Jon Arryn

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Jon Arryn
Identité
V.O. Jon Arryn
Statut
Rang lord
Titres seigneur de la maison Arryn
gouverneur de l'Est
défenseur du Val
sire des Eyrié
Main du Roi
Naissance vers 220
Décès 298 (Port-Réal)
Famille
Père Jasper Arryn
Épouses Jeyne Royce
Rowena Arryn
Lysa Arryn (282)
Enfant Robert Arryn (292)
Blasons
Lord Jon dirigeait la maison Arryn
Main du Roi
◄ lord Rossart Eddard Stark
Gouverneur de l'Est
Jasper Arryn Jaime Lannister

Né vers l'an 220[N 1], lord Jon Arryn est le sire des Eyrié et le Défenseur du Val, mais aussi le gouverneur de l'Est et la Main du Roi pendant les quinze premières années du règne du roi Robert Baratheon. Dans sa jeunesse, Jon Arryn est le Gardien des Portes de la Lune jusqu'à la mort de son père, lord Jasper Arryn. Il a été marié à lady Jeyne Royce qui est morte sans lui avoir donné d'héritier. Son deuxième mariage, avec lady Rowena Arryn, sa cousine, connaît la même issue[1]. En l'an 282, lors de la rébellion de Robert Baratheon, il se marie, pour des raisons politiques, à lady Lysa Tully avec laquelle il a un fils en l'an 292, Robert Arryn. Cette naissance intervient après quatre fausses couches de lady Lysa et la mise au monde de deux enfants mort-nés[2]. Ce mariage de raison est loin d'être harmonieux et lord Jon se montre revêche avec son épouse. C'est un homme vigoureux qui a un goût immodéré pour la lecture et dédaigne les frivolités[3].

Avant AGOT[modifier]

En l'an 271[4], lord Jon Arryn accepte de prendre comme pupille Eddard Stark, second fils de lord Rickard Stark de Winterfell, aux Eyrié. Plus tard, il accepte de prendre aussi le jeune Robert Baratheon, héritier des terres de l'Orage[N 2], et les deux jeunes hommes deviennent rapidement amis. Il voue une grande affection à ses pupilles au point que les deux adolescents trouvent en lui un second père[2]. Lord Arryn aime à leur répéter qu' « un chef doit posséder un organe que tous entendent dans la bataille »[5].

Lord Jon Arryn n'ayant pas eu d'enfant de ses deux premières épouses, son héritier est alors son neveu, Elbert Arryn, fils de Ronnel Arryn, son frère cadet. Elbert est un compagnon de Brandon Stark et, lorsque le prince héritier Rhaegar Targaryen enlève Lyanna Stark en l'an 282, il l'accompagne au Donjon Rouge. Brandon et ses compagnons sont arrêtés par le roi Aerys II Targaryen qui les fait mettre à mort[1], ce qui déclenche la rébellion de Robert Baratheon. Lord Jon Arryn devient alors le principal meneur de la rébellion, incitant ses bannerets à protéger ses pupilles Robert et Eddard, lorsque le roi Aerys demande leur tête après avoir fait exécuter Brandon et lord Rickard Stark[2]. Son héritier devient alors ser Denys Arryn, jouteur galant de renom, issu d'une branche secondaire de la maison Arryn. Mais, après la mort de celui-ci lors de la bataille des Cloches[6], et afin d'obtenir l'appui de lord Hoster Tully à la rébellion, Jon se marie, pour la troisième fois, à Lysa Tully. Simultanément, Eddard Stark épouse l'autre fille de lord Tully, Catelyn (promise initialement à son frère Brandon, lui-même assassiné par le roi Aerys II)[7]. Lord Arryn sait que son épouse n'est plus vierge, mais cette union est trop importante pour la survivance de sa maison et pour renforcer la rébellion. Cependant, et même s'il traite toujours son épouse avec honneur et galanterie, il ne se montre guère chaleureux envers elle[7].

Après le sac de Port-Réal, et contre l'avis d'Eddard, lord Jon conseille à Robert de maintenir ser Jaime Lannister dans la Garde Royale plutôt que de l'envoyer à la Garde de Nuit[8].

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

Après le couronnement de Robert en l'an 284, lord Jon est nommé Main du Roi. Afin de consolider la position de son ancien pupille sur le Trône de Fer, il négocie avec lord Tywin Lannister le mariage du roi avec Cersei. Il s'assure ainsi pour Robert du soutien de cinq des grandes maisons des Sept Couronnes[5]. En tant que Main, et sous couvert de rapporter les restes du prince Lewyn Martell à sa famille, Jon négocie la paix avec le prince Doran Martell afin d'étouffer dans l'œuf les velléités de révolte dorniennes menées par le prince Oberyn Martell au nom du prince Viserys Targaryen[9]. Par la suite, il réussit à persuader Robert de ne pas inquiéter les derniers prétendants targaryens en exil dans les cités libres[10], bien que Varys tienne informé le Conseil restreint de leurs activités[11]. Pour complaire à son épouse[12], il confie une charge de subalterne aux douanes de Goëville à lord Petyr Baelish en l'an 288. Puis, devant les résultats miraculeux de ce dernier, le fait venir à la cour avant de le faire nommer Grand Argentier de la Couronne[13]. Quelques années plus tard, lord Jon Arryn mène une enquête sur les détournements et la corruption de Janos Slynt, le commandant du guet de Port-Réal (qu'il avait fait lui-même nommer à ce poste après la mort de son prédécesseur[14]). Cependant, les pièces à conviction qu'il présente au Conseil ne suffisent pas à déclencher une réaction du roi qui préfère passer l'éponge, prétendant que le successeur de Janos pourrait se révéler pire[15].

Depuis l'an 294, lord Jon Arryn a pour écuyer Hugh du Val[5].

Dans Game of Thrones : Le jeu vidéo[modifier]

Lord Jon Arryn fait porter par ser Godric Donnerly jusqu'à Châteaunoir une lettre à Mors Westford, un ancien chevalier devenu frère juré de la Garde de Nuit, avec lequel il a combattu côte à côte à la bataille de la Butte aux Cerfs lors de la rébellion de Robert Baratheon, et en qui il a toute confiance. Dans cette lettre, il lui fait part de l'évolution du Jeu des trônes et, subodorant une fin de partie difficile, il lui confie craindre pour sa vie et lui demande de retrouver et protéger une mystérieuse jeune femme, à l'importance capitale pour l'équilibre du royaume. Il lui indique l'emplacement où il l'a cachée par une phrase dont seul Mors est à même de comprendre le sens[16].

Dans AGOT[modifier]

Lord Stannis Baratheon fait part à lord Jon Arryn de ses soupçons quant à la paternité des princes royaux : il pense que la reine Cersei s'est rendue coupable d'adultère et d'inceste, en forniquant avec son frère, ser Jaime Lannister, lequel serait le vrai père de Joffrey, Tommen et Myrcella. Mais lord Stannis n'a pas de preuves formelles, et il demande à Jon Arryn de l'aider à les rassembler pour les présenter à son frère le roi Robert[17].

Lors du tournoi donné en l'honneur de l'anniversaire du prince héritier Joffrey, lord Jon Arryn et son épouse sont approchés par lord Walder Frey qui leur propose de prendre le jeune Robert Arryn comme pupille tout en leur confiant la garde de deux de ses petits-fils. Lysa exprime son refus et lord Jon, confus, doit décliner la proposition en apprenant à sa femme qu'il compte envoyer leur fils comme pupille à Peyredragon, auprès de lord Stannis[18].

Quelques jours plus tard, alors qu'il a emprunté à mestre Pycelle un livre sur le lignage des grandes familles, Jon Arryn tombe gravement malade. Mestre Colemon diagnostique un refroidissement de l'estomac et prescrit de violentes purges, mais mestre Pycelle l'écarte, prétextant que ce remède serait pire que le mal. En moins de deux semaines, lord Arryn est à l'agonie. Il appelle « Robert » à plusieurs reprises, sans que l'on sache s'il pense au roi ou à son fils. Quand tout espoir est perdu, mestre Pycelle lui administre du lait de pavot pour diminuer ses souffrances. Avant d'expirer, il murmure au roi et à lady Lysa, le prénom « Robert » à plusieurs reprises, puis « La graine est vigoureuse », ce qui est pris par cette dernière pour une bénédiction de son fils[19][20]. Après sa mort, Robert choisit lord Eddard Stark comme Main à sa place. Sa mort est le premier événement de la longue chaîne qui mènera à la guerre.

Son épouse envoie un message secret et crypté à sa sœur, lady Catelyn Tully, dans lequel elle accuse les Lannister d'avoir empoisonné son mari.

En enquêtant à son tour sur les derniers jours de Jon Arryn, Eddard Stark découvre qu'avant sa mort, il a collaboré avec lord Stannis, avec lequel il a retrouvé plusieurs bâtards du roi : Gendry, apprenti forgeron[3], et Barra, fille d'une prostituée[21]. Accessoirement, Eddard apprend également que Jon se montrait bourru avec son épouse Lysa. Varys révèle ensuite à Eddard que Jon a bien été empoisonné par des larmes de Lys versées dans ses aliments par son écuyer Hugh du Val, sans doute à l'instigation des Lannister. Mais l'Eunuque ne dit rien sur les raisons de cet assassinat[5].

Eddard découvre enfin que Jon avait découvert que les enfants de la reine Cersei n'étaient pas les enfants de Robert, mais qu'ils étaient issus de la relation incestueuse avec son frère Jaime. Cette révélation conforte les soupçons d'Eddard quant à la culpabilité des Lannister dans la mort de lord Arryn[22].

Dans ACOK[modifier]

Mestre Pycelle avoue à Tyrion Lannister qu'il savait que lord Arryn avait été empoisonné et qu'il avait appris par Varys que le coupable était son écuyer, Hugh du Val. Suivant les consignes tacites de la reine Cersei Lannister, il a alors sciemment écarté mestre Colemon, car il craignait que lord Arryn n'ait découvert la véritable ascendance des enfants royaux. Sans être directement à l'origine de cette mort, il en est donc le complice[23].

Dans ASOS[modifier]

L'empoisonnement de lord Arryn se révèle être l’œuvre de sa femme, lady Lysa, à l'instigation de Petyr Baelish[24].

Dans la série télévisée[modifier]

Icone serieTV.png Jon Arryn est interprété par l'acteur John Standing dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Voir aussi[modifier]

Icone star.png "Des circonstances de la mort de Jon Arryn et du jeu des trônes qui en découle", article de blog écrit par Evrach.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Jon Arryn a près de 20 ans de plus que lord Hoster Tully.
  2. La date n'est pas connue mais la World of Ice and Fire App la situe dans l'enfance de Robert.

Références[modifier]