Ceryse Hightower

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Ceryse Hightower
Identité
V.O. Ceryse Hightower
Statut
Rang reine
Titre Reine des Sept Couronnes
Naissance 2
Décès 45 (Port-Réal)
Famille
Père Manfred Hightower
Époux Maegor I Targaryen
Blasons
Ceryse faisait partie de la maison Hightower La reine Ceryse faisait partie de la maison Targaryen

Ceryse Hightower était la fille de lord Manfred Hightower, seigneur de la puissante maison Hightower et sire de Villevieille. Elle fut la première des six épouses du roi des Sept Couronnes Maegor I Targaryen. Cette union demeura stérile et fut souvent conflictuelle. La reine Ceryse mourut en l'an 45, peut-être à l'instigation de son époux[1].

Histoire[modifier]

L'épouse outragée[modifier]

Ceryse Hightower naît en l'an 2. À vingt-trois ans, elle n'est toujours pas mariée[N 1][2].

En l'an 24, le Grand Septon dénonce les fiançailles du prince de Peyredragon, Maegor Targaryen, avec la princesse Rhaena, fille de son demi-frère, le prince héritier Aenys Targaryen. Il juge la coutume valyrienne de se marier entre membres d'une même famille comme une abomination. Il propose alors sa nièce, Ceryse, comme épouse pour Maegor[3][1]. Ce mariage représentant une alliance intéressante avec la puissante maison Hightower, le roi Aegon Ier accepte. L'année suivante, Maegor épouse Ceryse à Villevieille, le Grand Septon présidant en personne la cérémonie. Le jeune époux prétend avoir consommé le mariage douze fois cette nuit-là mais cette union reste stérile[2].

En l'an 39, alors qu'il est devenu Main de son demi-frère le roi Aenys Ier, Maegor annonce que sa femme est infertile, et il se marie avec lady Alys Herpivoie selon un rite valyrien. Ce mariage polygame attire à Maegor les foudres du roi, du Grand Septon et de lord Manfred Hightower. Aenys Ier ordonne à Maegor de retourner auprès de son épouse légitime et d'abandonner lady Alys, mais le prince préfère partir en exil avec sa nouvelle épouse, laissant lady Ceryse à Port-Réal. Aenys Ier confie la charge de Main du Roi au septon Murmison, un guérisseur réputé miraculeux. Le roi lui demande d’apposer ses mains sur le ventre de lady Ceryse tous les soirs, espérant un miracle qui la rendrait fertile. Le rituel finit par excéder la jeune femme, qui décide de retourner à Villevieille auprès de son père[2].

La reine bafouée[modifier]

En l'an 42, Aenys Ier décède en pleine guerre de la Foi, et Maegor, de retour d'exil, usurpe la couronne. Ceryse Hightower demeure auprès de sa famille. Bien que le roi prenne une troisième épouse, elle prétend toujours être sa seule reine légitime. En l'an 43, Maegor se rend à Villevieille pour mettre fin à l'opposition persistante du Grand Septon. Pendant son séjour, il se réconcilie avec Ceryse : il lui reconnaît tous les droits, les revenus et les privilèges qui lui sont dus en tant qu'épouse et que reine. En contrepartie, Ceryse accepte de reconnaître comme valides les deux autres mariages de Maegor et de traiter ses deux épouses comme des égales. Une grande fête est organisée pour célébrer l'événement, au terme de laquelle est organisée une seconde cérémonie du coucher. La reine Ceryse retourne ensuite à la cour de Port-Réal, mais elle est devenue vieille et aigrie et n'a toujours pas d'enfant.

L'année suivante, la deuxième épouse de Maegor, Alys Herpivoie, tombe enceinte, et Ceryse Hightower est chargée de la servir pendant la période de grossesse qui se termine avant terme, par la naissance d'un enfant mort-né et monstrueux.

La reine meurt subitement en l'an 45, peut-être à l'instigation de son époux[1]. Officiellement, Ceryse serait tombée soudainement malade peu après l'achèvement de la construction du Donjon Rouge, mais une rumeur se répand selon laquelle Maegor l'aurait assassinée. Certaines paroles de Ceryse auraient déplu au roi, qui aurait ordonné à ser Owen Bosc de la Garde Royale de lui couper la langue[2] pendant que son frère-juré, Maladon Moore, l'immobilisait[4]. En se débattant, la reine aurait fait déraper la dague, qui lui aurait tranché la gorge. La plupart des mestres pensent désormais qu'il s'agit de calomnies, inventées pour entacher un peu plus la réputation déjà sombre de Maegor et de sa Garde Royale[2]. Ser Maladon Moore prétendra au cours de son procès que toute l'histoire a été inventée[4].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Selon les coutumes de la société féodale des Sept Couronnes, Ceryse est pratiquement une vieille fille.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Les origines de la saga, Maegor I.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 The Sons of the Dragon.
  3. Les origines de la saga, Aenys I.
  4. 4,0 et 4,1 Fire and Blood : Du prince au roi. L'ascension de Jaehaerys Ier.