Lotho Rogare

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Lotho Rogare

Lotho Rogare était un fils du Premier Magistrat à vie de Lys, Lysandro Rogare. Il dirigea la filiale de la banque Rogare à Port-Réal jusqu'à sa faillite, avant d'apporter son aide à la maison Hightower pour fonder la banque de Villevieille.

Il parlait couramment la langue commune et était gaucher[1].

Histoire[modifier]

En l'an 134, la famille Rogare restitue son otage, le prince Viserys Targaryen, au roi des Sept Couronnes Aegon III Targaryen, contre une rançon somptuaire et la reconnaissance du mariage de Viserys et de Larra Rogare. Celle-ci se rend à Port-Réal en même temps que son époux et trois de ses frères : Moredo, Lotho et Roggerio. Selon les termes de l'accord, tous trois reçoivent des titres de noblesse honorifiques, et sont dès lors titrés « lord ». Lotho s'emploie à ouvrir une filiale de la banque Rogare au sein de la capitale ouestrienne, sur la colline de Visenya. Au cours de l'année qui suit, les Rogare gagnent en richesse et en influence au sein de la capitale : grâce à l'or de la banque, Lotho soudoie les hommes et achète des amitiés pour sa famille. Il attire de plus en plus de déposants, autant nobles seigneurs que négociants et marchands, en rémunérant par de riches intérêts les sommes déposées dans sa banque.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Printemps lysien.

À la mort de son père Lysandro Rogare en l'an 135, Lotho hérite de parts dans la banque familiale, dont la direction passe à son frère aîné, Lysaro. Ce dernier détourne l'argent de la banque à des fins personnelles et l'établissement fait faillite, précipitant la chute de la famille Rogare autant à Lys qu'à Westeros. À Port-Réal, Lotho tente de fuir avant que le bruit se répande, mais il est arrêté par ser Lucas Bonleu des manteaux d'or, qui saisit sa correspondance, ses registres et le peu d'or qui reste dans la filiale. Il est enfermé avec son frère Roggerio dans la tour de la Main du Donjon Rouge, où ils sont reclus pendant les événements du siège secret[N 1].

Au terme du siège secret et du Grand Conseil de 136, Lotho et Roggerio sont finalement jugés par les nouveaux régents d'Aegon III et par la Main du Roi, lord Torrhen Manderly. Les accusations de haute trahison, de meurtre et de conspiration sont abandonnées, mais ils sont toujours soupçonnés de vol et de fraude pour avoir ruiné les clients de leur banque. N'étant ni princes de sang, ni de vrais seigneurs, les régents s'accordent pour les juger. En dépit de la haine dont ils font l'objet, personne ne parvient à prouver ni qu'ils étaient au courant des malversations de leur frère Lysaro Rogare, ni qu'ils en ont eux-mêmes tirer un profit personnel. Lavé de l'accusation de fraude, Lotho est toutefois condamné pour vol, car il a pris de l'or, des bijoux et de l'argent qui ne lui appartenait pas et n'a pas pu les restituer sur demande. Lord Manderly lui donne le choix entre rejoindre la Garde de Nuit ou avoir la main droite tranchée, sort traditionnel réservé aux voleurs. Lotho choisit la mutilation, en remerciant le dieu Yndros d'être gaucher.

Après sa mutilation, Lotho est recueilli par Samantha Hightower, maîtresse de lord Lyonel Hightower de Villevieille. Celle-ci veut employer la fortune des Hightower plus intelligemment pour la faire fructifier. Installé à Villevieille, Lotho l'aide à fonder et à gérer la banque de Villevieille[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Au cours de ces événements, lord Thaddeus Rowan avoue devant la cour avoir conspiré avec les Rogare pour renverser Aegon III Targaryen. Il prétend notamment que Lotho Rogare lui avait promis cinquante mille dragons d'or pour sa participation et la même somme lorsque le prince Viserys monterait sur le Trône de Fer. La torture ayant rendu lord Rowan à moitié fou, sa confession ne convainc pas le roi et les charges contre les Rogare sont abandonnées.

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.