Rébellion de Robert Baratheon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Robert Baratheon au Trident

V.O. : Robert's Rebellion, ou War of the Usurper

Aussi appelée guerre de l'Usurpateur, la rébellion de Robert Baratheon est un conflit majeur de l'histoire récente des Sept Couronnes, qui a entraîné la chute de la dynastie Targaryen et l'accession au Trône de Fer de Robert Baratheon.

Origines[modifier]

La rébellion prend ses racines lors des dix dernières années du règne du roi Aerys II Targaryen.

Vers l'an 270, les relations entre le roi et sa Main - lord Tywin Lannister - deviennent de plus en plus tendues, le roi prenant ombrage de la réputation qu'a sa Main de gouverner le royaume à sa place[1][2][3]. En l'an 271[4], lord Rickard Stark envoie son second fils (Eddard) comme pupille aux Eyrié, sous la tutelle de lord Jon Arryn, seigneur suzerain du Val d'Arryn. Eddard y fait la rencontre de Robert Baratheon, héritier des terres de l'Orage, également pupille de lord Arryn, et qui devient son meilleur ami. En l'an 273, lady Joanna Lannister décède en mettant au monde son troisième enfant, contrefait, que lord Tywin nomme Tyrion. La mort de son épouse bouleverse la Main, et la rumeur populaire voit dans cette mort et la naissance de Tyrion un châtiment des dieux, Tywin s'étant élevé trop vite et manquant d'humilité[5]. Approché par la mère du prince Doran Martell, lord Tywin refuse la même année le mariage de ses jumeaux avec la princesse Elia et le prince Oberyn, s'ouvrant pour la première fois de ses intentions pour le futur mariage de Cersei[6]. Mais c'est sans succès qu'il tente alors de la marier au prince héritier Rhaegar Targaryen, et qu'il est alors publiquement humilié par le refus du roi en l'an 276[7] (il se souviendra de cet affront lors du sac de Port-Réal[6]).

La méfiance d'Aerys envers sa Main contribue à l'enlèvement du roi par lord Denys Sombrelyn lors du Défi de Sombreval[8]. Retenu en otage pendant six mois avant d'être libéré par l'intervention de ser Barristan Selmy, le roi se montre impitoyable dans sa vengeance[9]. Mais sa paranoïa s'en trouve exacerbée, et il ne quitte désormais plus l'enceinte du Donjon Rouge jusqu'au tournoi d'Harrenhal[10]. À la même époque, lord Rickard Stark et lord Hoster Tully préparent l'union de leurs enfants aînés, Brandon et Catelyn dès l'an 276[4], le mariage ne devant se dérouler que six ans plus tard, en l'an 282[11]. En l'an 277, lord Tywin Lannister place son fils aîné Jaime comme écuyer auprès de lord Sumner Crakehall[3] puis démarche lord Hoster Tully pour arranger le mariage de Jaime avec la jeune Lysa Tully[12][13]. En l'an 278, lord Tywin fait aussi venir Cersei à la cour de Port-Réal, espérant que la santé fragile de la princesse Elia Martell permettra au roi de reconsidérer son mariage avec le prince héritier en cas de décès, ou qu'il puisse envisager le mariage de Cersei avec le prince Viserys. Vers l'an 281[N 1], lord Rickard Stark accepte de donner la main de sa fille Lyanna à lord Robert Baratheon[14].

L'ensemble de ses événements a isolé le roi des réalités de son royaume et l'ont éloigné de sa Main, à qui il témoigne une méfiance grandissante. Par ailleurs, plusieurs grandes maisons, Stark, Arryn, Tully, Baratheon et désormais Lannister, sont en train de lier, peut-être à dessein[15][16], des liens très étroits, ce qui ne peut qu'exciter les soupçons d'Aerys. Lorsqu'après avoir reçu la visite de son frère Oswell Whent de la Garde Royale, le richissime lord Whent annonce l'organisation d'un fastueux tournoi, le maître des chuchoteurs Varys dit au roi que son fils et héritier veut profiter de l'événement pour rencontrer les grands du royaume afin de le déposséder[10]. Le roi Aerys décide alors à l'étonnement général de se rendre à Harrenhal[10]

Icone loupe.png Voir article détaillé : grand tournoi d'Harrenhal.

De fait, la rébellion prend sa source immédiate dans ce tournoi d'Harrenhal de l'an 281 : le prince Rhaegar Targaryen (fils et héritier du roi Aerys) y provoque un scandale en désignant Lyanna Stark comme reine d'amour et de beauté (à la place de son épouse Elia Martell)[17]. C'est aussi lors de ce tournoi que ser Jaime Lannister est nommé à la Garde Royale, privant ainsi lord Tywin Lannister de son héritier désigné. Tywin renonce alors à sa charge de Main du roi, tâche qu'il avait assumée pendant près de vingt années[18].

Éléments déclencheurs[modifier]

L'enlèvement de Lyanna Stark par le prince Rhaegar Targaryen en l'an 282 semble avoir déclenché les événements qui suivirent. Il est tout de même probable que les excentricités du roi Aerys II Targaryen qui sombrait de plus en plus dans la folie et la paranoïa depuis le Défi de Sombreval ont grandement participé au mécontentement général sur lequel la rébellion s'est appuyée.

Suite à la nouvelle de cet enlèvement, Brandon Stark se détourne de Vivesaigues où il se rendait avec ses compagnons pour épouser Catelyn Tully. Il se rend alors à Port-Réal et demande à rencontrer le prince Rhaegar, le menaçant de mort pour avoir enlevé sa sœur. Rhaegar étant absent, Brandon et ses compagnons sont arrêtés et fait prisonniers par le roi Aerys qui convoque leurs pères à la cour. Ces derniers sont à leur tour capturés, puis exécutés avec leurs fils[19]. Lord Rickard Stark, venu dans le sud à la tête de deux cents hommes[20], réclame au roi un duel judiciaire, mais ce dernier prétend alors que puisque le feu est le champion des Targaryen, lord Rickard ne sera jugé innocent que s'il survit aux flammes. L'exécution, particulièrement cruelle, se déroule sous les yeux de ser Jaime Lannister et de ser Gerold Hightower, lord Commandant de la Garde Royale. Lord Rickard est lentement brûlé vif dans son armure sous les yeux de son fils Brandon qui, le cou enserré dans un nœud coulant, s'étrangle en tentant de le libérer[19]. Ce geste du roi Aerys n'a peut-être pas été sans conséquence pour ce qui est des futurs soutiens que la rébellion aura. Refusant par une parodie de duel judiciaire à un accusé le droit de se défendre par les armes devant les dieux et les hommes, il va à l'encontre du devoir du suzerain de procurer la justice à ses vassaux[21].

Aerys demande ensuite à lord Jon Arryn les têtes d'Eddard Stark et de Robert Baratheon qui étaient ses pupilles aux Eyrié. Leurs morts semblent avoir été exigées en tant qu'héritier de la maison Stark pour Eddard et en tant que promis à Lyanna pour Robert. Jon Arryn refuse de se déshonorer en tuant les deux jeunes hommes et lève les bannières de la rébellion[22].

Chronologie de la rébellion[modifier]

Note sur la chronologie : ces événements se sont déroulés au cours des années 282 et 283 puisque la guerre semble avoir duré un peu plus d'une année. On sait de plus que la naissance de Daenerys Targaryen suit d'un peu moins de neuf mois le sac de Port-Réal et la mort de son père Aerys II Targaryen et qu'elle a quatorze ans au début de la saga qui semble se situer au cours de l'année 298 (peut-être 297 pour le prologue). Il est donc probable que la prise de Peyredragon, qui clôt le conflit, est eu lieu au début de l'an 284

Premières batailles[modifier]

Les batailles de Lestival[modifier]

Icone loupe.png Voir article détaillé : Batailles de Lestival.
  • Robert confie le commandement d'Accalmie à son jeune frère Stannis Baratheon et fait marche sur Cendregué, probablement pour rejoindre les forces d'Eddard et de Jon Arryn.
  • Owen Merryweather est démis de ses fonctions de Main du Roi pour ne pas avoir pris conscience de l'ampleur de la rébellion ; il est exilé et remplacé par le jeune lord Jon Connington, un ami du prince Rhaegar[26].

Renforcement de la rébellion[modifier]

Eddard Stark et Jon Arryn doivent opérer leur jonction dans le Conflans. Pour ce faire, ils doivent négocier une alliance avec lord Hoster Tully de Vivesaigues. Robert est isolé de ses alliés, dans ses terres de l'Orage, piégé entre les forces ennemis du Bief, de Dorne et des terres de la Couronne.

La Bataille de Cendregué[modifier]

  • Robert fait mouvement vers Cendregué dans le Bief, peut-être afin de protéger ses frontières en éloignant les affrontements.
  • Alors que le seigneur suzerain de l'Orage prend d’assaut les remparts de Cendregué, l'avant-garde de l'armée du Bief conduite par lord Randyll Tarly le prend à revers. Lord Cafferen est tué par lord Tarly, qui envoie sa tête au roi Aerys II. Un cousin de lord Tyrell, ser Quentin, trouve également la mort.
Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille de Cendregué.

Le siège d'Accalmie[modifier]

  • La prise d'Accalmie aurait représenté un symbole fort pour les loyalistes, puisqu'elle est la forteresse ancestrale de la maison Baratheon. L'armée du Bief est donc massivement mobilisée à cette tâche, alors que les opérations de terrains se poursuivent au loin.
  • Accalmie est une puissante forteresse : un assaut frontal peut difficilement en venir à bout, même si elle ne contient qu'une faible garnison. Lord Mace Tyrell décide d'affamer les assiégés, en organisant un blocus total : ses forces et celles de lord Mathis Rowan interdisent tout passage par voie terrestres, alors que la flotte de Paxter Redwyne empêche le ravitaillement par voie maritime.
  • Le siège s'éternise, et dure presque un an. Stannis Baratheon refuse inexorablement de rendre la place, même si les assiégés sont obligés de manger des chevaux, des chats, des chiens... puis des rats et le cuir de leurs bottes. Ser Gawen Wylde et trois de ses chevaliers tentent de déserter. Dans un premier temps, Stannis envisage de leur permettre de sortir en les catapultant, mais son mestre l'encourage plutôt à économiser la viande qui manque si cruellement.
  • Un contrebandier force finalement le blocus maritime : Davos Mervault se glisse sous les galères Redwyne, apportant des poissons salé et des oignons aux assiégés, qui leur permettent de tenir jusqu'à la fin de la guerre ...
Icone loupe.png Voir article détaillé : Siège d'Accalmie.

Démarches diplomatiques[modifier]

La bataille des Cloches[modifier]

  • Blessé lors de la bataille de Cendregué, Robert s'est replié sur Pierremoûtier, poursuivi par l'important contingent de lord Jon Connington[27]. Il se réfugie dans un bordel (La Pêche) où il s'abandonne aux soins des pensionnaires et de ses partisans.
  • Lord Jon fait fouiller la ville minutieusement : il voudrait capturer le rebelle avant que ses alliés n'arrivent. Mais cette fouille lui fait perdre du temps, et il est attaqué par l'armée menée par lord Eddard Stark, lord Hoster Tully et lord Jon Arryn. On se bat alors dans toute la cité, de la moindre ruelle aux artères majeures en passant par les toits. Aux septuaires, on fait alors sonner les cloches pour avertir les habitants du danger, et les prévenir de rester chez eux et de s’y barricader, ce qui donne son nom à la bataille.
  • Aussitôt qu’il entend le bruit des cloches, Robert Baratheon sort de sa cachette pour prendre part aux combats en dépit de sa blessure. Il tue six hommes, dont ser Myles Mouton, autrefois écuyer du prince Rhaegar Targaryen. Pendant ce temps, Jon Connington blesse sérieusement lord Hoster, tue ser Denys Arryn et parvient à s’enfuir. Mais la défaite est totale pour les loyalistes car les forces rebelles ont enfin pu opérer leur jonction et les forces de Jon Connington se replient vers Port-Réal ou se dispersent.
Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille des Cloches.

Dénouement du conflit (283)[modifier]

  • Toutes forces confondues, l'armée royale comporte 40 000 hommes, dont 4 000 chevaliers. Dorne a réunit un contingent de 10 000 hommes, le reste étant composés de survivants de la bataille des Cloches et de troupes issues des terres de la Couronne.
  • Face à elle, l'armée rebelle masse 35 000 hommes, qui ont une meilleure expérience du combat que leurs adversaires. Si le Nord s'est massivement rallié à son suzerain, certaines maisons du Val d'Arryn et du Conflans (maisons Mouton, Ryger et Lychester) restent fidèles aux Targaryens, alors que la maison Frey des Jumeaux reste ostensiblement neutre.

La Bataille du Trident[modifier]

  • Les deux armées se rencontrent au gué où la route Royale traverse le Trident. Pendant la bataille, Robert affronte Rhaegar en combat singulier. L'issue de la bataille est réglée quand le marteau de guerre de Robert perça l'armure de Rhaegar. Des soldats des deux armées se ruent sur les rubis qui tombent de celle-ci (le gué est depuis appelé « gué des Rubis »). Après cela, l'armée royale part en déroute.
  • Lewyn Martell de la Garde Royale est tué par Lyn Corbray, menant une charge contre les Dorniens. Son frère juré, ser Jonothor Darry, trouve également la mort lors des affrontements. Ser Barristan Selmy est très gravement blessé et capturé par les rebelles. Lord Robert Baratheon reconnaît cependant sa valeur au combat et sa loyauté : il envoie son propre mestre pour le soigner.
Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille du Trident.
  • Plus rien ne fait obstacle aux rebelles sur la route menant à Port-Réal. Lord Robert étant blessé, c'est lord Eddard Stark qui prend le commandement de l'armée qui marche sur la capitale.

Les derniers mouvements[modifier]

  • Aerys envoie son épouse Rhaella Targaryen et son fils Viserys Targaryen à Peyredragon. Elia et ses enfants restent à Port-Réal comme otages car Aerys, dans sa paranoïa, croit que les Dorniens ont trahi Rhaegar au Trident[30]. Aerys II ne dispose que de quelques troupes des terres de la Couronne dont le moral est bas pour protéger la ville.
  • Eddard Stark mène l'avant-garde de Robert Baratheon, blessé par Rhaegar, contre Port-Réal mais est devancé par Tywin Lannister, qui se présente avec 10 000 hommes aux portes de la ville, clamant sa loyauté à son roi. Le Grand Mestre Pycelle conseille au roi d'ouvrir ses portes à cet allié providentiel, alors que le maître des chuchoteurs, lord Varys, s'en défie. Aerys commet sa dernière erreur en faisant ouvrir les portes de la ville à l'armée Lannister[31].

Le Sac de Port-Réal[modifier]

  • Aussitôt, les troupes de lord Tywin massacrent les habitants et pillent la cité. Le sac de Port-Réal marque durablement les esprits et est encore dans toutes les mémoires au moment de la saga. Lord Roland Crakehall et ser Elys Ouestrelin mènent l'assaut contre le Donjon Rouge, alors même que lord Eddard entre dans la ville avec ses propres troupes.
  • Aerys commande à ser Jaime Lannister, dernier frère-juré de la Garde Royale de lui apporter la tête de son père lord Tywin Lannister, alors qu'il ordonne à sa Main, lord Rossart, de procéder à la destruction de Port-Réal, en faisant brûler les pôts de feu grégeois disséminer partout dans la ville. Ser Jaime, revetu de son armure dorée et non de son manteau blanc, tue alors le pyromant avant que celui-ci ne puisse mettre son plan à exécution avant de plonger sa lame dans le dos du roi. Aerys II Targaryen est ainsi tué par son dernier garde du corps devant le Trône de Fer. Les troupes de Lord Tywin pénètrent dans la grande salle quelques instants après, précédant de peu les propres troupes de lord Eddard Stark.
  • Ser Gregor Clegane et ser Amory Lorch mène l'ultime assaut contre la citadelle de Maegor, où ils assassinent les derniers loyalistes : Elia Martell est violée et assassinée avec ses enfants Rhaenys et Aegon. Les corps des enfants, enveloppés dans des manteaux Lannister, seront ensuite présentés à Robert et serviront de caution, pour prouver que les Lannister ont définitivement rallié la rébellion.
Icone loupe.png Voir article détaillé : sac de Port-Réal.

La pacification[modifier]

La justice du roi[modifier]

  • Les derniers fidèles de la dynastie déchue se sont réfugiés à Peyredragon, notamment ser Willem Darry, ancien maître d'arme du Donjon Rouge et frère de Jonothor Darry, mais ils sont trop peu nombreux. La victoire est désormais acquise aux rebelles. La mort du roi Aerys II et des enfants de Rhaegar permet à Robert Baratheon de devenir roi des Sept Couronnes en tant qu'arrière petit-fils d'Aegon V Targaryen par sa grand-mère paternelle Rhaelle et de prendre possession du Trône de Fer. Toutefois, Eddard et Robert s'opposent brutalement sur la conduite à suivre suite aux meurtres d'Aerys et des enfants de Rhaegar. Eddard presse Robert de punir le parjure de ser Jaime Lannister en l'envoyant sur le Mur. Robert préfère suivre les conseils de lord Jon Arryn, qui cherche l'apaisement et la consolidation de l'alliance avec l'Ouest. Le « Régicide » et son père sont pardonnés pour leurs crimes. Ser Jaime continuera à servir au sein de la Garde Royale[32][33], de même que Barristan Selmy qui s'est remit de ses blessures.
  • Eddard, en colère, part avec son armée au sud lever le siège d'Accalmie. Les lords Tyrell, Rowan et Redwyne ploient le genoux devant Eddard et se rallient à Robert.
  • Stannis est chargé de construire une flotte de guerre et de prendre Peyredragon[34], dernier fief targaryen à Westeros.

La tour de la douleur[modifier]

La Prise de Peyredragon[modifier]

Conséquences[modifier]

Outre la fin de la dynastie des Targaryen et l'avènement de celle des Baratheon, la rébellion a eu des répercutions sur les Sept Couronnes. Un certains nombre de maisons trop ouvertement loyalistes y perdent de leur puissance, telles que les maisons Darry[37], Connington[3] ou encore Merryweather. La maison Martell rumine sa colère pour le meurtre d'Elia Martell depuis Dorne, où le roi Robert Baratheon ne mettra jamais les pieds. Ce dernier, malgré son mariage avec la belle Cersei Lannister, ne pourra jamais réellement oublier la défunte Lyanna Stark pour laquelle il a pris les armes[38]. De plus, il se montre un roi peu investi par sa charge puisqu'il abandonne la gestion du royaume à sa Main, lord Jon Arryn, et à son Conseil restreint dans lequel il a conservé d'anciens membres de celui de feu le roi Aerys II Targaryen.

Robert établit sa cour à Port-Réal. Il nomme son frère Stannis Baratheon sire de Peyredragon et des seigneurs du détroit, alors que leur frère cadet, Renly Baratheon, devient le seigneur suzerain d'Accalmie et des terres de l'Orage. Chacun a par ailleurs une place au conseil restreint du roi : lord Stannis est le maître des navires et Renly est le maître des lois.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Robert était alors sire d'Accalmie et avait une bâtarde, Mya Stone, dans le Val d'Arryn, il est donc possible que cet événement soit ultérieur au tournoi d'Harrenhal.
  2. C'est du moins ce qui est suggéré par le fait que lord Hoster Tully soit présent à la bataille des Cloches (cf. A Storm of Swords, Chapitre 30, Arya) alors que le mariage de lord Jon Arryn et de Lysa Tully ne semble avoir été décidé qu'après la mort de ser Denys Arryn, héritier présomptif de lord Jon, durant les affrontements à Pierremoûtier (cf. A Storm of Swords, Chapitre 03, Catelyn).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 A Storm of Swords, Chapitre 55, Davos.
  2. A Game of Thrones, Chapitre 16, Sansa.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 A Storm of Swords, Chapitre 12, Jaime.
  4. 4,0 et 4,1 A Game of Thrones, Chapitre 07, Catelyn.
  5. A Storm of Swords, Chapitre 39, Tyrion.
  6. 6,0 et 6,1 A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion.
  7. A Feast for Crows, Chapitre 25, Cersei.
  8. Les origines de la saga, Aerys II.
  9. A Feast for Crows, Chapitre 10, Brienne.
  10. 10,0, 10,1 et 10,2 A Dance with Dragons, Chapitre 68, Le briseur de roi.
  11. A Game of Thrones, Chapitre 05, Eddard.
  12. A Feast for Crows, Chapitre 34, Jaime.
  13. 13,0 et 13,1 A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion.
  14. A Game of Thrones, Chapitre 36, Eddard.
  15. A Dance with Dragons, Chapitre 38, Le prince de Winterfell.
  16. A Dance with Dragons, Chapitre 42, Le tourne-casaque.
  17. A Game of Thrones, Chapitre 59, Eddard.
  18. A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran.
  19. 19,0 et 19,1 A Clash of Kings, Chapitre 56, Catelyn.
  20. A Game of Thrones, Chapitre 54, Bran.
  21. A Game of Thrones, Chapitre 02, Bran.
  22. A Game of Thrones, Chapitre 03, Catelyn.
  23. A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne.
  24. A Dance with Dragons, Chapitre 10, Davos.
  25. A Storm of Swords, Chapitre 37, Davos.
  26. 26,0 et 26,1 A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.
  27. 27,0, 27,1 et 27,2 A Storm of Swords, Chapitre 30, Arya.
  28. A Storm of Swords, Chapitre 03, Catelyn.
  29. A Storm of Swords, Chapitre 44, Arya.
  30. 30,0, 30,1 et 30,2 A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  31. A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.
  32. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  33. A Clash of Kings, Chapitre 32, Catelyn.
  34. 34,0 et 34,1 A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude.
  35. A Storm of Swords, Chapitre 09, Daenerys.
  36. A Game of Thrones, Chapitre 04, Daenerys.
  37. A Storm of Swords, Chapitre 82, Épilogue.
  38. A Game of Thrones, Chapitre 46, Eddard.


Iconesword.png
Iconesword.png
Rébellion de Robert Baratheon
Voir l'article principal
Premières batailles Renforcement de la rébellion Dénouement du conflit
Prise de Goëville Bataille de Cendregué Bataille du Trident
Batailles de Lestival Siège d'Accalmie Sac de Port-Réal
Bataille des Cloches Prise de Peyredragon