Conflans

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Conflans
Informations
V.O. the Riverlands
Nature Couronne
Localisation
Loc conf.jpg

Blasons
Le Conflans est sous la suzeraineté de la maison Tully

V.O. : Riverlands

Le Conflans, parfois nommé par métonymie le Trident du fait de la confluence des trois rivières qui le traversent, est un territoire des Sept Couronnes situé entre le Nord, les terres de l'Ouest, le Val d'Arryn, les terres de la Couronne et le Bief. Le Conflans est placé sous la suzeraineté des Tully de Vivesaigues depuis la Conquête (à l'exception des fiefs royaux, comme le village de l'Arbre-sous[1]).

Géographie[modifier]

Le Conflans est un pays marqué par les nombreux fleuves auxquels il doit son nom. Il est constitué des bassins-versants de la Ruffurque (et de son affluent la Culbute), de la Verfurque et de la Bleufurque qui se rejoignent pour former le Trident. Il est bordé à l'ouest par une chaîne de montagne qui le sépare des terres de l'Ouest dont l'accès est verrouillé par le col de la Dent d'Or, forteresse de la maison Lefford vassale de la maison Lannister. Ses côtes occidentales donnent sur la baie du Fer-né et les îles de Fer qui sont surveillées par la forteresse de Salvemer de la maison Mallister. Sa frontière septentrionale est définie par les marais du Neck qui séparent le Conflans du Nord. Les montagnes de la Lune, à l'est, marquent la délimitation avec le Val d'Arryn. Le Conflans bénéficie d'un accès au détroit via la baie des Crabes sur laquelle il dispose de deux ports notables, Salins et Viergétang. La frontière méridionale est plus difficile à définir, mais semble se situer au niveau du tracé de la route de l'Or et des côtes sud du lac de l'Œildieu.

Le Conflans est une terre riche parsemée de petites bourgades et de marchés. Outre les nombreuses routes qui le traversent, les fleuves constituent des voies de communication et d'échange privilégiées[2]. Malheureusement, sa topographie et les nombreuses frontières qu'il entretient avec les autres Couronnes en font un territoire difficile à défendre et doté d'une faible cohésion[3].

Icone loupe.png Voir catégorie : géographie du Conflans.

Histoire[modifier]

Les Premiers Hommes[modifier]

Entre douze mille et huit mille ans avant la Conquête, les premiers peuplements humains sont ceux des Premiers Hommes dont certaines maisons nobles du Conflans descendent encore[N 1]. De nombreux royaumes vont éclore et disparaître lors de l'Âge des Héros. C'est de cette époque reculée que datent notamment les histoires d'Artos le Fort, de Florian le Fol, de Jack aux neuf doigts, de Sharra la reine sorcière ou encore du Roi Vert de l'Œildieu. Si l'existence réelle de ces rois et héros légendaires est remise en cause par les érudits, ils continuent néanmoins de vivre au travers des contes et des chansons[4].

Certains de ces royaumes s'étendirent jusqu'à l'embouchure de la Néra ; ce fut le cas des d'Alluve, des Pescheur, des Bracken, des Nerbosc et des Croche[5]. Les derniers et les plus puissants de ces rois furent les d'Alluve[4], qui unifièrent sous leur sceptre toutes les terres du Trident au Neck, et qui bâtirent Vieilles-Pierres[6].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Premiers Hommes.

L'arrivée des Andals[modifier]

Au troisième millénaire avant la Conquête, après avoir soumis le Val, les Andals arrivent dans le Conflans en remontant le Trident. Ce peuple guerrier amène avec lui la religion des Sept et va s'en prendre avec acharnement aux anciens dieux des Premiers Hommes et des Enfants de la forêt. Ainsi, la célèbre colline de Noblecœur, sanctuaire des enfants de la forêt, aurait vu le massacre de ces derniers par le roi andal, Erreg le Fratricide. L'Histoire véritable conteste cependant cette légende, assurant que les enfants avaient quitté le Conflans bien avant l'invasion andale[4].

La conquête andale va mettre fin à la maison d'Alluve qui avait unifié le nord du Conflans sous le règne de Tristifer IV[6]. À la mort de son fils, Tristifer V, le Conflans perd son unité et voit ses conquérants s'en disputer la suprématie[4]. C'est à cette époque que la maison Tully fonde Vivesaigues[7].

Icone loupe.png Voir article détaillé : L'arrivée des Andals dans le Conflans.

Le premier roi andal à l'unifier à nouveau est Benedict Ier Lejuste, bâtard né d'une liaison entre deux membres des familles rivales Nerbosc et Bracken. Sa maison règne pendant trois siècles, jusqu'à ce que Qhored Ier Chenu, roi des îles de Fer, ravage le Conflans et mette fin à cette période de paix. Plusieurs roitelets vont ensuite se disputer la région. C'est finalement l'improbable Torrence Teague qui est couronné roi du Trident. Mais la longue histoire du Trident allait encore être parsemée de guerres et de luttes entre seigneurs, bannerets et envahisseurs étrangers[4].

Vers -400 ans, le Conflans est partiellement envahi par les rois des terres de l'Orage[8]. En effet, en réaction au prosélytisme de la religion des Sept mis en œuvre par Humfrey Ier Teague, roi pieux, la maison Nerbosc se révolte et demande de l'aide à Accalmie. La rébellion se termine lors de la bataille des Six Rois qui voit la victoire d'Arlan III Durrandon, roi de l'Orage. Il aurait songé, dit-on, à couronner sa belle-fille Shaïra Nerbosc, mais les seigneurs riverains auraient refusé d'être gouvernés par une femme. Le Conflans fait par la suite partie des domaines des rois de l'Orage pendant trois siècles, malgré des rébellions incessantes.

Vers -300 ans, la maison Frey fait son apparition[9].

C'est le roi Harwyn Chenu des îles de Fer qui va finalement mettre fin au règne des rois de l'Orage sur le Conflans[8]. Samwell Rivers, ou encore Agnès Nerbosc tentent de résister aux Fer-nés, mais leurs efforts se révèlent vains face à la poigne d'Harwyn Chenu. Le roi Arrec Durrandon, jeune et intrépide, se précipite dans la bataille pour sauver et garder son domaine intact, mais il la perd faute de prudence, alors même que son armée surpassait en nombre celle de son adversaire fer-né. Les seigneurs riverains, qui abhorraient le roi de l'Orage, se réjouissent un temps de cette victoire. Cependant, leur nouveau roi allait se révéler encore plus cruel et impitoyable que ne l'avait été l'ancien[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Invasion du Conflans par les Fer-nés.

Vers l'an -40, le petit-fils d'Harwyn Chenu, le roi Harren le Noir entreprit la construction de la forteresse d'Harrenhal[10].

La Conquête des Targaryen[modifier]

En l'an -2, lors de la Conquête d'Aegon Ier Targaryen, les seigneurs riverains se révoltent contre le roi Harren le Noir et sont parmi les premiers à se soumettre aux Targaryen. La mort du roi Harren met fin à la domination des îles de Fer sur le Conflans ainsi qu'à la lignée de la maison Chenu. Lord Edmyn Tully, seigneur de la maison Tully de Vivesaigues, est choisi comme seigneur suzerain des terres du Conflans pour le compte du Trône de Fer de Port-Réal.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Conquête.

La Danse des Dragons[modifier]

Icone loupe.png Voir article détaillé : Danse des Dragons.

Dès le début du conflit de succession connu sous le nom de Danse des Dragons, le Conflans est identifié par le prince Daemon Targaryen comme susceptible de rallier les Noirs. Afin de renforcer cette tendance, il s'envole sur Caraxes pour se montrer au-dessus d'Harrenhal, que ser Simon Fort lui abandonne sans combat[11].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Prise d'Harrenhal.

Peu après, allié aux Nerbosc, il bat les Bracken à Moulin Brûlé et prend la Haye-Pierre[11][12].

Un an après, en l'an 130, le prince Aemond et ser Criston Cole, à la tête des forces vertes, font marche vers Harrenhal, que Daemon leur laisse, au profit de la prise de la capitale[11][12].

Le Conflans devient ensuite un champ de batailles entre les Lannister, appartenant au camp des Verts, et les Nordiens alliés aux nombreuses maisons du Conflans noires. Les premiers subissent une sanglante défaite à la bataille de la Berge du Lac, au bord de l'Œildieu[11].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille de la Berge du Lac.

Après cette défaite, Aemond Targaryen et Vhagar ravagent le Conflans. De nombreuses semences de dragon noires tentent de les débusquer, sans succès. Daemon et Aemond finissent par s'affronter dans un duel aérien titanesque au-dessus d'Harrenhal, dans lequel tous deux disparaissent, ainsi que leurs dragons[11].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille sur l'Œildieu.

La rébellion de Robert Baratheon[modifier]

En l'an 282, lors de la rébellion de Robert Baratheon, lord Hoster Tully semble avoir décidé relativement tardivement de joindre ses forces aux rebelles[13]. Le Conflans est alors déchiré entre loyalistes, fidèles aux Targaryen, et rebelles, alliés des Baratheon, et lord Tully doit combattre quelques uns de ses vassaux, comme la maison Bonru[14]. Puis ses troupes, alliées à celles des Baratheon, des Stark et des Arryn, triomphent de celles de lord Jon Connington, la nouvelle Main du roi Aerys II, à la bataille des Cloches, à Pierremoûtier[13]. Le double mariage de Catelyn Tully et d'Eddard Stark ainsi que de Lysa Tully et Jon Arryn scelle définitivement le ralliement des forces Tully à la rébellion qui masse alors ses troupes dans le Conflans, au nord du Trident. C'est là qu'a lieu la bataille du Trident qui voit le tournant militaire de la rébellion avec la mort du prince héritier, Rhaegar Targaryen, tombé sous les coups de Robert Baratheon[15]. La maison Frey ne rallie les forces de son suzerain Tully qu'après la bataille du Trident, lord Walder Frey y gagnant le surnom de « Tardif »[9].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rébellion de Robert Baratheon.

Gouvernement et féodalité[modifier]

Peu de temps avant la Conquête, certaines des principales maisons nobles du Conflans se querellèrent, incitant le roi Harren Chenu à les punir. À l'issue de la Conquête, lord Edmyn Tully, seigneur de la maison devenue la plus puissante du Conflans, est choisi comme seigneur suzerain des terres du Conflans pour le compte du Trône de Fer de Port-Réal.

Seigneurs suzerains du Conflans[modifier]

Noms Informations complémentaires Événements
Edmyn Tully Tully seigneur de la maison sous le règne d'Aegon Ier Targaryen, et premier seigneur suzerain du Conflans à l'issue de la Conquête[4].
...
Grover Tully Tully seigneur suzerain sous le règne des rois Jaehaerys Ier, Viserys Ier Targaryen et Aegon II. Soutien du prince Viserys durant le Grand Conseil de 101 dont l'objet est de choisir le successeur du roi Jaehaerys Ier[16].
Lord Grover apporte son soutien au roi Aegon II au début de la Danse des Dragons, son fils Elmo, partisan de la reine Rhaenyra Targaryen et du parti Noir, lui succède[4]. Au décès de lord Elmo, son fils Kermit continue à soutenir les Noirs et contribue à l'avènement d'Aegon III.
Elmo Tully Tully petit-fils de lord Grover.
Kermit Tully Tully fils de lord Elmo, seigneur suzerain sous le règne du roi Aegon III Targaryen.
...
Medgar Tully Tully seigneur suzerain sous le règne du roi Daeron II Targaryen[17]. Fléau de Printemps de l'an 209.
...
Hoster Tully Tully seigneur suzerain sous le règne des rois Aerys II Targaryen, Robert Baratheon et Robb Stark. Rébellion de Robert Baratheon à laquelle lord Hoster apporte son soutien[14]

Début de la guerre des Cinq Rois dans laquelle le Conflans s'engage aux côtés de Robb Stark, roi du Nord et du Conflans.

Edmure Tully Tully seigneur suzerain sous le règne du roi Robb Stark. Défaite du Nord et du Conflans dans la guerre des Cinq Rois, lord Edmure est capturé.
Petyr Baelish Baelish dit Littlefinger, seigneur suzerain sous le règne des rois Joffrey Baratheon[18] et Tommen Baratheon. Poursuite de la guerre civile au sein des Sept Couronnes.


Maisons nobles du Conflans[modifier]

Carte du Conflans

Du fait de l'histoire mouvementée du Conflans, nombre de maisons nobles se sont éteintes, particulièrement celles fieffées d'Harrenhal. Le Conflans compte plusieurs maisons prestigieuses, jadis royales, telles les maisons Nerbosc et Bracken, célèbres pour leur querelle millénaire, et dont l'affrontement pendant l'occupation du Conflans par les rois des Îles de Fer provoqua l'ascension de la maison Tully de Vivesaigues, dorénavant maison suzeraine du Conflans, et dont la seule rivale est la puissante maison Frey des Jumeaux.

Icone loupe.png Voir article détaillé : maisons du Conflans.
Icone loupe.png Voir article détaillé : blasons du Conflans.
Icone loupe.png Voir catégorie : châteaux du Conflans.

Cartes[modifier]

Carte politique[modifier]

Conflans-carte-pol.jpg
Legende carte monde 120px.jpg

Carte topographique[modifier]

Conflans-carte-geo.jpg

Carte géographique[modifier]

Conflans-carte-glo.jpg
Legende carte monde 120px.jpg

Le Conflans dans la saga[modifier]

Dans AGOT[modifier]

Le Conflans étant le point de passage obligé entre les territoires Stark et Lannister, il est le champ de bataille naturel des campagnes les opposant. En outre, la maison Tully et ses vassaux se sont rangés aux côtés des Stark, lady Catelyn Stark étant née Tully.

La province souffre durement des campagnes qui s'y déroulent, et notamment des raids de pillage menés par les vassaux de lord Tywin Lannister.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Cinq Rois : la première campagne du Conflans.

L'alliance entre Stark et Tully prend une nouvelle tournure lorsque Robb Stark est proclamé roi du Nord et du Conflans à Vivesaigues. En effet, jamais dans l'histoire passée les rois du Nord n'avaient étendu leur suzeraineté sur cette province.

Dans ACOK[modifier]

Cependant, pour le roi Joffrey et surtout son oncle et Main, Tyrion Lannister, la suzeraineté du Conflans est vacante, les Tully en étant déchus comme rebelles au roi légitime. Tyrion feint de proposer cette charge à lord Petyr Baelish (avec la seigneurie d'Harrenhal)[19][20].

Après une brève trêve informelle, les opérations militaires reprennent dans le Conflans : l'armée de lord Tywin Lannister quitte Harrenhal pour revenir dans les terres de l'Ouest[21], et ser Edmure Tully fortifie les gués de la Ruffurque pour lui barrer le passage, avec succès[22]. Pendant ce temps, lord Roose Bolton prend Harrenhal[23]. Lord Tywin quitte alors la province pour entrer dans le Bief[22].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Cinq Rois : la seconde campagne du Conflans.

Grâce à son rôle dans le ralliement de la maison Tyrell et de ses vassaux du Bief à la cause du roi Joffrey, lord Petyr obtient finalement réellement la suzeraineté sur le Conflans de lord Tywin Lannister[N 2][18], même si la région est dans les faits à ce moment toujours sous le contrôle du roi Robb Stark. Harrenhal devient donc le siège du suzerain du Conflans[1].

Dans ASOS[modifier]

Alors que le contrôle de l'alliance des Stark et des Tully sur la province se délite - du fait notamment de la défection des Frey[24][25] -, campagnes et bourgades sont la proie des troupes des divers belligérants[26], de leurs fourrageurs, des bandes d'hommes en rupture de ban - dont les hommes de la maison Darry et de la maison Karstark[27] - et des meutes de loups[28][29][30][31][27][26][14].

Les exactions de la Guerre des Cinq Rois ont ainsi totalement dévasté la région. Aux abords d'Harrenhal, les champs sont dévastés, les bourgades ravagées et nombre de leurs habitants ont été pendus[28]. Le Trident - autrefois florissant commercialement - est désormais déserté, tout comme le sont les villages et les tours de guet des rives de la Ruffurque entre Vivesaigues et le gué des Rubis. Les quelques pêcheurs et paysans encore présents se cachent dès qu'ils aperçoivent des étrangers ; de nombreux bâtiments et villages y ont été incendiés[2]. Le cours aval de la Ruffurque et du Trident jusqu'à Viergétang - qui a été pillée et incendiée - est particulièrement touché et seule la Fraternité sans Bannière fait figure de recours pour le petit peuple[26][29][30]. De part et d'autre de la route Royale, s'étendent à perte de vue champs et vergers calcinés, les ponts sont détruits et nul habitant n'est visible à des lieues à la ronde[31][32]. Les cultures ayant pour la plupart été incendiées (il semble toutefois que le sud ait été davantage épargné bien que Pierremoûtier ait été le théâtre de nombreuses exactions[13]) et les pluies automnales diluviennes noyant ce qui avait pu subsister, la famine sévit dans la plupart des bourgades du Conflans[14].

Lorsque le roi Robb décide de regagner le Nord pour y défaire les Fer-nés, les seigneurs riverains sont chargés de tenir le Conflans[6]. Fait rarissime, de la neige commence à tomber dès l'automne dans le Conflans, événement qui ne manque pas d'inquiéter, les cultures dévastées et l'absence de plusieurs récoltes faisant déjà encourir à la population de gros risques de famine[33].

Dans AFFC[modifier]

Afin de priver les armées ennemies de tout ravitaillement, ser Brynden Tully fait amasser la plupart des vivres disponibles d'une bonne partie du Conflans derrière les murailles de Vivesaigues[34]. Le Conflans demeure une région profondément meurtrie par les récents conflits, en effet, il n'est guère de village ayant échappé aux pillages et exactions des troupes, des hommes en rupture de ban et des mercenaires. La Fraternité sans Bannière inquiète la noblesse tandis que les rescapés des Braves Compaings, échappés d'Harrenhal, sèment la terreur. Les champs sont envahis par la végétation sauvage, les loups abondent et les voyageurs ont déserté la route Royale[35][36]. Toutes les auberges entre Sombreval et Viergétang ont été saccagées et abandonnées ou transformées en camps retranchés[37]. Toutefois, dans les environs de Darry et Viergétang, les cultures et les activités économiques semblent reprendre grâce aux actions respectives de ser Harwyn Prünh et de lord Randyll Tarly qui en ont chassé les hors-la-loi et qui supervisent les reconstructions[38][39]. Ser Harwyn a été missionné à cet effet par ser Kevan Lannister dont le fils, ser Lancel, est devenu le nouveau seigneur de Darry[35] ; lord Randyll s'est quant à lui emparé de Viergétang et ses troupes sillonnent les forêts alentour pour en éliminer les brigands[37].

Dans ADWD[modifier]

En l'an 300, toute la province du Conflans est sous le contrôle du roi Tommen Baratheon, et donc sous la suzeraineté de lord Petyr Baelish, sire d'Harrenhal, à l'exception de Corneilla, où lord Tytos Nerbosc s'est retranché, assiégé par lord Jonos Bracken, son éternel rival. Il s'agit là du dernier bastion encore fidèle à l'alliance entre la maison Tully et le défunt roi du Nord Robb Stark. Grâce à l'intervention de ser Jaime Lannister, lord Tytos Nerbosc accepte de se rendre, cédant plusieurs terres à son rival (la Haie-du-Bois, la crête de l'Arbalète, Boucle, La Miélaie et le moulin du Seigneur)[1].

Dans cette région, notamment à l'Arbre-sous, les séquelles de la guerre commencent à disparaître : les villages sont reconstruits, mais la population reste méfiante et se barricade dès qu'elle aperçoit des hommes d'armes[1].

Voir aussi : les approfondissements de La Garde de Nuit[modifier]

Icone-youtube.gif Balade de Glace et de Feu : Le Conflans, vidéo youtube de Werther.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Voir notamment la maison Nerbosc et la maison Bracken.
  2. C'est la suzeraineté sur le Trident qui est nominalement conférée alors à lord Petyr, mais il faut comprendre ce terme comme désignant l'ensemble du Conflans, puisqu'il est précisé qu'il sera de ce fait suzerain des seigneurs riverains.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 A Dance with Dragons, Chapitre 49, Jaime.
  2. 2,0 et 2,1 A Storm of Swords, Chapitre 02, Jaime.
  3. So Spake Martin du 28 fév. 2002 : (en) "Strength of the Regions" sur westeros.org.
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3, 4,4, 4,5, 4,6 et 4,7 Les origines de la saga, Le Conflans.
  5. Les origines de la saga, La Conquête.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 A Storm of Swords, Chapitre 46, Catelyn.
  7. Les origines de la saga, La maison Tully.
  8. 8,0 et 8,1 Appendices AGOT.
  9. 9,0 et 9,1 A Game of Thrones, Chapitre 60, Catelyn.
  10. A Clash of Kings, Chapitre 08, Catelyn.
  11. 11,0, 11,1, 11,2, 11,3 et 11,4 La Princesse et la Reine.
  12. 12,0 et 12,1 Les origines de la saga, Aegon II.
  13. 13,0, 13,1 et 13,2 A Storm of Swords, Chapitre 30, Arya.
  14. 14,0, 14,1, 14,2 et 14,3 A Storm of Swords, Chapitre 44, Arya.
  15. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  16. Les origines de la saga, Jaehaerys I.
  17. Le Chevalier Errant.
  18. 18,0 et 18,1 A Clash of Kings, Chapitre 66, Sansa.
  19. A Clash of Kings, Chapitre 21, Tyrion.
  20. A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.
  21. A Clash of Kings, Chapitre 39, Arya.
  22. 22,0 et 22,1 A Clash of Kings, Chapitre 46, Catelyn
  23. A Clash of Kings, Chapitre 48, Arya
  24. A Clash of Kings, Chapitre 65, Arya.
  25. A Storm of Swords, Chapitre 15, Catelyn.
  26. 26,0, 26,1 et 26,2 A Storm of Swords, Chapitre 14, Arya.
  27. 27,0 et 27,1 A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  28. 28,0 et 28,1 A Storm of Swords, Chapitre 04, Arya.
  29. 29,0 et 29,1 A Storm of Swords, Chapitre 12, Jaime.
  30. 30,0 et 30,1 A Storm of Swords, Chapitre 23, Arya.
  31. 31,0 et 31,1 A Storm of Swords, Chapitre 22, Jaime.
  32. A Storm of Swords, Chapitre 45, Jaime.
  33. A Storm of Swords, Chapitre 82, Épilogue.
  34. A Feast for Crows, Chapitre 34, Jaime.
  35. 35,0 et 35,1 A Feast for Crows, Chapitre 13, Cersei.
  36. A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.
  37. 37,0 et 37,1 A Feast for Crows, Chapitre 15, Brienne.
  38. A Feast for Crows, Chapitre 26, Brienne.
  39. A Feast for Crows, Chapitre 31, Jaime.