Fort-Aegon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Fort-Aegon
Informations
V.O. Aegonfort
Nature château
Localisation
Loc-Fort Aegon.jpg

Fort-Aegon était un château de bois et de terre qui fut élevé au sommet de la colline d'Aegon, peu après le débarquement d'Aegon le Conquérant à l’embouchure de la Néra, dans un petit village sur lequel fut progressivement construit Port-Réal[1]. Jusqu'au début de la construction du Donjon Rouge, en l'an 35 après la Conquête, Fort-Aegon fut un des lieux du nouveau pouvoir royal dans les Sept Couronnes[N 1].

Construction et évolution[modifier]

Fait de bois et de terre, Fort-Aegon fut le premier édifice bâti par Aegon, au moment de son débarquement à l'endroit qui serait la future Port-Réal.

Autour du fort, s'éleva progressivement la ville : les premières habitations de bois, premiers septuaires, et ébauches des docks du port. Parallèlement au développement de la ville, Fort-Aegon s’agrandit, bientôt les premières palissades furent étendues, et un donjon, toujours de bois, haut de cinquante-pieds[N 2], fut érigé, et perdura jusqu'à ce qu'Aegon le fasse raser, en l'an 35, pour y construire le Donjon Rouge[2]. Il estimait en effet qu'un château de bois et de terre ne convenait pas à la nouvelle dynastie, et que le nouveau siège de la royauté devait afficher son prestige. Il chargea sa sœur-épouse Visenya Targaryen de superviser les travaux[N 3]

Un des sièges du pouvoir[modifier]

Intrinsèquement lié à la naissance du pouvoir royal des Targaryen, Fort-Aegon fut un des lieux d'exercice de la royauté, et un des lieux symboliques de son affirmation[1][2][3]. Ainsi, c'est entre ses palissades de bois qu'Aegon Targaryen se couronna pour la première fois Roi des Sept Couronnes[N 4]. Tout au long de la Conquête, les armes des ennemis vaincus par Aegon et ses sœurs furent envoyées à Fort-Aegon, en vue de la forge du Trône de Fer[1].

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. La construction du Donjon Rouge ne s'acheva qu'après le règne d'Aegon, sous celui de Maegor (cf. The Sons of the Dragon).
  2. Soit environ quinze mètres de hauteur.
  3. Des rumeurs à la cour évoquent le fait qu'Aegon confia cette charge à son épouse en vue de l'éloigner de lui même, Aegon restant davantage à Peyredragon lorsqu'il était dans les terres de la Cour (cf. Les origines de la saga, Aegon I).
  4. Aegon se fit couronner une seconde fois à Villevieille, dans le Septuaire Étoilé, par le Grand Septon en personne, quelque temps après le début de la Conquête, et choisit de dater son règne à partir de ce second couronnement, plutôt que de celui de Fort-Aegon (cf. Les origines de la saga, La Conquête).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Les origines de la saga, La Conquête.
  2. 2,0 et 2,1 Les origines de la saga, Aegon I.
  3. Les origines de la saga, Dorne face aux Dragons.