Confrérie

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Jeuvideo.png Tout ou partie des informations contenues dans cet article sont issues du jeu vidéo Game of Thrones. Les informations contenues dans le jeu ayant été approuvées par l'auteur mais non écrites par lui, elles sont considérées comme semi-canoniques vis-à-vis de la saga. Jeuvideo.png

La Confrérie[N 1] est une organisation secrète séditieuse fondée par lord Arwood Harlton et lord Raynald Sarwyck, et visant à rétablir les Targaryen sur le Trône de Fer [1].

Membres connus[modifier]

Histoire[modifier]

Avant AGOT[modifier]

La Confrérie est une organisation secrète séditieuse visant à restaurer les Targaryen sur le Trône de Fer. Elle a été fondée après la Rébellion de Robert Baratheon par lord Arwood Harlton et lord Raynald Sarwyck[1]. Au fil des années, le groupe grossit et convainc de nouveaux partisans, notamment ser Ethan du Bief, un chevalier s’étant distingué lors de la Rébellion des Greyjoy et qui deviendra le Maître des Armées du groupe[2], ou encore Mallador Brax, le Grand Trésorier de l’organisation, recruté par lord Arwood contre l’avis de lord Raynald[3].

La Confrérie a son quartier général dans une pièce secrète située sous la forteresse des Sarwyck : Puysaigues[3]. En 296, elle découvre l’existence de Jeyne Greystone, une jeune bâtarde d’Aerys II Targaryen[4]. Si Arwood voit en elle un moyen d’obtenir un héritier de l’ancien roi à placer sur le Trône de Fer, Raynald est lui plus réticent, estimant qu’exposer une enfant innocente au dznger va à l’encontre de son éthique[2].

Malgré ce désaccord, lord Arwood et ses alliés manipulent Jeyne pour la faire coucher avec le roi Robert Baratheon. La Confrérie espère ainsi que la jeune femme aura un fils qui sera à la fois issus des lignées Baratheon et Targaryen, et qui possèdera suffisamment de légitimité pour pouvoir prétendre au Trône de Fer à la suite d’une guerre civile[4]. Dans le même temps, lord Raynald cherche un moyen de déclencher cette guerre. En enquêtant sur la famille royale, il découvre que la reine Cersei Lannister a engagé une compagnie de mercenaires, les Traque-Sangs, pour traquer et assassiner en secret les bâtards de Robert Baratheon. La Confrérie comprend que cette traque pourrait être utilisée pour monter le roi et la reine l’un contre l’autre, ce qui devrait déboucher le moment venu sur la guerre tant souhaitée[1]. Pour suivre de près la situation, la Confrérie envoie Endrew, un de ses espions, infiltrer les Traque-Sangs[4].

Les événements commencent à mal tourner en 297. La Confrérie perd la trace de Jeyne Greystone, alors enceinte du roi Robert. De plus, Valarr Hill, le capitaine des Traque-Sangs, a découvert que la jeune femme portait un enfant royal et se lance à sa poursuite[1]. Mais le plus gros coup dur pour l’organisation est la trahison de son co-fondateur Raynald Sarwyck, qui a l’intention de la détruire en la dénonçant à la Main du Roi lord Jon Arryn dans l’espoir de protéger Jeyne. Lord Arwood Harlton n’a plus le choix : il assassine lord Raynald avant que ce dernier n’ai pu mettre son plan à exécution. Il tend également une embuscade à Gawen Sarwyck, le fils cadet de lord Raynald, souhaitant lui aussi dénoncer la Confrérie, et l’emprisonne dans les geôles de son château de Castel-Bois[2].

Dans Game of Thrones : le jeu-vidéo[modifier]

Ces événements contraignent la Confrérie à abandonner son quartier général de Puysaigues pour s’installer à Castel-Bois[3]. En 298, tous les habitants du château sont des partisans de l’organisation[2]. Mais Arwood est inquiet. De nombreux documents compromettant la Confrérie sont restés à Puysaigues, et Alester Sarwyck, l’héritier de lord Raynald de retour d’exil, pourrait tomber dessus et dévoiler l’existence de l’organisation au grand jour. Pour régler le problème, Arwood et son épée lige ser Desmond Hardyng parviennent à convaincre ser Alester d’intégrer l’organisation et de leur restituer les documents[1][2].

Endrew, l’espion que la Confrérie avait placé parmi les Traque-Sangs, parvient à retrouver la trace de Jeyne Greystone. Elle se trouve dans une ferme au cœur du Conflans escortée par le Garde de Nuit Mors Westford, et l’avant-garde des Traque-Sangs est sur leurs talons. La Confrérie va devoir pour la première fois agir au grand jour. Elle envoie son maître des armées ser Ethan du Bief avec une petite troupe affronter les mercenaires pour secourir la jeune femme. L’opération est un succès, et la Confrérie parvient à récupérer ses cibles sans avoir été reconnue[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille de la ferme Westford.

Plusieurs semaines plus tard, Valarr Hill, le capitaine des Traque-Sangs, découvre que Jeyne se trouve à Castel-Bois. Il assiège donc la forteresse pour la tuer au nom de la reine. Si la Confrérie s’est préparée à faire face à un assaut, ils ne peuvent pas lutter contre les pouvoirs d’ensorceleur d'ombres de ser Valarr. Castel-Bois tombe, et les mercenaires y massacrent tous les membres de la Confrérie[5].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Chute de Castel-Bois.

L’organisation disparait donc à la suite de cette bataille, ses projets morts dzns l’œuf[5].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. La Confrérie n'apparaît pas dans la saga littéraire, mais dans le jeu vidéo Game of Thrones.

Références[modifier]