Tyrosh

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Tyrosh
Informations
V.O. Tyrosh
Nature ville
Localisation
Mm tyrosh.jpg

Tyrosh est l'une des neuf cités libres. Elle est située sur une île au nord des Degrés de Pierre et au sud-ouest de la mer de Myrth, au large des Terres Disputées[1]. À l'entrée de son port se dresse la tour Sanglante[2]. On y trouve une fontaine du Dieu ivre et le temple de Trios, qui abrite à ses portes une statue du dieu à trois têtes[3].

Ses habitants se nomment les Tyroshis, et ils sont réputés pour leur avarice[4]. Ils parlent le tyroshi, un dialecte issu du valyrien[5].

Histoire[modifier]

Tyrosh fut fondée par les Valyriens pour servir d'avant-poste militaire contrôlant le trafic naval des Degrés de Pierre. La découverte d'un escargot sécrétant un colorant de couleur rouge fit venir de nombreux marchands qui transformèrent l'avant-poste en une véritable ville[6].

Une cinquantaine d'année après le Fléau de Valyria, au cours du Siècle de Sang, Tyrosh se heurte aux ambitions impérialistes de Volantis, qui a déjà annexé Lys et Myr. Tyrosh s'allie alors avec Pentos et le roi de l'Orage de l'époque et parvient à résister, avant que Volantis ne s'écroule après un siècle de conflit[7].

Après ces événements, Tyrosh, Myr et Lys concluent une alliance aboutissant à la formation d'une triarchie connue sous le nom de royaume des Trois Filles. Vers la fin du premier siècle après la Conquête ou au tout début du second, cette alliance connaît des échauffourées avec le royaume des Sept Couronnes dont les forces semblent menées par le prince Daemon Targaryen et lord Corlys Velaryon. Quelques années plus tard, alors que les Sept Couronnes connaissent les premiers actes du conflit de succession plus tard connu sous le nom de Danse des Dragons, la triarchie répond favorablement aux avances de ser Otto Hightower, Main du roi Aegon II Targaryen, et rassemble une flotte de quatre-vingt-dix navires qui doivent s'en prendre à celle des Velaryon, principaux soutiens de la princesse Rhaenyra Targaryen. La flotte de la triarchie est brisée à la bataille du Gosier, mais n'en réussit pas moins à mettre à sac Lamarck, fief des Velaryon. Toutefois, l'alliance de Lys, Myr et Tyrosh commence à se déliter dès l'année suivante[8].

Puis, pendant de nombreuses années, Tyrosh lutte contre Lys, Myr et Volantis pour le contrôle des Degrés de Pierre et des Terres Disputées[9][10].

A la suite de l'échec de la première rébellion Feunoyr, Tyrosh abrite les descendants de ser Daemon Feunoyr en exil ainsi que ser Aegor Rivers[11]. Vers l'an 258, lors de la guerre des Rois à Neuf Sous, les Neuf conquièrent Tyrosh et mettent Alequo Adarys au pouvoir, mais il ne règne que six ans avant que les Neuf ne perdent la bataille des Degrés de Pierre et qu'il soit déposé.

Société[modifier]

On trouve à Tyrosh le temple de Trios, qui abrite à ses portes une statue du dieu à trois têtes[3].

Comme les habitants de Pentos[12], les Tyroshis portent des barbes bifides ou trifides, mais aussi des moustaches, colorées avec des teintes vives[12][4]. Nombre de teintures en usage à Westeros proviennent d'ailleurs de la cité[13].

Tyrosh est réputée pour ses pâtisseries, notamment les doigts d'épice, mais aussi pour ses alcools distillés[14].

Économie[modifier]

A l'instar des autres cités libres, Tyrosh vit du commerce et exporte de nombreuses denrées en provenance d'Essos vers Westeros[4]. Ses cartels sont d'ailleurs suffisamment puissants pour figurer parmi les créanciers de la couronne sous le règne de Robert Baratheon[15].

Tyrosh possède des maisons de plaisir fameuses, mais pas autant que celles de Lys, de grands armuriers, mais pas aussi bons que ceux de Qohor[3]. Comme la plupart des cités libres, Tyrosh pratique l'esclavage[12].

Institutions[modifier]

La cité est dirigée par un archonte. Ce dernier peut avoir des relations avec certains dirigeants des Sept Couronnes, notamment avec le prince Doran Martell qui a accueilli la fille de l'un d'entre eux comme pupille aux Jardins Aquatiques[16].

Le mercenariat est chose courante à Tyrosh, cela lui est nécessaire dans la lutte qui l'oppose aux cités de Myr, Lys et Volantis pour les Terres Disputées[9][10]. Parmi les mercenaires et les spadassins vendant leurs services dans l'ensemble des cités libres, l'on dénombre d'ailleurs des ressortissants de Tyrosh[12].

Personnages originaires de Tyrosh[modifier]

Icone loupe.png Voir catégorie : Tyroshis.

Tyrosh dans la saga[modifier]

Dans AGOT[modifier]

Depuis l'accession au trône du roi Robert Baratheon, plusieurs marchands de Tyrosh sont les créanciers des Sept Couronnes[15]. Par ailleurs, lors de la présentation de Daenerys Targaryen au Khal Drogo à Pentos, le frère de l'archonte de Tyrosh est présent[12].

Une compagnie de mercenaires tyroshi fait partie des troupes de ser Jaime Lannister qui envahissent le Conflans. À la bataille des Camps, ils désertent et passent à l'ennemi[17].

Dans ASOS[modifier]

Des escarmouches dans les Degrés de Pierre semblent annoncer une guerre prochaine entre Lys et Tyrosh qui sont en conflit commercial[18]. Toutes deux tentant de gagner l'alliance de Myr pour les appuyer dans cet éventuel conflit[19].

Dans AFFC[modifier]

Suite au conflit commercial qui oppose Lys et Tyrosh, Myr semble s'apprêter à rentrer en guerre aux côtés des Tyroshis[18]. Cependant, la Compagnie Dorée ayant rompue son contrat avec les Myriens[20], le conflit qui semblait émerger entre les trois cités libres est sur le point d'avorter[10]. L'archonte de Tyrosh fait alors des ouvertures aux Lysiens afin d'apaiser leur différent[18].

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]