Jonos Bracken

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Jonos Bracken
Identité
V.O. Jonos Bracken
Apparence
Cheveux bruns
Taille moyenne
Statut
Rang lord
Titre seigneur de la maison Bracken
sire de la Haye-Pierre
Famille
Épouses une première épouse décédée
une seconde épouse vivante
Enfants Barbara Bracken
Jayne Bracken
Catelyn Bracken
Bess Bracken
Alysanne Bracken
Bâtard Harry Rivers
Blasons
Jonos dirige la maison Bracken

Lord Jonos Bracken est le seigneur de la maison Bracken de la Haye-Pierre. C'est un homme aux cheveux et aux yeux bruns, de taille moyenne, et à la forte pilosité. De forte carrure, il est doté d'épaules et de bras musclés. À la guerre, il porte plate et maille, et un grand heaume d'acier gris au cimier en crins de cheval[1]. Il a cinq filles, deux par sa première épouse et trois par sa seconde[1], Barbara, Jayne, Catelyn, Bess et Alysanne[2]. Par ailleurs, lord Jonos a reconnu un fils bâtard, Harry Rivers[1], dit le Bâtard de Bracken[3]. Toutefois, les mauvaises langues doutent de la paternité de ce dernier, Harry étant blond et de belle apparence, caractéristiques qu'il ne partage pas avec son géniteur supposé[1]. C'est un homme revêche et bravache, qui, comme le veut sa tradition familiale, voue une haine féroce aux membres de la maison Nerbosc et notamment à son représentant, lord Tytos Nerbosc[4].

Dans AGOT[modifier]

Le fief des Bracken, la Haye-Pierre, est l'un des premiers châteaux attaqués par les forces Lannister[5]. Lors du siège de Vivesaigues, ser Gregor Clegane et ses hommes attaquent les terres des Bracken et pillent tout sur leur passage. Le château est incendié, et une des filles de lord Jonos violée[1]. Désormais, le château n'est plus que ruines[4]. Le sac du domaine affecte durement la seconde épouse de lord Jonos et, voyant en cela une punition des dieux, elle s'abîme désormais en prières auprès de son septon[1].

Lors du conseil de guerre à Vivesaigues qui suit la bataille des Camps, lord Bracken suggère de prêter allégeance à Renly Baratheon, sans doute pour contredire lord Tytos Nerbosc, partisan de marcher sur Harrenhal. C'est à l'issue de ce conseil que Robb Stark est proclamé roi du Nord par les seigneurs du Nord et du Conflans[4].

Dans ACOK[modifier]

À la demande insistante de ser Edmure Tully, le roi Robb Stark autorise un certain nombre de nobles du Conflans, dont lord Bracken, à quitter Vivesaigues après son couronnement pour défendre leurs terres contre les raids Lannister. Lord Bracken décide donc de retourner en son château détruit de la Haye-Pierre, afin d'en expulser les Lannister. Il est blessé durant la bataille, et son neveu, Hendry, est tué[6].

Lorsque ser Edmure rappelle le ban Tully pour faire face au retour de lord Tywin Lannister, lord Bracken répond à son appel. Pour une fois en accord avec lord Tytos Nerbosc, il approuve le plan d'Edmure[7].

Dans ASOS[modifier]

Lors du retour à Vivesaigues de l'ost du roi Robb, lord Jonos Bracken bat froid à lady Catelyn Stark, qui a libéré ser Jaime Lannister dans l'espoir de le voir lui rendre Sansa et Arya[8]. Après la mort de lord Hoster Tully, il compte parmi les sept seigneurs qui poussent la barque funéraire dans l'eau de la Culbute[9].

Au lendemain des Noces Pourpres, les Bracken se rendent et prêtent allégeance aux Lannister. Lord Jonos est pardonné par le roi Tommen Baratheon[10] et est chargé d'attaquer les Nerbosc qui refusent toujours de ployer le genou.

Dans AFFC[modifier]

Les forces de lord Jonos Bracken assiègent Corneilla[11]. N'ayant que cinq cents hommes et aucun engin de siège, lord Bracken compte sur la faim pour réduire la place sans risquer d'assaut. Les premiers temps du siège sont ponctués d'échanges de flèches et de sorties des assiégés, mais bientôt le manque de vivres et la lassitude font cesser toute activité guerrière[1].

Dans ADWD[modifier]

Le siège de Corneilla par lord Jonos Bracken s'éternise depuis six mois, et la place reste la dernière du Conflans à résister aux Lannister. Ser Jaime Lannister se rend donc sur place pour négocier la reddition de lord Tytos Nerbosc. Il surprend lord Bracken en compagnie d'Hildy, une femme de camp, car son épouse est toujours confite en dévotions. Après lui avoir demandé si ser Brynden Tully ne se serait pas réfugié dans la place, il évoque avec lui les conditions d'une reddition de lord Tytos. Lord Jonos rappelle les termes qu'il avait convenu avec lord Tywin : toutes les terres anciennement Bracken et « volées » par les Nerbosc doivent lui être restituées, à savoir la rive est de la Veuve, de la crête de l'Arbalète au Pacage au Rut, et ses îles, les moulins de Meuleblé et du Seigneur, Fort d'Alluve, la Ravissée, la vallée de la Bataille, Vieilleforge, Boucle, Nerboucle, Cairns, la Mare-argile, Tomballuve, Bois-aux-Vespes, le bois de Lorgen, Vertebutte, les Tétons et la Miélaie. Ser Jaime estime ces prétentions d'autant plus excessives (elle agrandiraient les possessions Bracken d'un quart) que lord Tytos ne s'est pas encore rendu. Lord Bracken se résigne à le laisser négocier librement avec Corneilla, non sans lui recommander d'exiger en plus un otage, de préférence la fille de lord Nerbosc, à qui il est particulièrement attaché. À l'issue des négociations, lord Bracken obtient le moulin du Seigneur, la crête de l'Arbalète, Boucle, Haie-du-Bois et la Miélaie, mais se doit, lui aussi, d'envoyer une de ses filles à Port-Réal au service de la reine Cersei[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Reddition de Corneilla.

Dans la série télévisée[modifier]

Icone serieTV.png Jonos Bracken est interprété par l'acteur Gerry O'Brien dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références[modifier]