Marianne Harlton

De La Garde de Nuit
Révision datée du 5 avril 2020 à 17:49 par Lapin rouge (discussion | contributions) (Relecture)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Jeuvideo.png Tout ou partie des informations contenues dans cet article sont issues du jeu vidéo Game of Thrones. Les informations contenues dans le jeu ayant été approuvées par l'auteur mais non écrites par lui, elles sont considérées comme semi-canoniques vis-à-vis de la saga. Jeuvideo.png
Marianne Harlton
Identité
V.O. Marianne Harlton
Statut
Rang noble
Famille
Père Arwood Harlton (adoptif)
Blasons
Marianne fait partie de la maison Harlton

Lady Marianne Harlton est la nièce de lord Arwood Harlton, seigneur de la maison Harlton[1]. Ce dernier la considère comme sa fille adoptive[N 1].

Avant AGOT[modifier]

Le père de Marianne soutenait les Targaryen durant la rébellion de Robert Baratheon, contre son suzerain lord Hoster Tully. Pour cela il fut torturé et exécuté pour traîtrise. Étant la dernière Harlton encore en vie avec son oncle lord Arwood, elle fut adoptée par ce dernier, qui en fit son héritière. Depuis, elle l’accompagne durant la plupart de ses déplacements. Elle fait partie de la Confrérie, une organisation secrète visant à rétablir les Targaryen sur le Trône de Fer, depuis son enfance[2]. Mais la cruauté et le fanatisme dont son oncle fait preuve pour atteindre son objectif lui font froid dans le dos, et la font douter des chances de réussite de ce projet. Quand elle était enfant et qu'elle voulait être seule, elle se cachait souvent dans le cellier de Castel-Bois, l'endroit le plus discret du château[3].

Dans Game of Thrones : le jeu vidéo[modifier]

Marianne se présente à ser Alester Sarwyck à Port-Réal juste après que lord Arwood Harlton l’a recrutée au sein de la Confrérie. Peu après, elle repart à Castel-Bois afin de préparer avec son oncle le sauvetage de Jeyne Greystone, la pièce maîtresse de l'organisation[2].

Alester arrive à Castel-Bois peu après elle. Quelques jours plus tard, Endrew, un espion de la Confrérie, ramène Jeyne Greystone et le protecteur que lui a assigné Jon Arryn, le recruteur de la Garde de Nuit Mors Westford. Comme les deux nouveaux arrivants refusent de rejoindre la Confrérie, lord Arwood fait séquestrer Jeyne et emprisonne Mors dans les geôles pour le faire torturer. Marianne est chargée de surveiller Jeyne et de la préparer contre son gré au futur rôle de reine qu'on lui destine, tout en tenant à l'écart ser Alester, séjournant dans le château depuis quelques jours, de ce qui se passe.

Au bout d'un moment, Marianne n'en peut plus. Elle demande à Alester de la rejoindre dans le cellier, où elle lui expose ses doutes sur la Confrérie. Mais alors qu'il tente de la rassurer, Gawen Sarwyck, le frère d'Alester secrètement enfermé dans les geôles de Castel-Bois depuis des mois, surgit et la prend en otage. Apprenant que son frère est vivant et retenu captif par les Harlton, Alester décide de quitter la Confrérie et de la détruire[N 2]. Mais avant cela, ils sont décidés à récupérer Mors Westford et Jeyne Greystone.

Alors que Gawen et Alester sont partis libérer Mors, Marianne se rend dans la chambre où est emprisonnée Jeyne pour la mettre à l'abri. Mais Jeyne refuse. C’est alors qu'arrivent Alester et Mors - Gawen ayant été tué durant la libération de Mors. Alester prend Marianne en otage, menaçant de la tuer pour venger la mort de son frère. Arwood Harlton survient alors avec une troupe d'arbalétriers. Il essaye de négocier la libération de sa nièce. Le sort de Marianne dépend alors du choix du joueur, qui peut ou bien l'égorger, ou bien la relâcher[3].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Marianne Harlton n'apparaît pas dans la saga littéraire, mais dans le jeu vidéo Game of Thrones.
  2. Le joueur peut alors soit décider de faire confiance à Marianne en la relâchant (dans ce cas Marianne le trahira en envoyant toute la garnison de Castel-Bois les tuer) soit ne pas lui faire confiance et de l'emprisonner dans le cellier (dans ce cas Marianne finira quand même par se libérer, mais sans avoir pu envoyer la garde sur Alester et Gawen).

Références[modifier]