Trois Sœurs

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Trois Sœurs
Informations
V.O. the Three Sisters
Nature archipel
Localisation
Loc troisoeurs.jpg

Les Trois Sœurs, ou plus simplement les Sœurs, est un archipel situé dans la Morsure[1], composé de trois îles : Longuesœur, Dolcesœur et Petitesœur. Les natifs de l'archipel sont appelés les Sœurois[2]. Ces îles, pauvres et modestes, ont longtemps été un repaire de pirates avant de devenir un point de chute privilégié pour les contrebandiers[1].

Géographie

Situées au centre du golf de la Morsure, les Trois Sœurs sont proches des côtes méridionales du Nord, orientale du Neck et septentrionale du Val d'Arryn. L'archipel est composé de trois îles :

L'ensemble de l'archipel est placé sous la suzeraineté de la maison Sunderland[3]. Les îles sont traditionnellement rattachée au Val d'Arryn et vassales des Arryn du Val d'Arryn. Cependant, cette suzeraineté est assez théorique du fait de l'isolement et de la pauvreté de ces îles[1].

Société

Avant l'arrivée des Andals, les Sœurois priaient la Dame des Vagues et le Seigneur des Cieux, qui déchaînaient des tempêtes, chaque fois qu'ils s'accouplaient. À cette époque, lorsqu'un enfant naissait nain, il était jeté à la mer, en sacrifice aux dieux. Ces croyances et ces pratiques ont pris fin avec l'arrivée des Andals dans les îles et de la religion des Sept[1]. D'après les septons, les îles sont rongées par le péché et la cupidité[4].

Les îles subsistent surtout grâce aux activités de pêches[4][5] et de contrebandes[1][4]. Bien qu'ils ne pratiquent plus la piraterie comme autrefois, les Sœurois ont toujours la réputation d'être des naufrageurs et des voleurs. Il arrive fréquemment que ces derniers améliorent leur ordinaire en récupérant les cargaisons des navires se brisant sur leurs récifs lors des tempêtes. En effet, si les fanaux brûlant le long des côtes des trois îles sont censés alerter contre les récifs et les écueils, certains Sœurois ont recours à des feux trompeurs durant les nuits de tempête ou de brume pour entraîner les capitaines vers leur perte. Assez proches de Goëville et de Blancport, ils se rendent dans les ports pour troquer des crabes, des poissons et des fromages de chèvre, contre du bois, de la laine et des peaux[1]. Les marins sœurois naviguent jusque dans la mer Grelotte pour trouver une pêche abondante[5].

Certains membres de famille nobles ont les doigts palmés. De nombreux fils de la noblesse espèrent devenir chevaliers, ce qui implique des efforts financiers conséquents de la part de leur maison[1]. Toutefois, ces aspirations sont régulièrement tournées en dérision, aucun Sœurois n'étant réputé être un bon jouteur[6].

La spécialité régionale de l'archipel s'appelle la potée de la sœur, un mélange de poireaux, de carottes, d'orge, de navets blancs et jaunes, de palourdes, de morues, de crabes, dans de la crème lourde et du beurre. On trouve de cette potée dans toutes les auberges, toutes les tavernes et même à la table des lords[1].

Histoire

Avant la Conquête

L'archipel est tout d'abord colonisé par les Premiers Hommes dont descendent les actuels Sœurois[1]. Pendant des millénaires, l'archipel reste indépendant, gouverné par des rois, qui pratiquent la piraterie et le pillage dans la Morsure, le détroit et la mer Grelotte[7]. Bien que les Trois Sœurs aient été conquises par le roi de l'Hiver Theon Stark à l'époque de l'arrivée des Andals, elles semblent être redevenues indépendantes par la suite. Quelques années après le règne du roi Oswin Arryn, les seigneurs pirates de l'archipel s'attaquent aux terres nordiennes bordant l'estuaire de la Blanchedague. Ils prennent notamment d'assaut l'Antre du Loup[8], qui leur sert de poste avancé pour piller les terres du Nord[9].

Les rois Stark sont les premiers à conquérir les îles, pour faire cesser les exactions des Sœurois et pour contrôler l'activité maritime de la Morsure. Cet événement, connu sous le nom de Viol des Trois Sœurs, et les horreurs qui en auraient découlé, sont racontés dans Les Chroniques de Longuesœur. Pour mettre fin au pénible règne des Nordiens, les Sœurois auraient demandé l'aide du roi de la Montagne et du Val, Mathos II Arryn, qui accepte à condition qu'ils acceptent de devenir ses vassaux. Emmenant cent navires de guerre, il meurt dans sa tentative d'invasion, mais ses descendants poursuivent son combat après lui. Mille ans durant, Stark et Arryn se disputent la suzeraineté des Trois Sœurs au cours de la guerre Sans Valeur. L'archipel change douze fois de suzerain au cours de ces affrontements. D'après l'archimestre Perestan, les Nordiens n'abandonnent que par dépit[7], et les Arryn deviennent les suzerains durables des Trois Sœurs. Les Sœurois conservent une rancune tenace à l’encontre des Nordiens pour la perte de leur indépendance et de leur mode de vie[1].

Le règne des Targaryen

Au cours de la Conquête des Sept Couronnes par Aegon Ier Targaryen, les Sœurois se révoltent contre le roi de la Montagne et du Val, Ronnel Arryn et proclament reine leur suzeraine, Marla Sunderland[10]. La flotte du Val est détruite lors de la bataille de Goëville, empêchant les Arryn de reprendre le contrôle des îles. A la fin de la Conquête, Aegon ordonne au gouverneur du Nord, lord Torrhen Stark de Winterfell de mettre un terme à la rébellion des Sœurois. Les Nordiens engagent une flotte de galères braaviennes et une armée quitte Blancport sous le commandement de ser Warrick Manderly. Peu avant leur débarquement dans les îles, la reine Visenya Targaryen apparaît sur son dragon Vhagar, ce qui décourage les partisans de Marla Sunderland : ils déposent leur reine et son frère cadet, Steffon Sunderland, devient le nouveau seigneur de l'archipel. Il jure fidélité à son suzerain, Ronnel Arryn, et à son roi, Aegon Ier Targaryen. Ses fils sont envoyés comme pupilles auprès des maisons Manderly et Arryn pour assurer sa fidélité[11][7].

Au cours de l'Année de l'Étranger, l'archipel est ravagé par une épidémie de suée[12].

Les Sunderland participent à la première et à la deuxième rébellion Feunoyr, entraînant les Sœurois avec eux[4].

Dans la saga

Dans L'Œuf de Dragon

Lord Sunderland est présent lors du mariage de lord Ambrose Beurpuits et de lady Frey. Il participe à une des rébellions Feunoyr[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Deuxième rébellion Feunoyr.

Avant AGOT

Au début de la rébellion de Robert Baratheon contre le roi Aerys II Targaryen, lord Eddard Stark embarque aux Doigts pour traverser la Morsure et rejoindre ses terres afin d'y lever son ban, mais une tempête le fait s'échouer sur Dolcesœur. Il parvient à convaincre lord Borrell de le laisser poursuivre sa route.

Informé des nombreux naufrages dans les Trois Sœurs, Stannis Baratheon, alors maître des navires du royaume, envoie une flotte de guerre à Dolcesœur et contraint son seigneur, lord Godric Borrell, à pendre une douzaine de naufrageurs. Il menace de le pendre également si un navire devait s'échouer parce que la Lanterne des Nuits s'était éteinte[1].

dans ADWD

Lord Davos Mervault est débarqué par Sladhor Saan sur Dolcesœur. En plein orage, il est mené captif au château de Brisants devant lord Godric Borrell, seigneur et maître de l’île. La Main du roi Stannis Baratheon cherche à se rendre à Blancport pour obtenir l'allégeance de lord Wyman Manderly. Ne souhaitant pas être inquiété par les querelles des rois, lord Borrell lui permet de continuer sa route, contre la promesse de ne pas parler de son passage sur Dolcesœur[1].

Notes et références