Rhaena Targaryen (fille d'Aenys I)

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Rhaena Targaryen
Identité
V.O. Rhaena Targaryen
Dragon Songefeu
Apparence
Yeux lilas
Cheveux argent battu
Statut
Rang princesse
reine
Titre Reine des Sept Couronnes
Naissance 23 (Peyredragon)[1]
Décès 73 (Harrenhal)
Famille
Père Aenys Ier Targaryen
Mère Alyssa Velaryon
Époux Aegon Targaryen (41)
Maegor Ier Targaryen (47)
Androw Farman (49)
Enfants Aerea Targaryen (42)
Rhaella Targaryen (42)
Blasons
Rhaena faisait partie de la maison Targaryen Rhaena était mariée à Androw Farman
Dame de Harrenhal
Maegor Tourelles Bywin Fort

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Née en l'an 23, Rhaena Targaryen était la fille aînée du roi Aenys Ier et de lady Alyssa Velaryon. Elle épousa d'abord son frère cadet, Aegon, avec lequel elle eut des jumelles, Aerea et Rhaella. Elle dut ensuite se marier avec son oncle Maegor, dont elle fut une des « Épouses Noires »[2].

Elle montait le dragon Songefeu[3][2].

Son prénom, Rhaena, est sans doute une variation du prénom de sa grand-mère paternelle, Rhaenys Targaryen.

Histoire[modifier]

Naissance et jeunesse[modifier]

Rhaena Targaryen naît en l'an 23 après la Conquête. Sa naissance remet en cause l'ordre de succession au Trône de Fer établi jusque-là : en effet, le père de Rhaena, Aenys, est unanimement reconnu comme le légitime héritier du roi Aegon Ier, en tant que premier de ses fils. En revanche, il est difficile d’établir qui est second dans la ligne de succession : la fille d'Aenys, Rhaena, ou le fils cadet d'Aegon, Maegor ? Les règles de dévolution de la couronne ne sont pas encore clairement établies à cette époque, et Maegor comme Rhaena pouvaient par la suite prétendre succéder à Aenys.

Afin de régler le problème, la reine Visenya propose de fiancer Maegor et Rhaena, comme le permet la tradition valyrienne que suivent encore les Targaryen. Leur mariage confondrait leur légitimité et leurs prétentions au Trône. Mais les parents de Rhaena rejettent ce projet d'union et le Grand Septon de Villevieille s'y oppose catégoriquement, car les mariages incestueux sont toujours considérés comme des péchés par la Foi des Sept. Le roi Aegon Ier décide finalement de marier son fils Maegor à la nièce du Grand Septon, Ceryse Hightower[1].

Dans l'enfance, Rhaena se montre timide, réservée et solitaire. Elle aime les animaux et s'occuper de ses jeunes frères et sœurs, en particulier d'Alysanne. À l'âge de neuf ans, elle rencontre sa future dragonne, Songefeu, ce qui l'aide à sortir de sa timidité. En l'an 35, à l’âge de douze ans, Rhaena la monte pour la première fois. Dans l'adolescence, Rhaena est accompagnée de dames de compagnie qui deviennent des amies très proches, comme sa cousine Larissa Velaryon ou Samantha Castelfoyer[4].

À la mort de son grand-père Aegon Ier en l'an 37, le père de Rhaena devient roi des Sept Couronnes, sous le nom d'Aenys Ier Targaryen. Après avoir été couronné sous les vivats de la population de Port-Réal, Aenys se rend à Villevieille avec toute sa famille pour y recevoir la bénédiction du Grand Septon. Ensemble, ils passent par Vivesaigues, Port-Lannis et Hautjardin et, partout où ils vont, le petit peuple se presse pour les applaudir[1].

Le mariage de la discorde[modifier]

En l'an 41, Rhaena est mariée à son frère cadet, le prince héritier Aegon Targaryen[N 1]. Cette union est dénoncée par le Grand Septon, qui avait déjà été offensé par la maison Targaryen trois ans plus tôt, lorsque Maegor Targaryen avait conclu un mariage bigame avec Alys Herpivoie, alors qu'il était toujours marié à Ceryse Hightower. Le Grand Septon déclare que le mariage incestueux de Rhaena et Aegon est obscène et que les enfants à naître de l’inceste sont des abominations. Les seigneurs et le peuple commencent dès lors à détester Aenys et ses enfants.

Le jour du mariage, les Fils du Guerrier se répandent dans les rues pour manifester leur mécontentement et repérer ceux des seigneurs qui assistent aux noces. La cérémonie est présidée par la Main du Roi, le septon Murmison. Au banquet, Aenys accorde à son fils le titre de prince de Peyredragon, jusque-là porté par Maegor. La mère de ce dernier, la reine Visenya, furieuse, quitte la réception sans la permission du roi et retourne immédiatement à Peyredragon.

Afin d'apaiser les tensions au sein du peuple, Aenys envoie les jeunes mariés sur les routes, à la rencontre du petit peuple, comme l'avait fait son père Aegon Ier, ce qui lui avait valu admiration et adoration. Rhaena et son frère-époux découvrent qu'ils sont hués par la foule où qu'ils aillent. Rapidement, la grogne contre la famille royale se change en une véritable insurrection, qui aboutit à la guerre de la Foi. Rhaena et son frère-époux abandonnent leurs pérégrinations et se réfugient à Crakehall. Lord Crakehall leur accorde l'hospitalité en vertu des droits de l'hôte, mais des milliers de Pauvres Compagnons assiègent Crakehall en l'an 42. Aenys Ier décède trois jours après l'avoir appris[1].

L'épouse du prétendant[modifier]

La mort de leur père fait du frère-époux de Rhaena, Aegon, le nouveau roi légitime des Sept Couronnes, mais il est pris de vitesse par leur oncle Maegor qui se fait couronner sous le nom de Maegor Ier Targaryen. Dans les jours qui suivent le jugement des Sept de Maegor, la reine Alyssa Velaryon proclame depuis Lamarck son fils Aegon roi des Sept Couronnes. Les Pauvres Compagnons lèvent le siège de Crakehall pour suivre ser Horys Hill qui marche sur Port-Réal à la rencontre de Maegor. Rhaena et son frère-époux en profitent pour quitter Crakehall et rejoindre Castral Roc. Lord Lyman Lannister leur offre sa protection, et sa femme Jocasta Lannister s'aperçoit que Rhaena attend un enfant.

Après les victoires de Maegor contre la Foi Militante, le parti d'Aegon semble compromis, et lord Lyman Lannister lui fait savoir qu'il ne lèvera pas son ban pour lui. Cependant, il refuse d'obéir à Maegor quand celui-ci réclame qu'Aegon et Rhaena soient chassés de Castral Roc. C'est dans la demeure des Lannister que Rhaena accouche à la fin de l'an 42 de filles jumelles : Aerea et Rhaella. Étant des enfants nées d'inceste, le Grand Septon fait savoir qu'il les considère comme des abominations.

Vers la fin de l'an 43, Aegon déclare ses prétentions au Trône de Fer et, monté sur son dragon Vif-Argent, mène un ost de quinze mille hommes, composé essentiellement des troupes de lords mineurs des terres de l'Ouest et du Conflans, car aucun seigneur suzerain ne s’est rallié à Aegon. Rhaena demeure à Castral Roc avec ses filles. Son frère-époux trouve la mort au cours de la bataille sous l'Œildieu[1].

La veuve en fuite[modifier]

À la mort de son frère-époux, Rhaena sait que ses filles courent un danger mortel : en tant qu'aînée d'Aegon, Aerea pourrait prétendre au titre de reine des Sept Couronnes, mais aucun seigneur ne soutiendra un bébé d'à peine un an. Déclarer les prétentions de sa fille serait la condamner à mort. Rhaena décide de protéger ses filles en teignant leurs cheveux, en changeant leur nom et en les confiant à de puissants alliés, qui ont pour mission de leur trouver des pères d'adoption qui n'auront aucune idée de leurs véritables identités. Elle insiste pour ignorer la destination de ses filles : ce qu'elle ignore, elle ne peut le révéler, même sous la torture[N 2].

Rhaena elle-même renonce à se cacher, car il est inutile de chercher à dissimuler Songefeu. Elle se rend sur Belle Île, fief de la maison Farman, qui lui accorde l'hospitalité. Elle y reste pendant les quatre années qui suivent, passant le temps en lisant et en priant. Elle s'attache à son hôte, et plus encore au fils puîné de celui-ci, Androw Farman. Mais Rhaena ne se fait aucun doute : tôt ou tard, son oncle Maegor se souviendra d'elle et l'enverra chercher.

En l'an 47, Maegor la convoque au Donjon Rouge. Rhaena sait qu'elle ne peut ni se cacher, ni défier Maegor, car celui-ci risque de s'en prendre aux Farman en représailles. Ne voulant pas les mettre en danger, Rhaena monte Songefeu et se rend à Port-Réal. Ce n'est qu'une fois arrivée à la capitale qu'elle apprend que son oncle a prévu de l'épouser, en même temps qu'Elinor Costayne et Jeyne Ouestrelin[1].

Les « Épouses Noires »[modifier]

Rhaena, Elinor Costayne et Jeyne Ouestrelin sont bientôt appelées les « Épouses Noires » par la population, car elles sont toutes veuves. Certains espèrent que Rhaena défiera Maegor pendant la cérémonie, mais le jour venu, Tyanna de la Tour, maîtresse des chuchoteurs de Maegor, présente à Rhaena ses deux filles, Aerea et Rhaella, qu'elle tient en otage[N 3]. Rhaena, en pleurs, est obligée de prononcer ses vœux de mariage.

La nuit des noces aurait été mouvementée d'après différents rapports contradictoires. Certains prétendent que les trois nouvelles reines auraient partagé le même lit, alors que d'autres rapportent que le roi les aurait visitées l'une après l'autre durant la nuit. Rhaena elle-même prétend dans les années qui suivent avoir tenté en vain d'assassiner Maegor avec une dague cachée sous un oreiller[N 4]. Au lendemain des noces, Maegor désigne sa petite-nièce Aerea comme son héritière, jusqu’à ce qu’un fils lui naisse enfin. Celle-ci reste à la cour de Port-Réal en otage, alors que sa sœur jumelle est envoyée à Villevieille, pour y devenir septa.

Un peu moins d'un an après le mariage, les troubles recommencent à agiter les Sept Couronnes, et le dernier frère de Rhaena, Jaehaerys, proclame ses prétentions au Trône de Fer avec le soutien de la puissante maison Baratheon des terres de l'Orage. Rhaena profite de cette occasion : elle parvient à s'enfuir sur le dos de Songefeu pour rejoindre son frère à Accalmie. Elle a avec elle sa fille Aerea et l'épée en acier valyrien Feunoyr[N 5].

Rhaena rejoint Jaehaerys et leur sœur, Alysanne. Ensemble, ils montent leurs dragons et volent jusqu'à Port-Réal, où ils arrivent neuf jours après la mort mystérieuse de Maegor[1].

Sous le règne de Jaehaerys Ier[modifier]

Après la mort de Maegor, Jaehaerys Ier devient roi. Après avoir célébré son couronnement, Rhaena repart à Belle Île, par choix cette fois : sa fille Rhaella reste à Villevieille, et Aerea à Port-Réal, en tant qu'héritière de Jaehaerys Ier, celui-ci n'ayant pas encore d'enfant[5].

En l'an 49, Rhaena se marie avec Androw Farman : ce mariage célébré en toute discrétion creuse un fossé entre Rhaena et sa mère, Alyssa Velaryon, qui souffre de n'avoir ni été consultée sur ce mariage, ni avoir été invitée. Sur Belle Île, Rhaena tient sa propre cour, adorée et protégée par Lord Marq Farman[6]. Elle est particulièrement proche d'Alayne Royce, Samantha Castelfoyer et d'Elissa Farman : toutes les quatre sont surnommées "la Bête à quatre têtes" par Franklyn Farman, qui fait partie de ceux qui n'apprécient pas la présence de la princesse. Dès que son père meurt et que celui-ci devient Lord, il renvoie Rhaena et sa cour : son mari Androw Farman et son amie et peut-être amante Elissa Farman la suivent. Ils sont quelque temps reçus à Castral Roc par Lyman Lannister, mais Rhaena s'aperçoit vite qu'elle-même, mais surtout son dragon Songefeu, attirent les convoitises[7].

En l'an 51, après avoir visité plusieurs châteaux, Rhaena se rend à Port-Réal auprès de son frère le roi Jaehaerys Ier. Elle obtient de lui de s'établir à Peyredragon, et y emmène sa fille Aerea[8]. Ses relations avec sa fille sont tendues ; elle refuse à Elissa Farman le droit de quitter Peyredragon pour partir en mer. Cette dernière lui désobéit et s'en va avec trois œufs de dragon, qu'elle va utiliser pour se payer un nouveau navire. Furieuse, Rhaena se rend à Port-Réal pour rapporter l'histoire à son frère. Peu de temps après, sa mère Alyssa Velaryon décède en couches. Arrivée trop tard, Rhaena s'en prend à Rogar Baratheon, le mari de sa mère, qui a préféré sauver l'enfant que sa femme. De retour à Peyredragon, ses relations avec sa fille Aerea se dégradent encore, et son mariage avec Androw Farman ne tient plus. Régulièrement, elle le méprise, l'ignore et se montre cruelle. Androw, plein de ressentiment, mène alors une série d'assassinats sur Peyredragon, tuant deux mestres ainsi que les dames de compagnie de Rhaena, avant de se suicider[9].

Cependant, les malheurs n'ont pas fini d'accabler Rhaena Targaryen : sa fille Aerea s'enfuit sur Balerion. Après l'avoir cherchée à Port-Réal, Rhaena parcourt tout le pays sur le dos de Songefeu dans l'espoir de la retrouver. Quand, en l'an 56 Aerea revient à Port-Réal et y meurt quelques heures après, Rhaena se trouve à ce moment-là à Estremont, auprès de sa cousine et ancienne dame de compagnie Larissa Velaryon. Une fois de plus, elle arrive trop tard, et ne peut que disperser les cendres de sa fille dans le ciel sur le dos de son dragon. Après cela, elle ne souhaite plus retourner à Peyredragon, et finit par s'installer dans la Tour de la Veuve à Harrenhal, auprès du seigneur des lieux, Maegor Tourelles, avec qui elle se lie d'amitié. À la mort de ce dernier en l'an 61, elle continue d'occuper Harrenhal : elle acquiert alors dans le Conflans une réputation de sorcière. Elle ne quitte plus son domaine, si ce n'est pour rendre visite une fois l'an à sa fille Rhaella, septa à Villevieille[10].

Elle décède en l'an 73 à l'âge de cinquante ans. Sur ordre de son frère le roi Jaehaerys Ier, elle est incinérée et ses cendres sont enterrées à Harrenhal, pour qu'elle puisse reposer près de son frère-époux, Aegon Targaryen, mort trente ans plus tôt à la bataille sous l'Œildieu[10].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Le roi Aenys Ier justifie le choix de cette union en invoquant la tradition valyrienne des mariages incestueux, qui se pratiquait toujours chez les Targaryen. Selon la légende, ces mariages permettaient de garder le sang pur. Mais ce mariage a aussi un intérêt politique : Rhaena est la sœur aînée d'Aegon, elle pourrait faire valoir ses droits au Trône de Fer au titre de son aînesse, malgré les lois de succession qui favorisent son frère au titre de sa masculinité. Le mariage avec Aegon permet de fusionner ses prétentions au trône à celles de Rhaena, et d'éviter un futur conflit fratricide entre eux, d'autant que Rhaena chevauche un dragon, Songefeu, alors qu'Aegon n'est toujours pas dragonnier.
  2. Gyldayn, l'auteur de The Sons of the Dragon, ne le précise pas, mais la construction de son texte laisse supposer qu'il était prévu que les deux enfants soient séparées pour plus de sécurité. Quand Rhaena quitte ses filles, elles ont un an.
  3. Il peut sembler très surprenant que Tyanna de la Tour ait pu retrouver les deux enfants, étant donné les précautions qu'avait prises leur mère. Quand Rhaena retrouve ses filles après quatre années de séparation, elles ont désormais cinq ans, mais leur mère ne semble pas remettre en doute leur identité, et le reste de ses actes par la suite fait comprendre qu'elle pense bel et bien avoir affaire à ses filles (cf. The Sons of the Dragon). Tyanna de la Tour est une maîtresse espionne et une sorcière réputée, il n'est donc pas impossible qu'elle ait retrouvé les deux fillettes. Qui plus est, leurs traits valyriens (cheveux argentés, yeux violets) sont rares dans les Sept Couronnes, et leur gémellité rend pratiquement impossible toute tentative d'usurpation d'identité.
  4. Cette information est assez douteuse : après sa mort, Maegor est mal perçu pour la violence et l'illégitimité de son règne. Bien que Rhaena n'ait eu aucune raison d'apprécier son oncle, elle a cependant été mariée avec lui. Il était donc sans doute important pour elle de rappeler qu'elle avait consenti à ce mariage sous la contrainte. Cette histoire de tentative de meurtre a peut-être été inventée par Rhaena dans le but de montrer qu'elle avait résisté autant que possible à Maegor. Pour autant, a-t-elle vraiment tenté de le tuer ? Ce n'est pas sûr. Ombrageux comme il l'était, Maegor punissait tout défi à son encontre, et ne reculait devant rien, pas même l'assassinat de ses épouses ou ses proches (cf. Alys Herpivoie, Tyanna de la Tour et le prétendant Aegon). Maegor aurait sûrement châtié Rhaena avec la plus extrême rigueur si elle avait tenté quoi que ce soit contre lui.
  5. En emmenant Aerea, Rhaena prive Maegor de son otage et l'empêche d'exercer des représailles. En emportant Feunoyr, elle s'empare d'un symbole de légitimité et de royauté que Maegor possédait depuis le début de son règne (et même avant) : cette épée a été portée par le père de Maegor, Aegon le Conquérant. Elle est l'un des symboles du pouvoir des Targaryen, considérée comme l'épée des rois au cours deux siècles qui suivent.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 The Sons of the Dragon.
  2. 2,0 et 2,1 Les origines de la saga, Maegor Ier.
  3. La Princesse et la Reine.
  4. Fire and Blood : Les fils du Dragon.
  5. Fire and Blood : Du prince au roi. L'ascension de Jaehaerys Ier.
  6. Fire and Blood : L'année des Trois Épouses. 49 apC.
  7. Fire and Blood : Un surplus de dirigeants.
  8. Fire and Blood : Le temps de la mise à l'épreuve. La refonte du royaume.
  9. Fire and Blood : Naissance, mort et trahison sous le règne de Jaehaerys Ier.
  10. 10,0 et 10,1 Fire and Blood : Jaehaerys et Alysanne. Leurs triomphes et leurs tragédies.