Lysaro Rogare

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Lysaro Rogare

Lysaro Rogare était le fils aîné du Premier Magistrat à vie de Lys, Lysandro Rogare. Il est le principal responsable de la chute de la famille Rogare. Les chroniques disent de lui qu'il avait deux fois l'ambition de son père, mais seulement la moitié de ses capacités[1].

Histoire[modifier]

À la mort de son père en l'an 135, Lysaro Rogare hérite de parts dans la banque Rogare et en devient le dirigeant principal. Aspirant à gouverner Lys comme son père, Lysaro pense profiter du climat de complots et d'assassinats qui suit la mort de celui-ci pour assurer sa propre ascension politique : il commence par assurer sa protection en achetant un millier d'Immaculés. Il se fait ensuite élire gonfaloniere de la ville en corrompant les magistrats et en s'attirant l'admiration du peuple avec des distractions somptueuses. Il espère déclencher une guerre victorieuse contre Tyrosh ou Myr afin d'en tirer toute la gloire en tant que gonfaloniere, et devenir ainsi Premier Magistrat de la ville. En outre, le sac d'une de ces deux villes lui aurait permis de gagner une fortune conséquente.

Sa fortune personnelle étant épuisée, Lysaro détourne l'argent de la banque familiale, qu'il pense rembourser avec le butin de la guerre à venir, mais il n'a pas le temps de mettre en place ses projets : la rumeur que la banque Rogare ne serait plus fiable se répand rapidement, inquiétant les déposants. Princes marchands et magistrats réclament le retrait de leur fortune, mais la banque ne parvient rapidement plus à faire face. Voyant arriver la ruine de sa banque et de sa famille, Lysaro Rogare quitte nuitamment la ville en toute discrétion, emmenant avec lui trois esclaves de lit, six serviteurs et cent Immaculés, abandonnant sa femme et ses enfants. Les autres membres de la famille Rogare sont rapidement arrêtés et leurs biens confisqués par les magistrats de Lys.

Lysaro est obligé de vendre la plupart de ses Immaculés pour financer sa fuite. Sa troupe est prise à partie dans une bataille confuse à Volon Therys, où il est capturé et envoyé à Volantis. Les triarques volantains proposent à Drako Rogare de racheter la liberté de son frère, mais celui-ci refuse et leur conseille plutôt de le vendre à Lys, ce qui fut fait. Lysaro est renvoyé dans sa cité natale enchainé à un banc de nage dans un navire esclavagiste. À Lys, il est traduit en justice. Lorsque les magistrats lui demandent ce qu'il a fait de l'or qu'il a volé, il désigne certains d'entre eux, en expliquant les avoir soudoyés. Il est rapidement réduit au silence et condamné[N 1].

Lysaro est enchainé nu à un poteau devant le temple du Commerce, où ses créanciers sont autorisés à le fouetter, au prorata des sommes qu'ils ont perdues. D'après les chroniques, sa sœur Lysara et son frère Fredo font partie de ses tourmenteurs. Au bout de sept heures de torture, Lysaro expire, mais ses os restent attachés sur place pendant encore trois ans. Son frère Moredo finit par les détacher et les inhume dans la crypte familiale[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. D'après Gyldayn, aucun des magistrats incriminés ne fut inquiété ou ne rendit l'argent qu'il avait touché (cf. Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence).

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.