Chassieux

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Chassieux
Identité
V.O. the Weeper
the Weeping Man
Surnom le Geignard
Apparence
Yeux larmoyants et rouges
Cheveux blond
Poids rebondi
Statut
Rang chef sauvageon

Le Chassieux, parfois appelé le Geignard[1][2], est un chef sauvageon fameux dans les rangs de la Garde de Nuit. Il est armé d’une grande faux recourbée d’acier acéré. Il est blond, rebondi et a les yeux larmoyants et rouges[3]. Il a pour habitude d'arracher les yeux de ses prisonniers, estimant que « les meilleurs corbacs sont les corbacs aveugles »[4].

Avant AGOT[modifier]

Le Chassieux mène de nombreuses expéditions au sud du Mur avec ses hommes, parmi lesquels figure un temps le jeune Jarl[5]. Lors de ces expéditions, il razzie les terres des Flint, à qui il enlève trois filles, et ne manque pas d'énucléer ceux qu'il ne peut ramener au-delà du Mur[6].

Dans ASOS[modifier]

Lorsque le peuple sauvageon quitte les Crocgivre pour marcher vers le Mur, le Chassieux commande un groupe de sept cavaliers placés en flanc-garde. Il rencontre alors les guerriers de Clinquefrac ramenant Jon Snow, qui prétend déserter la Garde de Nuit, à Mance Rayder. Le Chassieux trouve à Jon un air de loup et en déduit qu'il pourrait bien être un zoman[3].

Envoyé sur les ordres de Mance Rayder conduire une diversion qui le mène de Châteaunoir à Tour Ombreuse, le Chassieux subit une importante défaite contre Bowen Marsh à la bataille du pont des Crânes[7].

Dans ADWD[modifier]

Après que le roi Stannis Baratheon a défait les sauvageons aux portes de Châteaunoir et capturé leur roi Mance Rayder, le Chassieux regroupe ses forces le long des rives de la Laiteuse. Il dépêche des émissaires afin de rassembler le plus d'hommes possible pour lancer un nouvel assaut dans la région des Gorges afin de s'emparer de Tour Ombreuse[8].

Avec ses hommes, il capture trois patrouilleurs de la Garde de Nuit, Garth Plumegrise, Jack Bulwer et Hal le Velu, à qui il arrache les yeux avant de faire planter leurs têtes sur des pieux devant les portes de Châteaunoir[4].

Notes et références[modifier]