Leo Tyrell (l'Épine)

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Leo Tyrell
Identité
V.O. Leo Tyrell
Leo Longthorn
Surnoms Leo l'Épine
Leo le Long Dard
Statut
Rang Lord
Titres seigneur suzerain du Bief
gouverneur du Sud
Défenseur des Marches
Grand Maréchal du Bief
Blasons
Lord Leo dirigeait la maison Tyrell
Suzerain du Bief et sire de Hautjardin
Lyonel Tyrell ? inconnu ►

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Leo Tyrell, dit Leo l'Épine[N 1], était le seigneur de la maison Tyrell et le sire de Hautjardin sous le règne de Daeron II Targaryen. C'était un chevalier émérite qui se distingua et remporta de nombreux tournois, au point d'être toujours considéré cent ans plus tard comme le meilleur jouteur du monde[1].

Histoire

Lord Leo est un célèbre champion de tournoi. Au cours de la première rébellion Feunoyr, il soutient le roi Daeron II Targaryen contre les rebelles de Daemon Feunoyr. Il remporte une série de victoire dans le Bief, qui affaiblissent les rebelles, mais il n'arrive pas assez vite pour participer à l'ultime bataille.

Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille du Champ d'Herberouge.

Dans Le Chevalier Errant

En l'an 209, lord Leo Tyrell participe au tournoi de Cendregué, malgré ses cheveux gris. Il est l'un des champions de la reine d'amour et de beauté. Lors du premier tour des joutes il est défié par lord Damon Lannister. Lord Leo vise la tête et parvient à lui retirer son casque, obligeant lord Damon à reconnaître sa défaite. Au deuxième tour, il est défié par ser Parsifal Caron. Ils doivent s'affronter à la hache non-aiguisée pour déterminer le vainqueur. Ser Parsifal parvient à faire reculer lord Tyrel et fait voler son bouclier en éclats. Mais la hache reste coincé dans le bois, et lord Leo sectionne le manche de son adversaire. Désarmé et acculé, Caron finit par se rendre. Au troisième tour, lord Leo est défié par Robyn Rhysling, qui perd son casque lors de la première charge. Le chevalier refuse bravement de se rendre et ils chargent encore trois fois l'un contre l'autre. Honorable, lord Leo évite de frapper la tête non-protégée de son adversaire. Il parvient à le démonter en fin de compte. A la fin de la première journée, lord Leo reste invaincu.

En temps que seigneur du Bief et suzerain de lord Cendregué, lord Leo est invité à co-présider le procès d'un chevalier errant qui est accusé d'avoir molesté le prince Aerion Targaryen et le prince Aegon. Il semble amusé lorsque le prince Aerion réclame un jugement des Sept et est le premier à reconnaître la légitimité de la requête, qu'il accepte[2].

Dans L'Œuf de Dragon

La rumeur prétend que lord Leo Tyrell est malade[3].

Dans la saga

A l'époque de la saga, alors que lord Leo est mort depuis plus de quatre-vingts ans, il représente toujours l'idéal de la chevalerie pour la maison Tyrell. Lord Mace Tyrell fait son possible pour que ses fils deviennent son égal, et les pousse le plus tôt possible sur les lices[4].

Plusieurs de ses descendants portent le nom Leo, en référence à cet illustre ancêtre :

Notes et références

Notes

  1. ou Leo le Long Dard dans la nouvelle Le Chevalier Errant traduite par Paul Benita et non Jean Sola.

Références