Irri

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Irri
Identité
V.O. Irri
Statut
Rang esclave (AGOT)
servante
Naissance vers 283
Blasons
Irri est au service de Daenerys Targaryen

Née vers l'an 283, Irri est une Dothraki. Elle a des cheveux noirs, la peau cuivrée et des yeux en amande[1]. Elle a la poitrine plus menue que sa sœur Jhiqui[2]. Toutes deux sont devenues des esclaves du Khal Drogo qui a vaincu le khalasar de leur père[3].

Dans AGOT[modifier]

Irri est offerte comme présent de noces par Viserys Targaryen à sa sœur Daenerys (avec Jhiqui et Doreah), lors du mariage de cette dernière avec le Khal Drogo, pour lui apprendre la monte dothrak. Elle fait désormais partie du khas de Daenerys[4]. Cette dernière l'affranchit (comme tous les autres esclaves du khalasar) après la mort de Drogo, mais Irri et sa sœur lui restent attachées et dévouées[5].

Dans ACOK[modifier]

Irri et Jhiqui suivent Daenerys à Vaes Tolorro[6], à Qarth[7], puis à bord du Balerion[8].

Dans ASOS[modifier]

Une nuit, au cours de la traversée vers Astapor, Irri, qui dort avec Daenerys en alternance avec sa sœur, se rend compte que sa khaleesi est en train de se donner du plaisir. Elle se met alors à la caresser et l'amène à l'orgasme, puis se rendort[9]. À Meereen, Irri couche à nouveau avec sa souveraine sans parvenir toutefois à la combler[10].

Dans ADWD[modifier]

À Meereen, Irri et sa sœur sont toujours au service de la reine Daenerys[1]. Celle-ci la fait venir dans son lit après avoir renvoyé Daario Naharis[11]. Les deux sœurs se disputent les faveurs de Rakharo, devenu un guerrier accompli[2]. Elles sont présentes dans la suite de la reine à l'arène de Daznak, lors de l'apparition de Drogon[12]. Après la disparition de Daenerys, envolée sur le dos de Drogon, ses Dothrakis (y compris Aggo, Rakharo, Irri et Jhiqui) sont envoyés au nord de la Skahazadhan à la recherche de la reine[13].

Dans la série télévisée[modifier]

Icone serieTV.png Irri est interprétée par l'actrice Amrita Acharia dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références[modifier]