Glendon Flowers

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Glendon Flowers
Identité
V.O. Glendon Flowers
Surnoms Glendon Boule
Le Chevalier de la Feuille de Rose
Apparence
Cheveux brun sombre
Taille petit
Poids trappu
Statut
Rang Chevalier
Naissance 197
Famille
Père Présumément Quentyn Boule
Mère Jenny Rien-qu’un-Sou
Blasons
Glendon utilisait le blason personnel de son « père »

Né en l'an 197, ser Glendon Flowers était un chevalier errant qui vécut au début du troisième siècle. Il prétendait être le fils bâtard de ser Quentyn Boule, plus connu sous le nom de Boulenfeu. Petit, trapu et de lourde carrure, il avait des cheveux de couleur brun sombre, le nez bulbeux et le menton pugnace[1].

Avant L'Œuf de Dragon[modifier]

La mère de ser Glendon était une prostituée connue sous le nom de Jenny Rien-qu’un-Sou qui officiait parmi les membres de l'armée de Daemon Feunoyr pendant la première rébellion Feunoyr. Bien qu'elle couchât effectivement avec Boulenfeu, il est peu probable que Glendon soit réellement son fils[N 1]. Après la mort de sa mère, Glendon et sa sœur continuèrent à être élevés dans le bordel où travaillait leur mère, un établissement nommé La Feuille de Rose. Là, les prostituées entretinrent les contes que sa mère avait racontés à Glendon et, selon lesquels, il était le fils de Boulenfeu et il grandit en croyant dur comme fer à cette version de l'histoire.

Dès qu'il fut en âge de se battre, il fut bien entraîné par un vieil écuyer qui troquait sa science des armes contre de la bière et des passes gratuites dans le bordel. Quand il eut environ quinze ou seize ans, un groupe de chevaliers descendit à la Feuille de Rose et l'un d'eux, ser Morgan Donestable, « acheta » la virginité de la sœur de Glendon en adoubant ce dernier[1].

Dans L'Œuf de Dragon[modifier]

Adoubé, ser Glendon parcourt le pays en tant que chevalier errant en prenant le nom de ser « Glendon Boule ». Il utilise également les armoiries de son « père », ce qui fait de lui un objet de moquerie au sein de la chevalerie.

En l'an 212, voulant se faire un nom, il participe au tournoi organisé à l'occasion du mariage de lord Beurpuits à Murs-blancs. Sous le nom de chevalier de la Feuille de Rose (l'utilisation du nom de Boule lui ayant été refusé), il défait successivement ser Argrave le Belliqueux, lord Alyn Chantecoq, lord Costayne et Mortimer Tourbier. Lord Gormon Peake lui propose alors une place à Stellepique mais, en contrepartie, pour prouver sa loyauté, il devrait perdre contre Jehan le Ménétrier. Ser Glendon refuse car il désire gagner le tournoi et remporter l’œuf de dragon. Dunk lui propose peu après de l'accompagner dans le Nord, ce qu'il ne peut accepter puisqu'il a l'intention de devenir garde royal, ce que n'avait pu obtenir son présumé père. Le mariage n'étant qu'un prétexte pour réunir les partisans de la cause Feunoyr et préparer une nouvelle rébellion, ser Glendon devient un rival dangereux pour Jehan le Ménétrier, en fait le fils de Daemon Feunoyr, qui escompte que sa victoire au tournoi renforce sa cause. Il est alors accusé du vol de l’œuf, accusation que ser Glendon juge grotesque : pourquoi voler un objet qu'il était certain de gagner dans la lice ? Il est cependant emprisonné puis interrogé sous la torture, à l'instigation de lord Peake. Plus tard, Dunk qui connait une partie de la vérité intervient pour le faire libérer. Ser Glendon exige alors un duel judiciaire contre Daemon qui ne semblait pas au courant des manigances de Gormon Peake. Le duel a lieu le lendemain matin à l'aube et, alors que Glendon a démonté son adversaire grâce à une lance de tournoi plus longue que la lance de guerre de Jehan (astuce que lui avait conseillée Dunk), une armée, menée par la Main du Roi en personne, lord Brynden Rivers, surgit aux portes de Murs-blancs, ce qui met fin au duel. Lors de son entrevue avec Freuxsanglant, Dunk réclame la libération de ser Glendon, le considérant comme un vrai chevalier[1].

Notes et Références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Il n'existe a priori pas de ressemblance physique particulière entre Boulenfeu et Glendon, ce dernier n'ayant d'ailleurs pas hérité de l'abondante chevelure rousse de son supposé géniteur.

Références[modifier]