Baelor I Targaryen

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Baelor Ier Targaryen
Image by Amok (c)

Identité
V.O. Baelor I Targaryen
Baelor the Blessed
Baelor the Beloved
Baelor the Befuddled
Surnoms Le Bienheureux
Le Bien-Aimé
Le Hagard
Statut
Rang prince
roi
Titre Roi des Sept Couronnes
Naissance vers 144 (Port-Réal)
Règne de 161 à 171
Décès 171 (Port-Réal)
Famille
Père Aegon III Targaryen
Mère Daenaera Velaryon
Épouse Daena Targaryen
Blasons
Le roi Baelor I faisait partie de la maison Targaryen
Roi des Sept Couronnes
Daeron Ier Viserys II

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né vers l'an 144, le roi Baelor Ier Targaryen, dit Baelor le Bienheureux, est le second fils d'Aegon III Targaryen et de sa seconde épouse, Daenaera Velaryon. Il accède au Trône de Fer à la mort de son frère Daeron Ier à Dorne en l'an 161, alors qu'il se destinait à devenir septon. Sa foi était profonde et, en raison de ses nombreuses périodes de jeûne, qu'il pratiquait afin de juguler ses désirs sexuels[1], il était extrêmement maigre avec un visage marqué par la béatitude. Baelor portait une couronne de fleurs et de pampres[2], une pratique qui ne fut jamais reprise par aucun de ses successeurs.

Règne

Paix avec Dorne

À la suite de la mort du roi Daeron Ier en l'an 161, les otages remis par les grandes familles dorniennes pour garantir leur loyauté au Trône de Fer sont emprisonnés. Toutefois, les premières décisions du roi sont de pardonner la mort de son frère et de faire la paix avec Dorne en les libérant. Il les accompagne dans leur retour, marchant pieds nus à leurs côtés. Arrivé à Wyl, il échoue à obtenir de lord Wyl la libération du Chevalier-Dragon, encagé nu en plein soleil au-dessus d'une fosse remplie de vipères, mais il lui promet de revenir. Il atteint Lancehélion et parvient à un accord de paix avec le prince de Dorne, prévoyant notamment le mariage de son cousin Daeron avec la princesse Mariah Martell, base de la future intégration de Dorne dans le royaume, qui sera définitivement scellée en l'an 197. Fidèle à sa promesse et ayant refusé le retour en bateau que lui a proposé le prince, le roi Baelor se rend à nouveau auprès de son cousin Aemon que, cette fois, lord Wyl accepte de libérer, à condition que Baelor traverse la fosse pour sortir lui-même son cousin de sa cage. Baelor s'exécute et parvient à ses fins, avant de tomber dans le coma sous l'effet du venin des reptiles. Il lui fallut plus de six mois pour se rétablir et reprendre les rênes du gouvernement[3]. Certains prétendirent ensuite qu la demi-douzaine de morsures reçues[4] ce jour-là, auraient dérangé son esprit, ce qui expliquerait les nombreuses lubies de son règne[5][3]. Les rhapsodes et certains septons répandront toutefois la légende selon laquelle les vipères se refusèrent à piquer ce roi saint d'une pureté incomparable[5].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Union de Dorne aux Sept Couronnes.

Le roi septon

Les dix années du règne du roi Baelor furent aussi vertueuses qu'illuminées. Il conserve son oncle Viserys comme Main du Roi, ce dernier ayant montré ses capacités en gouvernant les Sept Couronnes pendant que Daeron Ier Targaryen menait ses guerres à Dorne. La vocation de Baelor Targaryen pour la religion des Sept ne semble avoir été compromise qu'à la mort de son frère aîné, Daeron Ier[3].

Certaines de ses lubies sont pourtant très contestées. Ainsi, il décide de faire nommer Grand Septon un tailleur de pierre illettré du nom de Pat, puis un jeune garçon de huit ans qui accomplissait de pseudo-miracles[6][3]. Marié à sa soeur Daena avant son avènement, il fait dissoudre le mariage car non consommé et la fait enfermer avec ses deux autres sœurs, Rhaena et Elaena dans un édifice du Donjon Rouge (qui portera ensuite le nom de « Crypte-aux-Vierges ») afin de se préserver de la tentation charnelle qu'elles représentaient[7][3]. C'est ainsi que ses sœurs furent connues sous le nom de Vierges de la Tour. Il promet ensuite de ne plus jamais se marier et prononce ses vœux de septon. Il décide également un beau jour de bannir de Port-Réal toutes les prostituées, priant pour elles alors qu'elles étaient conduites aux portes de la ville, mais refusant de leur accorder un regard[8][3]. Dérangé par l'aspect et le goût des corbeaux messagers pour les cadavres, il tente également de faire remplacer leur usage par celui des colombes, sans succès[9][3]. Enfin, dans l'espoir de faire éclore les œufs de dragons de la maison Targaryen, il s'abîme en prières sur les siens, en vain[10][11]. C'est également sous son règne que la destruction des ouvrages sur les dragons écrits par septon Barth, Main du roi Jaehaerys I Targaryen, est ordonnée[12][13][3]. Baelor est à l'origine de la construction du Grand Septuaire de Port-Réal, qui porte désormais son nom[3].

En l'an 171, après quarante jours d'un jeûne sévère commencé après la naissance du fils bâtard de sa sœur et ex-épouse Daena et d'un père alors inconnu, Baelor meurt sans descendant[3].

Malgré l'extravagance de son règne, Baelor conserve auprès du peuple l'image d'un bon roi dont le règne fut prospère, même si les bienfaits semblent surtout attribuables à sa Main. Ainsi, aucun monarque Targaryen ne sera plus aimé que lui, et il a conservé la réputation d'avoir aimé le petit peuple autant que les Sept[8]. Une grande statue de marbre blanc le représentant en pied orne le parvis devant le Grand Septuaire de Baelor[14][3].

Succession

La princesse Daena Targaryen fut un temps envisagée pour succéder à son frère mais dix ans d'isolement dans la « Crypte-aux-Vierges », la naissance de son fils bâtard et surtout le souvenir cuisant de la Danse des Dragons eurent raison de cette éventualité[15]. Son oncle Viserys hérita donc du trône, même si certains murmurèrent qu'il avait fait empoisonner son neveu pour prendre le Trône[5][3].

Conseil restreint

Main du Roi Grand Mestre Grand Argentier Lord Commandant
de la Garde Royale
Maître des lois Maître des navires
Viserys Targaryen Munkun Alyn Velaryon ?

Notes et références