Séréna

De La Garde de Nuit
Révision datée du 8 novembre 2019 à 21:32 par 90.23.222.141 (discussion)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Séréna
Informations
V.O. Nightsong
Nature Forteresse
Localisation
Mm serena.jpg

Blasons
Séréna est le fief de la maison Caron

Séréna est le siège de la maison Caron situé dans les Marches de Dorne, au nord de la Passe-du-Prince. Le château est réputé pour ses Tours qui Chantent[1].

Histoire[modifier]

Avant l'unification du Bief, Séréna fait partie d'un petit royaume indépendant, les Marches de l'Ouest. Toutefois, aujourd'hui les Caron sont des bannerets des terres de l'Orage, dont le château marque la frontière ouest, depuis des temps immémoriaux. Étant limitrophe du Bief et de Dorne, Séréna a souvent été victime d'opérations militaires, dont trente-sept sièges au cours du dernier millénaire d'après mestre Yandel[1].

Séréna est saisie et brûlée en l'an 10 par les Dorniens de lord Poulet en représailles de la première guerre Dornienne. Les habitants du château sont alors retenus en otages[2]. En l'an 37, après avoir saccagé Havrenoir, l'armée du Roi Vautour assiège Séréna, mais lady Ellyn Caron lui résiste.[3].

En l'an 54, Séréna reçoit la visite du roi Jaehaerys Ier Targaryen, de la reine Alysanne Targaryen, et de leur suite. Le couple royal est sur le chemin de retour d'une de leurs pérégrinations royales[4].

Dans la saga[modifier]

Dans ACOK[modifier]

Quand éclate la guerre des Cinq Rois, la maison Caron se rallie au roi Renly Baratheon[5], puis au roi Stannis Baratheon[6]. Pendant la bataille de la Néra, ser Philip Pièdre tue lord Bryce Caron en combat singulier. Pour ce haut fait d'armes, le roi Joffrey Baratheon concède à sa maison la demeure, les terres et les privilèges de la maison Caron[7]. Toutefois, ser Rolland Storm, demi-frère bâtard de lord Bryce Caron, resté fidèle au roi Stannis, n'en revendique pas moins le titre de sire de Séréna[8].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

Références[modifier]