Maison Targaryen

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Targaryen)
Aller à : navigation, rechercher
Maison Targaryen
Un dragon tricéphale rouge, crachant du feu, sur champ noir

Un dragon tricéphale rouge, crachant du feu, sur champ noir
Informations
V.O. House Targaryen
Demeure Peyredragon
Port-Réal
Lestival
Devise « Feu et Sang »
("Fire and Blood")
Rang Ancienne maison royale

La maison Targaryen[N 1] est issue d’une ancienne maison de l'antique Valyria. Afin de préserver la pureté de cette ascendance, ses membres pratiquent régulièrement le mariage incestueux entre frères et sœurs, perpétuant ainsi une ancienne coutume valyrienne. Ils pratiquèrent également la polygamie (laquelle, en revanche, est une innovation qui leur est propre), mais plus rarement ; on ne connait que deux Targaryen qui eurent plusieurs femmes à la fois, le fondateur de la dynastie, Aegon le Conquérant et son fils Maegor I[1][2].

La maison Targaryen est liée au symbolisme du feu que ce soit celui des dragons, ou celui employé par les anciens sorciers des Possessions. Ses membres apprécient ainsi les fortes températures et les bains brûlants. Ils sont incinérés sur un bûcher funéraire à leur mort[3][4].

Histoire

Avant la Conquête

La maison Targaryen était une des maisons nobles de l'antique Valyria, mais pas parmi les plus puissantes. Douze ans avant le Fléau, Daenys, fille du chef de famille Aenar, prédit ce dernier. Aenar embarqua alors avec toute sa famille et ses cinq dragons (dont Balerion) pour Peyredragon. Cette fuite fut considérée comme une lâcheté par les autres maisons valyriennes[1]. Les Targaryen furent ainsi la seule famille noble de Valyria dont les dragons survécurent[5].

Les Targaryen régnèrent ensuite sur Peyredragon[N 2], durant le Siècle de Sang. Leur usage des corbeaux messagers étant attesté avant la Conquête, il est probable qu'un mestre faisait alors partie de la maisonnée targaryenne[1].

La Conquête

Aegon le Conquérant, ses sœurs et ses dragons envahirent six des sept royaumes de Westeros (d'où le nom du futur royaume des Sept Couronnes) lors de la guerre de la Conquête. Le dragon à trois têtes de leur blason représente ainsi Aegon le Conquérant et ses deux sœurs, Rhaenys et Visenya, mais aussi leurs trois dragons : Vhagar, Meraxès et Balerion.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Conquête.
Aegon et ses sœurs, illustration par ©Amok

Le règne et la chute

L'histoire de la maison Targaryen se confond désormais avec celle des Sept Couronnes.

À une époque récente, mais indéterminée, la maison Targaryen s'est alliée à la maison Torth, sans doute par mariage[6].

Le dernier roi Targaryen fut Aerys II qui fut renversé lors de la rébellion de Robert Baratheon en l'an 282. Les héritiers actuels d'Aerys sont ses jeunes enfants, Viserys et Daenerys.

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

Le souvenir laissé par la dynastie targaryenne dans le peuple des Sept Couronnes est plutôt bon, car synonyme de paix et de stabilité[N 3][7][8].

Généalogie

Membres au début de la saga

Dynastie régnante des Targaryen

De la Conquête d'Aegon à la rébellion de Robert Baratheon

Frise des dates de vie et de mort des Targaryen les plus connus dans A Clash of Kings (version image - cliquer pour agrandir).

Dans AGOT

Dans ACOK

Dans ASOS

Dans AFFC

Dans ADWD

Lignée Targaryenne connue

Arbre généalogique de la maison Targaryen (version image - cliquer pour agrandir).

Bâtards

Arbre généalogique

Maison Targaryen (généalogie)

Voir aussi

Icone star.png "De la résistance au feu des Targaryen", article de blog écrit par Evrach.
Icone star.png "Des dragons et des Targaryen", article de blog écrit par Sgiath na Sian.

Notes et références

Notes

  1. Contrairement aux autres noms des maisons nobles, le terme « Targaryen » peut s'employer comme un qualificatif et s'accorde alors en genre et en nombre tout en ne prenant pas de majuscule. On parlera alors de « la dynastie targaryenne » ou « des dragons targaryens ».
  2. La durée du règne des Targaryen sur Peyredragon est imprécise, oscillant entre un ou deux siècles.
  3. Lorsqu'éclatent les troubles de la guerre des Cinq Rois, certains murmurent en regrettant le temps du « vieux roi » Aerys (cf. A Clash of Kings, Chapitre 27, Arya), et d'autres remettent ouvertement en question la légitimité de la dynastie Baratheon (cf. A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion).
  4. Egg en version originale, il s'agit d'un jeu de mot entre la prononciation de Egg (œuf) et d'Aegon (qui se prononce Égon)

Références