au Trône de Fer en l'an 196. Cette guerre civile constitue la plus grande menace que la dynastie targaryenne ait eu à affronter[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellions Feunoyr.

Après l'échec de la rébellion et la mort de Daemon, Daeron nomme son fils et héritier Baelor Main du Roi[8]. Ce dernier meurt cependant prématurément, au cours du tournoi de Cendregué en l'an 209[8]. C'est probablement le fils aîné de ce dernier, et petit-fils du roi, Valarr, qui est nommé Main du Roi.

Le roi Daeron décède pendant le Fléau de Printemps en l'an 209 avec grand nombre de ses petits-enfants, dont Valarr et Matarys Targaryen, les deux fils de Baelor[2]. C'est le deuxième fils de Daeron, Aerys, qui monte sur le Trône de Fer sous le nom de Aerys Ier Targaryen[9].

Postérité

Malgré la rébellion de Daemon Feunoyr en 196, qui sera suivit par de nombreuses autres tentatives des Feunoyr de renverser les Targaryens, Daeron II est considéré comme un roi compétent et pacifique. Le bilan de son règne paraît positif, les Rébellions Feunoyr étant bien plus la conséquence du règne de son père Aegon l'Indigne que du sien. Dorne est enfin rattachée au royaume, permettant l'union effective des Sept Couronnes, souhaitée par des générations de Targaryen[10].

C'est d'ailleurs Daeron II qui convainc son fils Maekar de laisser son fils Aemon devenir mestre à la Citadelle, le royaume comptant un grand nombre de successeurs potentiels au Trône de Fer et «le trop de dragons étant aussi dangereux que le trop peu»[11].

Conseil restreint

Main du Roi Grand Mestre Grand Argentier lord Commandant de la Garde Royale Maître des lois Maître des navires conseiller
Ambrose Beurpuits
lord Fengué
Baelor Targaryen
Ronnel Penrose Brynden Rivers

Notes et références