Westeros

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Westeros
Informations
V.O. Westeros
Nature Continent
Localisation
Loc westeros.jpg

Westeros[N 1] - les royaumes du soleil couchant en valyrien -[1] est un continent de grande taille[N 2][2] s'étendant essentiellement en latitude. Il se compose du royaume des Sept Couronnes et des terres des sauvageons à l'extrême nord, au-delà du Mur[3].

Historiquement, la scission entre les royaumes humains qui forment les Sept Couronnes et les terres des sauvageons de l'au-delà du Mur date de la Longue Nuit et de l'édification du Mur. Ce dernier visait à protéger les royaumes humains de la menace des Autres. Plus de huit mille ans de séparation entre ces deux parties du continent ont façonné des cultures relativement différentes et parfois antagonistes.

Description[modifier]

Le continent de Westeros est subdivisé en deux entités politiques distinctes : le royaume des Sept Couronnes qui en occupe la partie méridionale, et les terres des sauvageons situées au-delà du Mur.

Les Sept Couronnes[modifier]

Composition[modifier]

Le royaume des Sept Couronnes est issu de l'unification progressive des royaumes morcelés des Premiers Hommes qu'ils avaient conquis aux territoires des enfants de la forêt, suite à l'invasion des Andals venus du grand continent est. Cette invasion a donné lieu à la création de sept royaumes abritant des populations plus ou moins métissées entre les lignées des Premiers Hommes et des Andals. La future principauté dornienne connut quant à elle l'arrivée du peuple Rhoynar, originaire des rives de la Rhoyne à qui il devait son nom. Les sept royaumes étaient antagonistes et ont connu de nombreux conflits frontaliers ainsi que de nombreuses invasions réciproques en fonction de l'ambition des souverains qui les dirigeaient, avant d'être progressivement unis sous la bannière des Targaryen, tout d'abord lors de la Conquête d'Aegon le Conquérant, puis sous le règne de ses descendants. Malgré cette unification sous l'égide du Trône de Fer, la plupart des anciennes couronnes conservent une existence administrative en tant qu'entités géographiques distinctes placées sous la suzeraineté d'un vassal direct au Trône. Ces entités sont :

Société[modifier]

Les Ouestriens, nom collectif donné aux habitants de Westeros et plus particulièrement à ceux des Sept Couronnes, sont issus du mélange des lignées des Premiers Hommes et des Andals dans des proportions variables selon les régions. On trouve aussi dans une moindre mesure l'influence du sang du Rhoynar, surtout à Dorne, et de manière plus anecdotique du sang valyrien des quelques lignées ayant survécu au Fléau de Valyria. Malgré l'unification du royaume, les Ouestriens ne forment pas un peuple complètement homogène et de nombreuses sous-cultures cohabitent. Toutefois, ils parlent tous la Langue Commune, ou ouestrien, qui a supplanté partout la Vieille Langue des Premiers Hommes. Les religions pratiquées dans le royaume sont essentiellement celle des Sept, la Foi, importée par les Andals, et, dans une moindre mesure, celle des anciens dieux des Premiers Hommes et des enfants de la forêt, ainsi que la religion du dieu Noyé qui est particulière aux îles de Fer.

Le royaume des Sept Couronnes se distingue par une société féodale placée sous la suzeraineté du roi des Sept Couronnes qui siège sur le Trône de Fer d'Aegon I Targaryen. Une vaste échelle de vassalité part du pouvoir royal aux différents seigneurs suzerains et à leurs différents vassaux, jusqu'au peuple roturier.

Au-delà du Mur[modifier]

Les territoires situés au-delà du Mur, sont situés au nord du Mur gardé par la Garde de Nuit. Ce sont des terres boisées et froides peuplées par différents clans humains hétérogènes qualifiés de « sauvageons » par les homologues du sud, et se désignant eux-mêmes sous le nom de « peuple libre ». Ces clans parlent généralement la Langue Commune, mais parfois la Vieille Langue des Premiers Hommes desquels ils sont très proches. La rudesse des conditions de vie au-delà du Mur les poussent à envahir sporadiquement les Sept Couronnes, parfois sous la bannière d'un « monarque » ayant réussi à unifier les différents clans, le roi d'au-delà du Mur.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Les Dothrakis nomment Westeros Rhaesh Andalhi, le « pays des Andals » (cf. A Game of Thrones, Chapitre 04, Daenerys).
  2. Une estimation fondée sur les cartes de la saga et tenant compte du fait que le Mur a une longueur de près de 450 km (cf. A Game of Thrones, Chapitre 22, Tyrion) indiquerait que le continent a une extension en longitude maximale de près de 2 200 km, avec une extension en latitude de près de 5 200 km, du Mur aux côtes méridionales de Dorne. Lord Roose Bolton estime la distance entre Fort-Terreur et Castral Roc à mille lieues (cf. A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime), soit 4 500 km, mais sans qu'il précise si cette distance s'entend à vol de corbeau ou par les chemins. Dans le premier cas, cela conduirait à une extension en latitude d'environ 8 à 9 000 km (il est toutefois probable que les mille lieues évoquées par lord Roose Bolton ne soient qu'une expression ayant pour but de souligner la distance qui sépare son fief de celui de la maison de son interlocuteur, ser Jaime Lannister). Les territoires situés au nord du Mur étant peu cartographiés, il est difficile de connaître l'extension des terres au-delà du Mur. Cependant, ces dernières semblent ajouter au moins 1 800 km en latitude à la taille du continent.

Références[modifier]