Troisième rébellion Feunoyr

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Feunoyr

V.O. : Third Blackfyre Rebellion

La troisième rébellion Feunoyr est une des tentatives de la maison Feunoyr d’asseoir son prétendant sur le Trône de Fer. Elle eut lieu en l'an 219 et opposa les rebelles, menés par Haegon I Feunoyr et Aigracier, aux loyalistes du roi des Sept Couronnes Aerys I Targaryen[1].

On connaît mal les événements de cette rébellion pour le moment. De nombreux personnages sont impliqués dans ces événements :

Cette rébellion implique sûrement la Compagnie Dorée, fondée par Aigracier quelques années plus tôt et composée des anciens rebelles et exilés des Sept Couronnes.

A la fin de la bataille, Haegon I Feunoyr se rend et remet son épée aux loyalistes, mais il est assassiné par traîtrise alors qu'il est désarmé. Aigracier est capturé[N 1] et emmené à Port-Réal pour être jugé par Aerys I Targaryen. Au lieu de le condamner à mort pour trahison, comme le conseillent Aerion et Feuxsanglant, Aerys décide de l'envoyer à la Garde de Nuit. Ayant toujours des informateurs à la cour, les Feunoyr organisent l'évasion d'Aigracier : le navire qui devait le conduire à Fort-Levant est intercepté et rendu à la Compagnie Dorée[1].

Malgré l'échec de cette rébellion Feunoyr, la libération d'Aigracier et la continuité de la lignée Feunoyr permet aux rebelles de préparer la prochaine rébellion[1].

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Peut-être en raison de la traîtrise de Torwyn Greyjoy (cf. Les origines de la saga, L'antique voie et la nouvelle).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Les origines de la saga, Aerys I.