Mace Tyrell

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Mace Tyrell
Image by Amok©

Identité
V.O. Mace Tyrell
Surnom Fleur de Suif
Statut
Rang Lord
Titres seigneur suzerain du Bief
gouverneur du Sud
Défenseur des Marches
Grand Maréchal du Bief
Main du roi Renly Baratheon (AGOT)
maître des navires (ASOS)
Main du roi Tommen Baratheon (ADWD)
Naissance Vers 256
Famille
Père Luthor Tyrell
Mère Olenna Tyrell
Épouse Alerie Hightower
Enfants Willos Tyrell (274)
Garlan Tyrell (277)
Loras Tyrell (282)
Margaery Tyrell (283)
Blasons
Lord Mace fait partie de la maison Tyrell
Suzerain du Bief et sire de Hautjardin
Luthor Tyrell aucun ►
Maître des navires
Stannis Baratheon Aurane Waters
Main du Roi
Orton Merryweather aucun ►

Né vers l'an 256[1], lord Mace Tyrell est le seigneur de la maison Tyrell de Hautjardin. Seigneur suzerain du Bief, il est par ailleurs le gouverneur du Sud, et porte les titres de Défenseur des Marches et de Grand Maréchal du Bief[N 1][2]. Autrefois vigoureux, il s'est singulièrement empâté, mais garde encore fière allure[3]. Il est parfois surnommé Fleur de Suif en raison de sa corpulence. Ses cheveux sont châtains et bouclés, sa barbe en pointe et grisonnante. Très émotif, il rougit et bafouille lorsqu'il se sent en difficulté[1][4]. Il est marié à lady Alerie Hightower et le père de Willos, ser Garlan, ser Loras et Margaery. Il semble avoir une prédilection pour son benjamin[5].

Sa mère est lady Olenna Tyrell née Redwyne, surnommée la Reine des Épines. Cette dernière joue un rôle très important dans les décisions politiques de son fils. Elle n'en juge pas moins celui-ci très sévèrement et le considère comme étant d'une balourdise absolue, le comparant à un enfleur pour sa vanité[6]. La répulsion de lord Mace envers les Dorniens va au-delà de l'inimitié traditionnelle entre les gens du Bief et de Dorne et ce, depuis que le prince Oberyn Martell a estropié son fils Willos au cours d'une joute.

Bien que les Tyrell soient suzerains du Bief depuis près de trois cents ans, lord Mace Tyrell cherche toujours à asseoir la légitimité de sa maison qui souffre de son ancien statut de simples intendants de la maison Jardinier avant la Conquête[6].

Avant AGOT[modifier]

En l'an 281, lord Luthor Tyrell étant apparemment mort depuis peu[N 2][4], lord Mace Tyrell assiste au grand tournoi d'Harrenhal[7].

Pendant la rébellion de Robert Baratheon, lord Mace Tyrell reste fidèle à la maison Targaryen. Il remporte une victoire contre Robert au début de la guerre en le battant à Cendregué. Cependant, cette victoire est peu concluante dans la mesure où Robert parvient à battre en retraite jusqu'à Pierremoûtier, poursuivi ensuite par les forces de lord Jon Connington. De plus, Mace Tyrell ne participe pas réellement à cette bataille puisque la victoire est surtout l'œuvre de son avant-garde menée par lord Randyll Tarly. Il mène ensuite le siège d'Accalmie, tenue par Stannis Baratheon et une maigre garnison. Ce siège dure près d'un an et la ténacité de Stannis a raison des forces bien supérieures en nombre des lords Mace Tyrell, Paxter Redwyne et Mathis Rowan[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille de Cendregué.
Icone loupe.png Voir article détaillé : siège d'Accalmie.

Enfin, après le sac de Port-Réal et la chute du roi Aerys II Targaryen, il ploie le genou et lève le siège d'Accalmie face aux troupes de lord Eddard Stark, sachant la cause des Targaryen perdue.

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

Dans AGOT[modifier]

Le fils de lord Mace, ser Loras, sur les conseils de lord Renly Baratheon dont il est très proche, écrit à son père en secret pour le presser d'envoyer Margaery à Port-Réal, afin de la marier au roi Robert Baratheon[8].

Après la mort de ce dernier, il fait alliance avec lord Renly Baratheon en lui donnant sa fille Margaery en mariage. Cette union est célébrée à Hautjardin, où lord Renly proclame ses prétentions au Trône de Fer[9]. Lord Mace Tyrell devient alors la Main du Roi du jeune Baratheon[10]. Il souhaite en effet ardemment que sa fille accède au trône afin de rehausser le prestige de sa maison. Sa mère, lady Olenna Tyrell, juge à ce propos que l'orgueil de son fils dessert les intérêts de leur famille et que la légitimité de lord Renly ne repose sur rien de tangible. Malgré ses réticences, elle ne parvient pas à détourner lord Mace de ses projets[6].

Dans ACOK[modifier]

À la mort du roi Renly, approché par lord Petyr Baelish, et malgré les réticences de sa mère, lady Olenna[6], lord Mace Tyrell rallie le roi Joffrey Baratheon contre la promesse entre autres du mariage de Margaery avec celui-ci. Il rassemble alors son ost et, accompagné de son fils ser Garlan[N 3], fait route vers les Sauts Périlleux pour opérer sa jonction avec les troupes de lord Tywin Lannister qui font mouvement vers les sources de la Néra[11]. Il est rejoint en chemin par les troupes qui ont refusé de rallier le roi Stannis, menées par son fils ser Loras, et ses vassaux lord Randyll Tarly et lord Mathis Rowan[N 4]. Au cours de la bataille de la Néra, il commande l'aile gauche de l'armée qui tombe sur les arrières du roi Stannis[12].

Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille de la Néra.

Après la victoire, il entre au Conseil restreint[3] et y obtient le siège de maître des navires[13]. En outre, il obtient la nomination de ser Loras dans la Garde Royale[3], ce qui lui garantit que sa fille Margaery sera protégée de la cruauté de son futur mari[14]. Lord Tywin lui propose également de marier son héritier, Willos Tyrell, à la reine Cersei. D'abord intéressé, lord Tyrell finit par décliner l'offre (sans doute sous l'influence de sa mère), au motif que la promise est trop âgée[15].

Dans ASOS[modifier]

Lors du premier Conseil restreint - présidé par lord Tywin Lannister en tant que Main - auquel assiste Tyrion après son rétablissement, lord Mace complimente ce dernier au sujet de la chaîne avec laquelle il a fait barrer l'estuaire de la Néra. Au cours des débats, il abonde dans le sens de lord Tywin qui semble certain que le roi Robb Stark va abandonner le Conflans et tenter de reconquérir le Nord en s'emparant de Moat Cailin, toujours aux mains des Fer-nés. Il est partisan d'accepter une alliance avec le roi Balon Greyjoy, à l'instar de lord Paxter Redwyne et de lord Mathis Rowan, afin que Balon affronte les Nordiens pendant que les armées Tyrell et Lannister se focaliseraient sur la destruction de l'armée du roi Stannis Baratheon ; lord Tywin leur conseille cependant l'attentisme, une solution moins coûteuse en territoires pour le roi Joffrey étant susceptible d'advenir. Lord Mace est également d'avis de ne pas s'attaquer à lady Lysa Arryn, qui, étant femme, ne semble pas représenter une menace. Alors que Tyrion fait état de son désaccord, lord Mace fait montre de beaucoup de mépris pour ce dernier en lui conseillant de laisser les questions martiales aux spécialistes puis lui rappelle que des armées puissantes ont été défaites devant les Eyrié. Il semble ensuite convaincu lorsque lord Tywin leur apprend qu'il mandate lord Petyr Baelish pour se rendre dans le Val afin d'y épouser lady Arryn et de se concilier sa neutralité. La venue du prince Doran Martell - escorté de trois cents Dorniens - pour prendre sa place au Conseil et réclamer justice pour le meurtre de sa sœur Elia et de ses enfants le laisse contrarié. Au terme de la réunion, il obtient pour son second fils, ser Garlan, le fief de Rubriant, anciennement aux Florent ralliés depuis au roi Stannis Baratheon[4].

Dans le but de consolider l'alliance entre la maison Tyrell et la maison Lannister, lord Mace a négocié avec lord Tywin l'union de sa fille Margaery Tyrell, qu'il aspire à voir devenir reine, avec le roi Joffrey. Il assiste à la cérémonie de mariage, qui est des plus somptueuses, et offre au jeune souverain un calice d'or heptagonal haut de trois pieds. Orné de pierreries, chacune de ses faces arbore l'emblème des grandes maisons gouvernant les Sept Couronnes[16]. Lors du banquet de noces, il est assis aux côtés de son épouse et, lorsque le roi s'étouffe, il suggère de le retourner tête en bas[17].

Au lendemain de la mort du souverain - empoisonné lors de son banquet nuptial - lord Mace et les membres éminents de sa maison pressent lord Tywin de marier Margaery à son successeur, le petit Tommen Baratheon[18].

Lors du procès de Tyrion Lannister, accusé du meurtre du roi Joffrey, lord Tywin, Main du roi, le nomme, ainsi que le prince Oberyn Martell, assesseur. D'après le prince, lord Mace serait persuadé de la culpabilité de Tyrion et résolu à le voir périr[19]. Il s'estime, ainsi que les autres membres de sa maison, outragé lorsque le prince Oberyn se déclare comme le champion de Tyrion dans le duel judiciaire que ce dernier a exigé[20].

Il parvient ensuite à avoir gain de cause auprès de lord Tywin qui accepte, afin de préserver l'alliance des deux maisons, les fiançailles de Margaery avec le roi Tommen[21][22].

Dans AFFC[modifier]

Lord Mace, qui souhaite s'assurer que sa fille Margaery épouse le jeune roi Tommen conformément à la promesse qui lui en a été faite par feu lord Tywin Lannister, refuse de quitter Port-Réal avant que les noces ne soient célébrées[23]. Il assiste, en compagnie des membres de la maison Tyrell présents dans la capitale, aux funérailles de lord Tywin. Alors qu'il présente ses condoléances à la reine régente Cersei, il se propose pour devenir la Main du Roi de Tommen et informe la reine que son oncle Garth est prêt à occuper le poste de Grand Argentier négocié avec le feu lord. Lorsque la reine lui apprend qu'elle a nommé lord Gyles Rosby à cette fonction, lord Mace, désarçonné et choqué, ne sait que répondre[1].

Peu de temps avant la cérémonie, la reine régente Cersei demande à lord Mace, sur les conseils de son frère, ser Jaime Lannister[23], de prendre Accalmie, toujours tenue par les partisans du roi Stannis Baratheon, au nom du roi Tommen et ceci afin d'éloigner les forces Tyrell du Donjon Rouge. Il se rend, après le mariage de sa fille, devant la forteresse avec lord Mathis Rowan et la moitié de ses forces, la seconde moitié accompagnant ser Garlan Tyrell à Hautjardin[24].

Après l'emprisonnement de la reine Margaery par le Grand Septon à Port-Réal, lord Mace et son armée quittent le siège d'Accalmie (n'y laissant qu'une force symbolique[25]) afin de regagner au plus vite la capitale où ils doivent être rejoints par lord Randyll Tarly qui a lui-même quitté Viergétang[26].

Dans ADWD[modifier]

Lord Mace Tyrell arrive à Port-Réal avec ses armées peu de temps après lord Randyll Tarly qui a déjà obtenu du Grand Moineau la libération de la reine Margaery. Margaery et ses cousines sont placées sous la garde de lord Tarly jusqu'à ce qu'un jugement soit rendu. Lord Mace, nommé Main du Roi, refuse d'envoyer ses troupes au sud pour y repousser des assauts de mercenaires tant que le procès de sa fille ne sera pas terminé. Ser Kevan Lannister - devenu régent du roi Tommen à la place de Cersei - nomme également des bannerets Tyrell au Conseil restreint: lord Randyll Tarly en tant que maître des lois; lord Paxter Redwyne, maître des navires[27].

Pour marquer sa place au Conseil restreint, lord Tyrell se fait sculpter un trône de chêne en forme de main. Il envisage de reconstruire une tour de la Main deux fois plus haute que la première, incendiée par la reine Cersei. Il siège à la séance du Conseil au cours de laquelle comparaît ser Ronnet Connington: il est soupçonné d'être complice de son oncle (lord Jon Connington) qui a pris La Griffonnière au nom d'un prétendant Targaryen, puis marche à présent sur Accalmie. Lord Tyrell lui ordonne de rester consigné jusqu'au départ des troupes pour les terres de l'Orage. Le chevalier parti, il refuse que les hommes qui l'accompagnaient depuis Viergétang soient versés dans le guet, car ils pourraient y réduire l'influence qu'il y a gagné en y incorporant une centaine de ses propres hommes. Il préfère donc les voir envoyés au Mur. Il ne voit pas non plus l'urgence à lutter contre le prétendant Targaryen, qui aura bien du mal à s'emparer d'Accalmie: la réussite en incomberait préjudice à lord Stannis. Quant à lui, il ne bougera pas de Port-Réal tant que Margaery restera accusée.

La Main suggère que les fiançailles de la princesse Myrcella Baratheon avec le prince Trystan Martell soient rompues (peut-être pour proposer à la place du prince Trystan son propre fils Willos). Mais ser Kevan, peu soucieux de voir les Dorniens s'allier avec lord Connington, préfère ne pas y donner suite. Lord Tyrell pousse également la candidature de son oncle Garth à la charge de lord Trésorier, désormais occupée par ser Harys Swyft. Là encore, le lord Régent ne répond pas, car les Tyrell et leurs alliés obtiendraient alors la majorité au Conseil restreint. L'avidité de lord Tyrell à demander sans cesse plus de charges et d'honneurs pour les siens crée des tensions croissantes au sein du conseil: le Grand Mestre Pycelle, tout comme lord Harys Swyft, réclament au lord Régent des gardes pour les en protéger. Ce dernier, soucieux de ne pas offenser ouvertement sa Main, leur conseille plutôt de les recruter eux-mêmes[28].

Dans la série télévisée[modifier]

Icone serieTV.png Mace Tyrell est interprété par l'acteur Roger Ashton-Griffiths dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Traduction de Defender of the Marches et de High Marshal of the Reach (cette dernière étant inspirée de la traduction de High Septon par Grand Septon de Jean Sola), ces deux titres n'étant mentionnés que dans les appendices de la version originale.
  2. En l'an 299, Tyrion prétend que Robb Stark a gagné plus de batailles en un an que Mace Tyrell en vingt (cf. A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion).
  3. Déduit de sa présence ultérieure à la bataille de la Néra.
  4. Déduit de la présence ultérieure de ces troupes à la bataille de la Néra.

Références[modifier]