Quatrième rébellion Feunoyr

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Feunoyr

V.O. : Fourth Blackfyre Rebellion

La quatrième rébellion Feunoyr[N 1] est une des tentatives de la maison Feunoyr pour asseoir son prétendant sur le Trône de Fer. Elle eut lieu en l'an 236 et opposa les rebelles, menés par Daemon III Feunoyr et Aigracier, aux loyalistes du roi des Sept Couronnes Aegon V Targaryen[1].

Origines[modifier]

Icone loupe.png Voir article détaillé : Les origines de la rébellion de Daemon Feunoyr.

Les prétendants au Trône de Fer de la maison Feunoyr sont toujours exilés en Essos, suite aux échecs de leurs précédentes rébellions[2]. En l'an 233, le roi des Sept Couronnes Maekar Ier Targaryen est tué lors du Soulèvement de Peake[3]. La Main du Roi Brynden Rivers réunit un Grand Conseil, pour trancher la question de la succession. Aenys Feunoyr, oncle du prétendant Daemon III Feunoyr, qui s'estime sans doute plus légitime que son neveu, tente de faire valoir ses droits devant le Grand Conseil. Il est attiré à Port-Réal par Brynden Rivers, qui lui promet un sauf-conduit, mais à son arrivée, il est arrêté et décapité[4]. Cet assassinat en traître jette le déshonneur sur Brynden Rivers, que les Feunoyr accusaient déjà de parricide pour son rôle dans la première rébellion Feunoyr. La mort d'Aenys exacerbe la colère des exilés, bien que le nouveau roi désigné par le Grand Conseil, Aegon V Targaryen, condamne Brynden Rivers à rejoindre le Mur pour éviter que le déshonneur n'entache le Trône de Fer[1].

En l'an 236, Westeros sort d'un hiver de six ans. Bien qu'il ait été élu par les lords du Grand Conseil, le roi Aegon V ne fait pas l'unanimité : il est très apprécié du petit peuple, mais il s'est fâché avec certains nobles et certains chevaliers puissants, dont il avait tenté de limiter les droits et les privilèges, alors qu'il n'était que prince[1].

Les Feunoyr saisissent l'occasion pour lancer leur quatrième rébellion.

Déroulement[modifier]

Les événements de cette rébellion sont encore peu connus.

La Compagnie Dorée franchit le Détroit et débarque au Bec de Massey, à proximité de Port-Réal. Ils ne reçoivent pas le soutien de beaucoup de Ouestriens[N 2][1], car à cette époque, la cause Feunoyr semblait usée et loqueteuse[N 3]. Aegon et ses trois fils, Duncan, Jaehaerys et Daeron, mènent en personne l'ost loyaliste[1].

A la bataille du pont de la Wend, les Targaryen remportent une écrasante victoire. Les cadavres des rebelles se seraient entassés dans la Wend, la faisant sortir de son lit. Les loyalistes n'auraient quant à eu perdu qu'une centaine d'hommes, dont ser Tion Lannister, héritier de lord Gerold Lannister de Castral Roc[3]. Daemon III Feunoyr est tué par ser Duncan le Grand, chevalier de la Garde Royale, et Aigracier s'enfuit[1].

Conséquences[modifier]

Aigracier retourne en Essos, où il poursuit sa carrière de mercenaire avec la Compagnie Dorée. Bien que le règne d'Aegon V Targaryen est marqué par beaucoup d'autres soulèvements, les Feunoyr n'interviennent plus dans ces conflits pendant toute la période de son règne, même si la bande des Neuf, dont fait partie Maelys Feunoyr fait parler d'elle sur la fin de son règne[1]. Mais ce n'est qu'au début du règne du successeur d'Aegon, Jaehaerys II, qu'est lancée l'ultime tentative de la maison Feunoyr de placer son prétendant sur le Trône de Fer[5].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Rois à Neuf Sous.

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Cet événement correspond sûrement au printemps rouge (cf. Les origines de la saga, Viserys Ier).
  2. C'est peut-être lors de cette rébellion que lord Torwyn Greyjoy jura de soutenir Aegor Rivers, pour finalement le livrer à ses ennemis (cf. Les origines de la saga, L'antique voie et la nouvelle).
  3. Ces informations ne figurent pas dans la version définitive des Origines de la saga où le paragraphe consacré aux terres de l'Ouest a été considérablement raccourci par manque de place. Elles figurent néanmoins dans la version longue du chapitre lu par George R.R. Martin à la ConCarolinas en mai 2014 et publié sur son site internet en mars 2015.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 Les origines de la saga, Aegon V.
  2. Les origines de la saga, Aerys I.
  3. 3,0 et 3,1 Les origines de la saga, La maison Lannister sous les Dragons.
  4. Les origines de la saga, Maekar I.
  5. Les origines de la saga, Jaehaerys II.