Arnold Arryn

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Arnold Arryn
Identité
V.O. Arnold Arryn
the Mad Heir
Surnom l’Héritier fou
Statut
Rang écuyer à Roches-aux-runes
chevalier
Famille
Enfant Eldric Arryn
Blasons
Ser Arnold faisait partie de la maison Arryn

Arnold Arryn était un chevalier de la maison Arryn, cousin et plus proche parent de lady Jeyne Arryn, dame du Val d'Arryn et des Eyrié. Il tenta par deux fois de la déposer, ce qui lui valut une longue incarcération dans les cellules célestes des Eyrié. Il y perdit la raison et gagna le surnom d'Héritier fou. Après le décès de lady Jeyne, il contesta la succession qui le déshéritait et favorisait Joffrey Arryn, mais il n'obtint pas gain de cause[1].

Histoire[modifier]

Durant sa jeunesse, Arnold Arryn est écuyer à Roches-aux-runes, où il se lie d'amitié avec Gunthor Royce. Il a un fils, Eldric Arryn[1].

Convaincu que les femmes n'étaient pas apte à gouverner, ser Arnold dirige deux des trois tentatives pour écarter lady Jeyne Arryn du pouvoir. Celle-ci finit par le capturer et, au début de la Danse des Dragons en l'an 129, il est détenu dans une des cellules célestes des Eyrié[2]

En l'an 134, lady Jeyne meurt en désignant un cousin éloigné pour lui succéder, ser Joffrey Arryn. Toujours en prison, ser Arnold ne peut pas contester cette succession, mais son fils Eldric Arryn le fait en son nom et entre en rébellion contre Joffrey Arryn. En l'an 135, le régent Corwyn Corbray tranche en faveur de ser Joffrey Arryn, mais la rébellion ne s'apaise pas. Alors que son fils est exécuté pour rébellion, ser Arnold parvient à s'échapper et à rejoindre Roches-aux-runes, où lord Gunthor Royce lui accorde sa protection et son soutien. La guerre reprend de plus belle avec la mort du régent Corwyn Corbray, ser Arnold recevant le soutien des Royce, des Templeton, des Tallett, des Froideseaux, des Dutton et des seigneurs des Doigts et des Trois Sœurs. Toutefois, avec le soutien d'une partie de la noblesse du Val et du Trône de Fer, Joffrey Arryn parvient à s'imposer comme l'héritier de lady Jeyne à la fin de l'année, et Arnold est forcé de ployer le genou et de lui jurer hommage[1].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  2. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Fils pour fils.