Jaime Lannister

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Jaime Lannister
Image by Amok©

Identité
V.O. Jaime Lannister
Surnoms Le Jeune Lion
Le Régicide
Apparence
Yeux verts
Cheveux blonds
Statut
Rang chevalier
Titres gouverneur de l'Est (AGOT)
lord Commandant de la Garde Royale (AGOT)
Naissance 266
Famille
Père Tywin Lannister
Mère Joanna Lannister
Bâtards Joffrey Baratheon
Myrcella Baratheon
Tommen Baratheon
Blasons
Jaime fait partie de la maison Lannister Jaime fait partie de la Garde Royale
Lord Commandant de la Garde Royale
Barristan Selmy - ►
Gouverneur de l'Est
Jon Arryn Robert Arryn

Né en l'an 266[N 1][1][2], ser Jaime Lannister ['dʒeɪmi 'lænɪstɚ][3], dit le jeune Lion[4], ou plus fréquemment le Régicide, est le fils aîné de lord Tywin Lannister, le sire de Castral Roc, suzerain et gouverneur de l'Ouest, et ancienne Main du roi Aerys II Targaryen, et de feu lady Joanna son épouse. Il est aussi le frère jumeau de la reine Cersei, dont il est l'amant fidèle, et le frère de Tyrion[5] avec lequel il entretient une relation complice et envers qui il adopte une attitude protectrice[6]. Ser Jaime est par ailleurs l'un des frères jurés de la Garde Royale de son beau-frère, le roi Robert Baratheon[5][7], qui ne manque jamais une occasion de le rabaisser[8].

Ser Jaime Lannister est un jeune homme blond aux cheveux longs et ondulés, aux yeux verts et de bonne stature. De fait, il est beau, vigoureux, doté d'un port royal et son sourire est aussi acéré qu'une dague[4]. Courageux[N 2][9] et commandant compétent[10] et éprouvé[11][12], il est toutefois impatient, impétueux, arrogant et sûr de lui[9]. Il peut également se montrer borné, violent et irascible[13] (ser Brynden Tully le décrit d'ailleurs comme « fébrile, un irascible tout feu tout flammes »[9]) . Provocateur et moqueur, il prend peu de choses au sérieux[14][15][16][17][18]. Il est toutefois très conscient de son rang et de la puissance de sa maison ; il ne manque ainsi jamais - à l'instar de son frère et sa sœur - d'invoquer la richesse des Lannister et l'implacabilité de son père lorsqu'il se trouve dans une situation délicate[17][19][20]. Il est par ailleurs un chevalier réputé pour son habileté à l'épée[13] et à la joute[21]. Meneur né, ses hommes le suivent avec enthousiasme et il sait se concilier leur loyauté[22]. Il ne se sent d'ailleurs pleinement vivant que lorsqu'il combat et frôle la mort[19] qu'il ne redoute pas. Ne craignant pas de mourir, ses actes peuvent parfois prendre des allures suicidaires ou totalement irréfléchies pour ceux qui le côtoient[23][17][20][12][18]. Il n'est absolument pas dévot et ne croit guère en l'existence de dieux quels qu'ils soient[8][23]. Volontiers cynique et méprisant l'hypocrisie sociale, il se défie des serments et des vertus prêtées à la chevalerie[23][16]. Bien qu'il fasse partie de la Garde Royale, Jaime préfère arborer les couleurs de sa maison, l'écarlate et l'or[4]. De même, au combat il porte le plus souvent une armure dorée et heaume à tête de lion sous le manteau blanc traditionnel de la Blanche Épée[21]. Son expérience martiale et les longues chevauchées lui ont appris à trouver le sommeil dans n'importe quelle circonstance, notamment en selle. Il méprise les archers qui sont souvent prompts à fuir devant les charges des chevaliers[23][19]. En dehors des champs de bataille, son unique préoccupation est l'amour qu'il porte à sa sœur[16] et demeurer trop longtemps séparé d'elle lui est odieux[19]. Il est d'ailleurs persuadé qu'entrés dans le monde ensemble, ils mourront de conserve[17].

Avant AGOT

Enfance et chevalerie

Depuis leur enfance, Jaime et sa sœur Cersei partagent une relation fusionnelle d'une grande intensité. Aux dires du vieux mestre de Castral Roc, Jaime est d'ailleurs né en tenant le pied de sa jumelle[24]. Dès leur plus jeune âge, ils viennent en cachette se glisser dans le lit de l'autre la nuit pour dormir enlacés, Jaime prend l'habitude de savonner le dos de sa sœur lorsqu'elle se lave[19] et ils s'amusent à intervertir leurs vêtements pour tromper leur entourage[25]. Ils sont surpris un jour dans leurs « jeux » sexuels par la femme de chambre de leur mère et le récit de ce qu'elle a vu horrifie lady Joanna. Cette dernière congédie sa camérière, envoie Jaime coucher à l'autre extrémité de la forteresse et fait garder la porte de Cersei tout en les prévenant que s'ils venaient à recommencer, elle en avertirait leur père. La mort de leur mère lors de la naissance de Tyrion permet cependant aux jumeaux de reprendre leur relation incestueuse[19] en étant toutefois plus prudents[N 3][26].

Alors que Cersei hait et méprise depuis toujours leur petit frère Tyrion, Jaime se montre protecteur et parfois tendre envers lui[14], lui offrant de nombreux jouets et même son premier poney, qu'il lui apprend à monter[27].

Jaime apprend le maniement des armes extrêmement jeune[17] et devient en l'an 277, l'écuyer de ser Sumner Crakehall. Ce dernier l'envoie à Vivesaigues pour délivrer un message de la plus grande importance à lord Hoster Tully qui le retient une quinzaine de jours. Lors des repas, il écoute passionnément les anecdotes guerrières de ser Brynden Tully[28]. Un an plus tard, son père fait venir Cersei à la cour, espérant pouvoir la marier au prince héritier Rhaegar en cas de décès de la princesse Elia Martell qui est de santé fragile ou, à défaut, au prince Viserys, séparant alors les deux jumeaux[16]. En l'an 279, il remporte sa première mêlée de tournoi[16]. En l'an 281, lors de la lutte contre la Fraternité Bois-du-Roi, alors qu'il a quinze ans, il sauve la vie de ser Sumner que Ben Gros-Bide s'apprêtait à tuer, et il se bat en duel contre le Chevalier Badin, bien que ce dernier soit finalement vaincu par ser Arthur Dayne. Celui-ci le fait chevalier pour sa bravoure au combat[2].

Ser Jaime Lannister fait alors un bref séjour à Port-Réal peu de temps après son adoubement, essentiellement pour revoir sa sœur jumelle. Celle-ci lui apprend alors que leur père, envisageant de le marier à Lysa Tully[29], a déjà convié lord Hoster à venir discuter de la dot. Lors d'une nuit passionnée dans une auberge de la ville, elle parvient à le persuader d'accepter de devenir membre de la Garde Royale où elle se fait fort de le faire entrer. Ce faisant, ser Jaime sait qu'il renonce à toute prétention sur Castral Roc, mais Cersei et lui espèrent ne plus être séparés. Et en effet, à peine un mois après son retour dans les terres de l'Ouest, il apprend qu'il a été choisi par sa majesté Aerys II Targaryen pour intégrer la Blanche Garde[16], ce qui fait de lui le plus jeune chevalier à y être jamais entré[8]. Son investiture se déroule cette même année 281, lors du printemps trompeur, durant le tournoi d'Harrenhal[30], et c'est ser Gerold Hightower qui le revêt du manteau blanc sous les ovations de la foule. Sa joie est toutefois de courte durée car, le soir même, le roi l'envoie à Port-Réal au motif de protéger la reine et le prince Viserys, l'empêchant ainsi de participer aux joutes alors qu'il se sent de force à triompher de tous ses concurrents[17]. Ser Gerold tente d’intercéder en sa faveur en se proposant de le remplacer auprès de la famille royale mais le souverain refuse catégoriquement et lui déclare que Jaime est désormais sien et qu'il devra lui obéir aveuglément sans que Tywin ait voix au chapitre. Sur la route vers la capitale, Jaime comprend d'ailleurs très rapidement que ce ne sont pas ses exploits martiaux qui lui ont valu son intégration mais le désir du monarque d'ulcérer son père[12]. En effet, pour le roi, cette nomination présente l'avantage de montrer son pouvoir à sa Main et de se ménager un potentiel otage contre elle. Cela implique également que Tywin perde son héritier en titre et que Tyrion, nain difforme, devienne son successeur à la tête de la maison Lannister. Sans rien manifester de sa réprobation à l'annonce de la nouvelle, lord Tywin avance un prétexte pour résigner ses fonctions et rentre à Castral Roc ; emmenant Cersei avec lui, il ruine ainsi sans le savoir les plans de ses jumeaux pour demeurer ensemble[16]. Ser Jaime assiste, impuissant et effaré, au basculement du roi dans la folie et la paranoïa. Il est notamment le témoin de nombre d'exécutions d'opposants supposés et des violences infligés à la reine Rhaella Targaryen par son époux[18].

Le Régicide

En l'an 282, lorsque le prince Rhaegar enlève Lyanna Stark et que son frère Brandon vient réclamer justice au roi, ser Jaime est obligé d'assister sans bouger à l'atroce supplice de celui-ci et de son père lord Rickard, ce qui lui demande de puiser des forces au plus profond de lui-même[17]. « Tu as juré de protéger ton roi, pas de le juger » lui dit alors ser Gerold Hightower, le lord Commandant de la Garde Royale[8].

Ces meurtres sont en partie à l'origine de la rébellion de Robert Baratheon. Lorsque celle-ci prend de l'ampleur après la bataille des Cloches, le prince Rhaegar convainc le souverain de demander son aide à lord Tywin Lannister mais aucune réponse ne vient de Castral Roc, ce qui accroît la terreur du monarque. Une fois l'armée royale partie, Aerys débute la planification de la destruction de la capitale, aidé par ses alchimistes de la Guilde. Des caches de feu grégeois sont alors disséminées dans l'ensemble de la ville[20][31][32]. Ser Jaime est alors le seul frère juré de la Garde Royale à demeurer auprès du roi - les autres membres étant appelés sur les champs de bataille - et assiste en tant que témoin aux préparatifs de l'anéantissement de Port-Réal. Étant le fils de lord Tywin, le monarque ne lui accorde aucune confiance et le soumet à la surveillance constante de Varys. Détenir le fils de son ancienne Main permet également à Aerys de disposer d'un otage précieux[20].

Après la défaite des loyalistes à la bataille du Trident et la mort de Rhaegar, la nouvelle arrive à Port-Réal que l'avant-garde de Robert, menée par lord Eddard Stark, fait rapidement mouvement pour débuter le siège de la capitale. Lorsque lord Tywin arrive devant Port-Réal en clamant sa fidélité à la Couronne, Aerys fait ouvrir les portes de la ville aux Lannister malgré les dires de Varys qui lui a déconseillé de le faire[20]. Il s'ensuit le sac de Port-Réal et l'attaque des troupes Lannister contre le donjon royal[16], tandis que que les troupes de lord Eddard commencent à investir la capitale. Ser Jaime, à qui incombe la défense du Donjon Rouge, comprend que la situation est désespérée et envoie demander au roi la permission de négocier ; ce dernier - auprès de qui se trouve Rossart - lui renvoie son émissaire en exigeant de Jaime qu'il lui ramène la tête de son père et décrète qu'il refuse de se rendre. Saisissant que la destruction de Port-Réal va advenir sous peu, Jaime revêt son armure d'or (et non son harnois blanc) puis se lance aux trousses de l'alchimiste et le tue[20]. Lorsqu'il pénètre dans la grande salle du trône, son épée ensanglantée à la main, Aerys lui demande si c'est le sang de lord Tywin qui souille sa lame ; ser Jaime lui annonce qu'il vient de tuer sa Main et Aerys, pris de peur, se souille. Il est ensuite égorgé par Jaime sur les marches du trône avant qu'il n'ait pu dépêcher quelqu'un auprès des pyromants[16]. Pour ce geste, il sera surnommé « le Régicide » et décrié par tous comme un parjure ayant tué le roi qu'il avait juré sur sa foi de protéger. Dans les jours qui suivent, il traque et tue Belis et Garigus, les pyromants complices de Rossart[20]

Juste après la mort du roi, lord Roland Crakehall et ser Elys Ouestrelin, menant les troupes Lannister, pénètrent dans la salle et lui annoncent la victoire (même si la citadelle de Maegor tient encore). Jaime lit alors le blâme sur leurs visages mais lord Crackehall ne semble pas autrement surpris par son acte ; Jaime ayant la réputation d'être davantage Lannister que membre de la Garde Royale. Il leur ordonne d'annoncer la mort du roi pour faire cesser les combats ; lorsque lord Crakehall lui demande s'il doit proclamer un nouveau roi, Jaime envisage un instant les fils du roi défunt comme potentiels successeurs, puis, fataliste, enjoint lord Crakehall de proclamer qui bon lui semble. Il va alors s'asseoir sur le trône de Fer, attendant l'arrivée des forces de Robert à Port-Réal[16]. Leur chef, lord Eddard Stark, entre à cheval dans la salle du trône et le contemple longuement sans mot dire. Éclatant de rire, ser Jaime se lève en lui disant de ne pas s'inquiéter car il ne faisait que garder chaude la place pour leur ami Robert. Eddard n'oubliera jamais cette scène qu'il révèlera bien plus tard à Robert (celui-ci n'y voyant d'ailleurs rien de menaçant)[10]. Il presse ce dernier de contraindre ser Jaime à prendre le noir mais lord Jon Arryn est d'un avis contraire et Robert préfère pardonner son acte à Jaime[33], lui demandant seulement de ne pas faire du régicide une habitude[20]. Malgré ce pardon, ser Jaime ne parviendra jamais à se défaire de son image de « régicide » et de parjure[19][20], préférant garder le secret sur le projet de destruction de la ville nourri par Aerys[20].

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

Lorsque sa sœur jumelle est choisie pour sceller la grande alliance entre l'Est et l'Ouest en épousant le nouveau roi Robert Baratheon, ser Jaime participe à son escorte jusqu'à Port-Réal, et les deux amants sont enfin réunis à nouveau. Cersei haïssant rapidement son nouvel époux, elle fuit autant qu'elle le peut ses étreintes et avorte la rare fois où il la met enceinte. Ses trois enfants (Joffrey, Tommen et Myrcella) sont tous issus des relations incestueuses qu'elle entretient avec Jaime. Celui-ci n'a d'ailleurs jamais connu d'autre femme[8], et est présent à chacun de ses accouchements, personne n'ayant osé lui interdire l'accès à la chambre de la reine. Le roi Robert, en revanche, est alors toujours à la chasse[34][35]… Si ser Jaime méprise l'époux de sa sœur pour son ivrognerie et les traitements qu'il inflige à sa jumelle, il semble avoir de la sympathie pour son cadet, lord Renly Baratheon[8]. Afin de protéger ses enfants de la suspicion qu'ils sont le fruit de leur inceste, Cersei lui interdit de les prendre dans ses bras ; cela ne l'émeut que peu, sa seule préoccupation demeurant sa sœur dont il jalouse leurs rejetons qui lui prennent trop de temps[35].

En l'an 289, au tournoi de Port-Lannis organisé pour célébrer la fin de la rébellion des Greyjoy, ser Jaime est l'un des deux derniers jouteurs en lice ; il affronte alors lord Jorah Mormont, qui manque de le désarçonner[36]. Après avoir rompu neuf lances sans résultat, le roi Robert déclare lord Mormont vainqueur[37].

Vers l'an 296, Jaime offre une jument à Tyrion pour ses vingt-trois ans[38].

En l'an 298, lors du tournoi des douze ans du prince Joffrey, ser Jaime est démonté (à la grande surprise des spectateurs et des parieurs) par ser Loras Tyrell[39].

Dans AGOT

Lorsque le roi Robert Baratheon rend visite à son ami lord Eddard Stark à Winterfell, ser Jaime et son frère Tyrion Lannister font partie du cortège royal. Le voyage est un long supplice pour Jaime, qui ne peut plus toucher sa sœur tout en la côtoyant chaque jour[23]. Au dernier jour du séjour à Winterfell, alors que tous les autres sont à la chasse, Jaime décide de rester au château et d'en profiter pour retrouver Cersei dans une tour abandonnée. Leurs ébats sont surpris par le jeune Bran. Afin de protéger leur secret, Jaime précipite l'enfant par la fenêtre, privant le jeune garçon de l'usage de ses jambes[7]. Apprenant que Bran a survécu, mais qu'il est inconscient, Cersei reproche à Jaime son geste[23]. Tous deux envisagent alors de supprimer le jeune garçon, mais ils renoncent face à la difficulté de parvenir jusqu'à lui[8]. Cet acte sera ensuite seulement connu de Tyrion[40], sans doute informé par Jaime, avant que ce dernier ne l'avoue bien plus tard à lady Catelyn Stark[8]. À son réveil, Bran ne se souvient plus des instants ayant précédé sa chute.

Sur la route du retour à Port-Réal, Robert informe Eddard, qu'il vient de faire nouvelle Main du Roi, de sa décision de nommer Jaime gouverneur de l'Est, à la place du seigneur de la maison Arryn, traditionnelle détentrice de ce titre. Eddard n'est pas d'accord, car le père de Jaime étant déjà gouverneur de l'Ouest, cette décision place la moitié des armées du royaume sous l'autorité des Lannister. Il révèle alors à Robert la scène qu'il a découverte il y a des années, lors de son entrée dans la salle du trône de Port-Réal. Mais cette révélation, au lieu d'inquiéter Robert, le fait éclater de rire[10]. Quelques jours plus tard, suite de la violente querelle entre le prince Joffrey et Arya Stark, Cersei souhaite que cette dernière ait la main tranchée pour avoir frappé le prince. Le soir, après les refus de son époux qui dort ivre-mort, elle fait mander Jaime et, après avoir couché avec lui, obtient qu'il tente de retrouver la petite Stark et qu'il la tue[41]. Cependant, Arya est retrouvée par Jory Cassel, et est présentée devant la justice de Robert. Cersei finit tout de même par obtenir du roi la mort de la louve de Sansa, Lady, à la place de celle de Nymeria, qui a attaqué Joffrey et est depuis introuvable[42].

A Port-Réal, ser Jaime participe au tournoi de la Main avec les autres frères jurés de la Garde Royale. Il défait aisément ses premiers adversaires, dont ser Andar Royce, lord Bryce Caron, puis ser Barristan Selmy lors de sa troisième joute. A la fin de la première journée, il figure parmi les quatre derniers jouteurs encore en lice[21], mais, le lendemain, c'est le Limier qui parvient à le vaincre[43].

Lorsqu'il apprend que Tyrion a été capturé par lady Catelyn Stark, ser Jaime prend vingt hommes et va demander des explications à lord Eddard, qu'il trouve dans la rue avec lord Petyr Baelish et une maigre escorte de trois gardes. Jaime laisse filer Littlefinger avec mépris, puis tente d'intimider Eddard. Mais ce dernier prétend avoir été à l'origine de l'arrestation du Lutin afin qu'il réponde de ses crimes. Jaime, avant de quitter les lieux, ordonne à ses hommes d'épargner lord Eddard, mais de tuer ses hommes. Il est obéi, mais Eddard a la jambe brisée[44]. Jaime quitte alors Port Réal pour Castral-Roc, où il rassemble une armée[45].

Après la mort du roi Robert Baratheon et le renvoi de Barristan Selmy par le jeune roi Joffrey Baratheon, Jaime est nommé lord Commandant de la Garde Royale[46].

Lorsque le conflit entre Stark et Lannister s'étend ouvertement, Jaime prend la tête d'une des armées Lannister. Il commence par se couvrir de gloire en écrasant les forces des Tully à la bataille de la Dent d'Or[11], puis en les poursuivant jusqu'aux murs de Vivesaigues, qu'il assiège après avoir capturé ser Edmure Tully lors d'une nouvelle victoire[47]. Trop impatient pour attendre que la forteresse tombe, il multiplie raids et expéditions. C'est ainsi qu'il tombe dans le piège tendu par Robb Stark, dont l'armée a pu s'approcher sans être repérée : leurré par les éclaireurs de ser Brynden Tully, et croyant avoir affaire aux fourrageurs de Marq Piper[48], il part à leur poursuite avec deux mille cavaliers… et se retrouve encerclé par les six mille hommes de Robb Stark. Voyant la situation perdue, il tente de tuer ce dernier, mais Eddard et Torrhen Karstark ainsi que Daryn Corbois s'interposent et tombent sous sa lame. Son cheval abattu par les archers adverses[16], il finit par être fait prisonnier. Il est conduit devant lady Catelyn, qui ordonne qu'il soit mis aux fers[9].

Dans ACOK

Ser Jaime reste enfermé dans ses appartements de Vivesaigues pendant plusieurs mois. Son frère Tyrion tente de le faire évader en glissant quatre hommes de main parmi les manteaux rouges escortant l'ambassade de ser Cleos Frey[49]. La tentative réussit presque : un des affidés liquide deux gardes, puis un autre crochète la serrure de sa prison, pendant que le troisième trompe les autres gardes en imitant la voix de ser Edmure Tully, mais le retour plus tôt que prévu de ce dernier évente la ruse. Ser Jaime parvient cependant à se saisir d'une épée, tue Paul Pemgué et Myles, et blesse grièvement Delp avant d'être maîtrisé. Ceci lui vaut d'être emmené dans les cachots les plus profonds et d'être enchaîné au mur par les poignets et les chevilles[50]. Il y est mis à l'isolement, dans des conditions rudes, sans même pouvoir se raser[8].

Jaime reçoit finalement la visite nocturne de lady Catelyn Stark, qui veut l'interroger. Le prisonnier se montre d'abord arrogant et grossier, avant d'accepter d'échanger ses informations avec celles de son interlocutrice. Il reconnaît ainsi être le père des enfants de Cersei, et avoir poussé Bran dans le vide à Winterfell. En revanche, il nie avoir envoyé un tueur contre le jeune garçon, et en disculpe également Cersei et Tyrion. En échange, il apprend que sa famille est toujours en vie (à l'exception de son oncle Stafford), que lord Stannis - après avoir tué lord Renly - marche sur Port-Réal et que le roi Robb a pris Falaise. De plus en plus ivre (car on lui a fait porter du vin), il narre ensuite les circonstances atroces de la mort de lord Rickard Stark et de son fils Brandon - alors fiancé à lady Catelyn - avant de conclure par une allusion grossière au manque de fidélité conjugale de lord Eddard dont l'existence de Jon Snow est la preuve. Lady Catelyn fait alors entrer Brienne de Torth et lui demande son épée[8]. Complètement saoul et l'épée de Brienne pointée sur son cœur, Jaime fait le serment de ne plus prendre les armes contre les Stark et les Tully et d’obliger Tyrion à restituer à lady Stark ses filles saines et sauves. Catelyn le fait ensuite libérer - malgré les difficultés du geôlier qui est neutralisé par Brienne - et il est empaqueté dans un manteau pour être jeté au fond d'une barque dans laquelle se trouvent ser Cleos Frey et Brienne. Lady Stark fait ensuite ouvrir la porte de l'Eau en déclarant qu'elle renvoie ser Cleos à Port-réal pour transmettre à la reine de nouvelles propositions[23].

Dans ASOS

Dans le Conflans

Jaime, solidement enchaîné, se trouve à bord d'une barque aux couleurs Tully sur la Ruffurque en compagnie de Brienne et de ser Cleos. Savourant les joies du grand air, il demande rapidement à être libéré de ses chaînes pour ramer de conserve avec Brienne, ce que cette dernière refuse. Il passe le temps en l'asticotant sur son physique hommasse, mais en lui-même, lui reconnaît du courage et remarque ses yeux. Elle ne se laisse cependant pas faire et lui lance à plusieurs reprises que ses actes font de lui un monstre. Ses remarques amènent Jaime à repenser au jour où il poussa Bran par l'une des fenêtres de Winterfell et l'inquiétude de Cersei quant à d'éventuelles révélations s'il venait à se réveiller de son coma. Il tenta alors de la calmer en lui promettant de traiter l'enfant de menteur ou de tuer lord Eddard Stark voire le roi Robert Baratheon le cas échéant avant de coucher avec elle. Il en vient à se demander si sa sœur a engagé le tueur qui s'est introduit dans la chambre de Bran dont lui a parlé lady Catelyn Stark puis se ravise en pensant que Cersei lui aurait demandé d'exécuter cette tâche si elle en avait eu l'idée. Devenu barbu dans les geôles de Vivesaigues, il demande à son cousin de lui raser le crâne et de débroussailler sa barbe pour ne pas être reconnu dans une posture si humiliante. Sa captivité a considérablement marqué sa physionomie : il est dorénavant amaigri, cerné, ridé et ses jambes sont roides. Il constate que les abords de la rivière sont désertés et que les rares habitants aperçus se défient d'eux. Apercevant les vestiges fumants d’une auberge et un chêne couvert de pendues, Brienne décide d’accoster pour enterrer dignement ces innocentes victimes de la guerre. Après avoir gagné la rive, ils découvrent qu'il s’agit de servantes exécutées pour avoir couché avec des soldats Lannister. Si Jaime soupçonne les troupes de lord Jonos Bracken de ce forfait, ser cleos pense que ce pourrait être l’œuvre des hommes de ser Marq Piper ou de lord Roose Bolton et apprend ainsi à son cousin que ce dernier s'est emparé d'Harrenhal. Ser Jaime comprend alors que le Trident et la route Royale sont certainement surveillés et en alerte Brienne. Alors que cette dernière s'est hissée dans l'arbre pour dépendre les dépouilles, son labeur est interrompu par l’approche d’une embarcation Tully lancée à leurs trousses et ils rejoignent leur barque promptement. Brienne fait son possible pour semer les poursuivants mais ils sont finalement rattrapés par la galère fluviale conduite par ser Robin Ryger. Jaime propose alors d’être libéré pour affronter l’ennemi mais Brienne lui rappelle fermement qu'il est sous sa protection. Les deux bateaux se trouvant à cinquante pas, Jaime tente - sur conseil de Cleos - de convaincre ser Robyn qu'ils ont été libérés de façon licite par lady Catelyn. Devant son insuccès, il cède à la provocation et leur barque subit une volée de flèches. Brienne, résolue, manœuvre avec habileté puis confie la barre à ser Cleos et la rame à ser Jaime avant de profiter de l'ombre offerte par la forêt qu'ils longent pour plonger et gagner la berge afin d'entamer l’ascension de la falaise la plus proche. Jaime fait diversion en haranguant ser Ryger tandis que Brienne rejoint discrètement le sommet. Alors que les archers s'apprêtent à décocher leurs flèches, elle fait basculer des blocs rocheux sur la galère, abattant son mât et trouant sa coque. L’embarcation sombre rapidement pendant que Brienne - après avoir plongé de la falaise - regagne la barque, aidée contre toute attente par Jaime qui lui fait ensuite le reproche de les avoir rejoints[23]

Débarquant à l'auberge de l'Homme à genoux après environ deux semaines de navigation[N 4], les voyageurs - qui la pensent déserte- espèrent pouvoir s'y reposer et découvrir ce qu'il s'y est passé. Ils ont la surprise de constater qu'elle est habitée et - après avoir été menacés par une arbalète - parviennent à se faire servir un maigre repas par leur hôte tandis que Jaime reste à l'affût de toutes les occasions pour échapper à Brienne. L'homme qui occupe les lieux leur apprend que les propriétaires ont été tués par des soldats et qu'il les a investis avec sa femme et un orphelin qu'ils ont recueilli. Ayant aperçu la voile Tully, il leur demande des nouvelles de Vivesaigues et leur déconseille de se rendre à Port-Réal, le roi Stannis Baratheon et ses armées se trouvant sous les murs de la ville, ce qui exaspère intérieurement Jaime. Il leur suggère de fuir la route Royale, fréquentée par des troupes Lannister, Stark et des hommes en rupture de ban. Il leur apprend également que deux bateaux coulés ont ensablé le chenal et qu'il est impossible de rejoindre Viergétang par la voie fluviale. De plus, des brigands ainsi que Béric Dondarrion se trouvent dans les environs et lord Bolton tient le gué des Rubis. Il leur conseille donc de passer par les terres et Brienne en profite pour lui demander des chevaux. Parvenus dans l'écurie, Jaime constate qu'elle a été fraîchement occupée et qu'elle est pleine d'excréments. Brienne parvient à négocier les trois montures restantes et des provisions contre de l'or et leur barque. Alors que leur hôte leur propose de passer la nuit sur place, Brienne et Jaime - soupçonnant un piège - choisissent de reprendre la route après que Jaime a été libéré de ses chaînes de pied pour pouvoir monter la carne que Brienne lui a attribué. Avant de les quitter, l'homme insiste pour qu'ils coupent à travers bois et Brienne - alertée par l'intérêt qu'il a manifesté pour leur parcours - décide d'emprunter un autre chemin, ce qui fait penser à Jaime qu'elle est plus intelligente qu'il ne le subodorait. Elle finit par consentir à une halte durant la nuit au cours de laquelle Jaime - vexé par son attitude distante et hautaine - ne peut s'empêcher de l'asticoter bien qu'elle lui évoque curieusement son cadet. Alors qu'elle lui rappelle son parjure et qu'elle lui demande les raisons de son entrée dans la Garde Royale, il feint avoir aspiré à cet immense honneur puis songe à son but caché alors : rester proche de son amour, sa sœur Cersei. Brienne, qui juge la réponse insatisfaisante, lui rappelle son serment de protéger le roi Aerys le Fol malgré sa cruauté et ses psychoses ; Jaime lui assène que la rumeur prétend qu'elle a assassiné le roi Renly et se gausse ensuite de ses justifications avant de lui demander quel camp l'a rétribuée pour ce forfait. Intérieurement furieuse, Brienne lui répond qu'être chevalier est un immense honneur qu'il a bafoué ; il la rabroue en lui rappelant les faits d'armes qu'ils lui ont valu d'être adoubé et lui demande de lui épargner sa jalousie. Elle s'éloigne ensuite, le laissant à ses souvenirs de cette journée à Port-Réal qui le vit tuer Aerys II, le dernier des rois-dragons. Quelques heures plus tard, il est réveillé par Brienne qui lui botte les côtes et ils reprennent la route[16].

Retour en captivité

Les pluies d'automne et la destruction de nombreux ponts contraignent les voyageurs à longer les rives pour trouver des gués. Parvenus à Viergétang, ils constatent que la ville est en ruine et que les campagnes environnantes ont été incendiées. Provoquant Brienne sur sa virginité et son physique, Jaime espère l'excéder au point qu'ils en viennent à se battre. Après avoir quitté les lieux, Brienne décide d'emprunter la route pour Sombreval, qui, bien que plus risquée est plus rapide, ce qui convient parfaitement à Jaime qui souhaite retrouver Cersei au plus tôt. Il se prend à espérer que les révélations du roi Stannis Baratheon sur leur inceste leur permettront de vivre leur amour au grand jour comme avaient pu le faire les Targaryen ; il envisage même marier Joffrey à Myrcella après avoir restitué Sansa à lady Catelyn. Il compte ainsi respecter son serment, ne serait-ce que pour étonner ses détracteurs. Ses rêveries sont interrompues par une embuscade menée par des archers au cours de laquelle ser Cleos Frey - qui s'est pris le pied dans son étrier en sautant de selle - se fracasse le crâne contre les pierres ; Jaime et Brienne - qui est blessée par deux flèches - parviennent cependant à effrayer leurs assaillants en chargeant. Jaime demande ensuite à récupérer les vêtements, l'épée et la monture de son cousin défunt dont la mort le laisse indifférent, ce qui choque Brienne qui refuse qu'il soit armé. Alors qu'ils se disputent à nouveau, Jaime s'empare - mains menottées - de l'épée de Cleos et entame un combat avec elle. Durant leur passe d'armes, il est mis à mal par l'endurance de son adversaire ainsi que par sa capacité à parer les coups et écope d'une estafilade au front. Passablement ankylosé par des mois de captivité, il se rend compte qu'il est devenu moins preste, habile et vigoureux et - à son grand désarroi - qu'elle le domine. Il parvient toutefois à la blesser à la cuisse puis chute et poursuit leur combat au corps-à-corps avant qu'elle ne reprenne le dessus et menace de le noyer. Le bruit de leur lutte attire sur eux une troupe des Braves Compaings. Alors que Jaime demande à parler à leur chef, il est reconnu par Urswyck qui ne semble concevoir aucune crainte à son égard. Il lui apprend que Varshé Hèvre est en passe de devenir lord d'Harrenhal et la défection des mercenaires qui ont rejoint le camp de lord Roose Bolton. Une remarque de Jaime lui valant d'être rué de coups, Brienne intervient pour plaider qu'ils sont envoyés par lady Catelyn puis tente de se battre avant d'être finalement maîtrisée. Ils sont emmenés ligotés dos-à-dos pendant que Cleos est dépouillé de ses effets. Ému par le sort de Bienne qui sera certainement violée sous peu, il lui reconnaît du courage et lui conseille de ne pas résister. Jaime tente ensuite de soudoyer son kidnappeur en lui promettant l'or de Castral Roc, le pardon du roi, une place de chevalier et les saphirs de Torth puis tente de l'impressionner en lui rappelant que lord Tywin se vengera inéluctablement et qu'il serait stupide de demeurer fidèle à Varshé. Contre toute attente, il reçoit une gifle et prend conscience que le mercenaire ne le craint ni ne le croit, sa réputation de parjure le poursuivant. Alors que Brienne lui reproche d'avoir menti au sujet des saphirs, Jaime, passablement irrité, lui explique que moins sa rançon sera élevée, plus tôt débuteront les viols. Ils sont ensuite menés devant Varshé - qui vient de piller un septuaire - qui fait taire Brienne qui tentait de plaider leur cause. Connaissant la cupidité de ce dernier, Jaime tente de le gagner à sa cause en rappelant que son père paiera cher pour sa personne. Varshé - qui souhaite envoyer un message à Tywin - le fait plaquer à terre et sa main d'épée est tranchée par l'arakh de Zollo[19].

En route pour Harrenhal, l'amputation et la cautérisation par les flammes qu'il a subies font tant souffrir Jaime qu'il en vient à pleurer, provoquant ainsi l'hilarité des mercenaires ; son humiliation lui fait alors saisir ce que peut ressentir Tyrion. La blessure a provoqué une infection - du pus suintant de son moignon - qui entraîne une fièvre intense. Alors qu'il a chuté de selle pour la seconde fois, il est à nouveau ligoté sur le même cheval que Brienne qui demeure mutique. Endurant le martyre, il porte désormais sa main autour de son cou et perd régulièrement conscience. De surcroît, la balafre que lui a fait Brienne à l’œil s'est enflammée au point que l’œdème le rend borgne. Dans l'incapacité de se nourrir, sa soif est telle qu'il en vient à boire de l'urine de cheval avant de la vomir. Pour parfaire les vexations, c'est Brienne qui est chargée de le torcher lorsqu'il se souille. Pris de folie, il tente un jour de s'emparer de l'épée d'un Dornien et il est ridiculisé sans peine par Huppé le Louf qui pare les coups maladroits jusqu'à ce que Jaime trébuche et que Varshé Hèvre le menace alors de l'amputer d'un autre membre. Le soir venu, Brienne lui demande pourquoi il a fait cette tentative et il lui répond que c'est parce qu'il souhaite mourir. Elle l'accuse alors de lâcheté et l'enjoint de lutter pour pouvoir prendre sa revanche. Ses propos lui redonnent de la force et il se contraint dès lors à manger. Ses jours et ses nuits sont cependant hantés par la souffrance et l'odeur pestilentielle de sa main en putréfaction. Délesté de ce qui faisait sa force, il se sent diminué et guère apte à rester chevalier. Une nuit, il entend Zollo, Huppé et Rorge se disputer pour savoir qui violera le premier Brienne et conseille à cette dernière de se retrancher dans son for intérieur pour moins souffrir. Il tente néanmoins de la sauver en hurlant le mot saphirs avant que Rorge ne lui botte le moignon et qu'il s'évanouisse. Lorsqu'il se réveille, Varshé est en train de rabrouer ses hommes car Brienne doit demeurer vierge pour qu'il touche sa rançon. Il fait ensuite garder les captifs toutes les nuits. Lorsque Brienne lui demande ensuite pourquoi il l'a aidée, il botte en touche mais elle le remercie tout de même. Parvenus dans la forteresse, Varshé exhibe ses captifs en triomphe devant une foule de curieux. La vision d'Harrenhal où il fut adoubé réveille les souvenirs de Jaime avant qu'un mercenaire n’agite au-dessus de lui le cadavre d'un chien en guise de bannière et qu'il ne soit amené devant lord Bolton et quelques membres de la maison Frey. Jaime apprend à ces derniers le décès de ser Cleos Frey et Brienne tente une nouvelle fois de se faire entendre en clamant qu'elle est liée à la maison Stark. Contre toute attente, Aenys Frey crache à ses pieds en déclarant que Robb les a trahis. Alors qu'un des Frey propose de mettre Jaime à mort et que Varshé clame qu'il est sien, lord Bolton est tenu de rappeler ses prérogatives. Jaime ne peut s'empêcher de le provoquer malgré le regard de Roose qui le met mal à l'aise. Ce dernier enlève la main du cou de Jaime et Varshé précise qu'il a l'intention d'envoyer celle-ci à lord Tywin mais, qu'une fois perçue la rançon, il le livrera à lord Rickard Karstark. Lord Bolton met fin à ses espoirs en lui apprenant que lord Rickard a été décapité par Robb lui-même et que lord Tywin demeurera à Port-Réal jusqu'au mariage de Joffrey avec Margaery Tyrell, à la grande surprise de Brienne. Il apprend ensuite aux captifs que la maison Lannister fait désormais cause commune avec les Tyrell et qu'ils ont écrasé l'armée du roi Stannis Baratheon - ce qui réjouit Jaime qui comprend que Varshé est désormais perdu -, que Cersei se porte bien ainsi que Tyrion et sous-entend qu'il sait que Joffrey est le fils de Jaime. Marquant sa désapprobation de cette mutilation, il le fait ensuite soigner par Qyburn et s'excuse auprès de Brienne des traitements qu'on lui a infligés. Qyburn propose d'abord d'amputer le bras, la gangrène s'étant étendue mais Jaime refuse énergiquement en repoussant le lait de pavot de peur de se retrouver sans bras à son réveil. La souffrance occasionnée par les soins est telle qu'il perd conscience et lorsqu'il reprend ses esprits, Qyburn lui révèle que la Citadelle lui a retiré sa chaîne et évoque la bataille de la Néra. Alors qu'il soigne la blessure occasionnée par Brienne, Qyburn lui demande ce qu'elle est pour lui et il lui répond dans un éclat de rire qu'elle est son protecteur.[17].

Après un séjour d'environ deux semaines,[N 5], lord Bolton lui fait savoir qu'il désire souper en leur compagnie. Il est donc invité à se laver dans les gigantesques bains du château où il retrouve Brienne qu'il rejoint dans la même cuve après avoir congédié leurs serviteurs. De santé toujours précaire, il se sent d'une maladresse folle et épuisé. Son intrusion auprès de Brienne la gêne et elle lui tourne ostentatoirement le dos. Persistant à la provoquer, il lui agite son moignon sous le nez en lui suggérant de se réjouir de la perte d'un membre qui a commis tant de forfaits puis fait mine de ne pas s'étonner que Renly Baratheon ait perdu la vie avec une telle gardienne. Furibonde, elle sort prestement de l'eau - sa nudité provoquant alors une érection chez Jaime - avant que ce dernier ne s'excuse et lui reconnaisse un mérite certain. Elle refuse toutefois la trêve invoquant qu'elle ne peut faire confiance à un parjure. Il lui rétorque que le roi Robert Baratheon l'a été bien davantage et anéantit les illusions de Brienne qui pensait que ce dernier n'avait eu que l'amour et l'honneur comme motivations. Pris de fièvre, il lui confie alors comment il fut amené à assassiner Aerys le Fol pour sauver les habitants de Port-Réal. Son regard tombe ensuite sur son bras et il se demande qui il est désormais. Alors qu'elle lui demande pourquoi personne n'est au courant, il lui répond qu'il est persuadé qu'il n'aurait pas été cru. L'évocation de lord Eddard Stark l'amenant à frapper du poing sur la margelle, il perd peu à peu conscience mais a le temps de sentir que Brienne se montre d'une délicatesse infinie pour le sortir de l'eau avant de sombrer. Lorsqu'il s'éveille, Qyburn se trouve à ses côtés et Brienne se propose de finir de l'apprêter. Elle lui ordonne ensuite de boire la potion ramenée par le mestre déchu et c'est cramponné à son bras qu'il rejoint lord Roose. Brienne est affublée pour l'occasion d'une robe trop petite qui lui confère une allure grotesque mais, exceptionnellement, il lui épargne ses sarcasmes. Très mal à l'aise en raison de son infirmité, il a besoin d'aide pour couper son pain et manque renverser son gobelet. Leur hôte leur apprend une multitude d'informations : lord Edmure Tully et lord Karstark ont offert de copieuses rançons pour obtenir sa tête, il s'est débarrassé d'Harrion Karstark en l'envoyant prendre Sombreval, il vient d'épouser une Frey et c'est lord Edmure qui supplée Robb pour épouser Roslin Frey, ce dernier ayant épousé Jeyne Ouestrelin. Il compte d'ailleurs quitter sous peu Harrenhal, qu'il laisse à Varshé pour le prix de sa trahison, afin de rejoindre les Jumeaux et assister aux noces. Jaime juge alors l'acte de Robb totalement stupide et est persuadé que cela lui vaudra sa perte. Lord Bolton leur annonce ensuite qu'Arya Stark est vivante et qu'il compte la renvoyer dans le Nord. Au cours de la conversation, Roose lance que les Lanister ont pour coutume de mentir, ce qui ulcère Jaime qui menace de lui crever l’œil. Loin d'en être effrayé, son interlocuteur lui rappelle son infirmité, la présence de ses gardes et lui fait le reproche de contrevenir aux lois de l'hospitalité. Il semble de plus ne pas craindre l'inimitié de Castral Roc et Jaime soupçonne alors que la situation diplomatique a changé. Tandis que Brienne insiste pour que Jaime soit libéré afin de renvoyer ses filles à Catelyn, Roose lui rétorque qu'elle a commis un acte de trahison et que son roi - qu'il évoque comme le roi qui perdit le Nord - n'a jamais eu l'intention de le relâcher. Afin de ramener au calme ses invités, Roose leur apprend qu'il a décidé de renvoyer Jaime dans la capitale sous bonne escorte une fois qu'il sera remis. Il lui révèle ensuite ce qui a motivé Varshé à le capturer et à l'amputer ; ce dernier est selon lui condamné, Robb étant en train de perdre la guerre et lord Rickard ayant perdu la vie. Il déplore à cet égard que son souverain soit trop fougueux pour ployer le genou. Avant de le libérer, il pose cependant une condition à Jaime : qu'il assure lord Tywin - Varshé étant son fourrageur - qu'il n'est pas responsable de son amputation. Appréhendant de retomber aux mains de son tortionnaire et impatient de retrouver Cersei, Jaime accepte. Brienne insiste alors à nouveau pour qu'Arya et Sansa soient relâchées mais lord Bolton la catastrophe en lui apprenant que cette dernière est désormais mariée à Tyrion tandis que Jaime espère qu'elle saura rendre le sourire à son cadet. Il lui assène enfin le coup de grâce en lui apprenant que, ne pouvant frustrer Hèvre de ses deux captifs, il la laissera entre ses mains lors de son départ pour les Jumeaux[20].

Malgré la fièvre persistante, le moignon cicatrise et Qyburn estime que le bras de Jaime ne court plus de danger. Il peut dès lors rejoindre la capitale escorté du mestre déchu chargé de veiller sur sa santé - qui escompte que lord Tywin lui fasse restituer sa chaîne pour ses services - et de deux cents Nordiens sous le commandement de Walton Jarret d’Acier. Il a été habillé préalablement en chevalier est s'est affublé d'un bouclier de la maison Lothston déniché dans l'armurerie afin de tromper ses nombreux poursuivants. Il part le même jour que lord Roose qui souhaite ne pas s'attarder, les crues du Trident pouvant compromettre sa traversée. Avant de le quitter, ce dernier lui demande de transmettre ses salutations à son père et Jaime lui répond narquoisement de transmettre les siennes à Robb Stark. Sur le départ, il aperçoit une poignée de Braves Compaings et ne peut s’empêcher de les provoquer en leur promettant qu'il reviendra, un Lannister payant toujours ses dettes. Pour gagner Port-Réal, Walton préfère éviter la route Royale et leur fait emprunter des chemins de traverse, ce qui irrite Jaime qui compte rejoindre sa sœur au plus vite. En chemin, Qyburn lui apprend que c'est lui qui lui a dépêché Pia pour qu'elle couche avec lui, ce qu'il a décliné par fidélité à Cersei. Abordant le sort de Brienne, Qyburn lui révèle qu'il l'a examinée pour déterminer si elle était vierge avant de la livrer au viol de Varshé ; lord Selwyn de Torth ayant proposé une rançon que le chef mercenaire n'a pas trouvé satisfaisante et s'estimant escroqué, il a décidé de ne pas lui restituer sa fille. Au soir de la première journée du voyage, son moignon fait souffrir Jaime et Qyburn lui administre du vinsonge avant qu'il ne s'endorme pour faire un cauchemar qui révèle sa culpabilité latente. Au réveil, il convainc Walton - en usant de menaces et de promesses - de rebrousser chemin car il a laissé quelque chose à Harrenhal. Rejoignant le château à une allure soutenue, ils parviennent à s'en faire ouvrir les portes par les mercenaires qui les pensent leurs alliés. Après avoir pénétré dans la forteresse, Jaime conseille à Walton que ses hommes se tiennent constamment prêts à combattre puis découvre Brienne - toujours accoutrée de sa robe ridicule en lambeaux - dans la fosse du château où elle affronte un ours sous le regard amusé et les jurons des Pitres. Walton lui déconseille de s'en mêler - la jeune femme étant la propriété de Varshé - ce qui ne trouble pas Jaime qui interpelle Hèvre. Jaime découvre alors que son oreille a été sectionnée par Brienne et qu' il n'a fourni à cette dernière qu'une épée factice. Hèvre lui suggérant d'aller la chercher, Jaime saute dans l'arène et demande à une Brienne abasourdie de se poster derrière lui. Il attire ensuite l'animal sur eux pour contraindre les arbalétriers de Walton à l'abattre. Sous la menace des Nordiens, Varshé n'a d'autre choix que les laisser repartir non sans avoir demandé à Jaime de préciser à son père qu'il s'est montré miséricordieux. Lorsque Brienne lui demande pourquoi il est revenu la sauver, se retenant de lui adresser une flopée de quolibets, il lui répond laconiquement que c'est parce qu'il a rêvé d'elle[12].

Sur le chemin du retour, alors qu'ils font étape à Bois-Mouchy, Jaime et Bienne sont informés de la mort du roi Robb et de lady Catelyn lors des Noces Pourpres, ainsi que de la défection de leurs bannerets. La nouvelle laisse Brienne exsangue et elle reste hagarde et mutique durant le restant du trajet, ce qui exaspère Jaime. Ce dernier lui propose un poste dans le guet de Port-Réal mais elle refuse au motif qu'elle ne désire pas servir des parjures et des assassins. Peu avant son arrivée à Port-Réal, Jaime apprend par la rumeur populaire la mort du roi Joffrey Baratheon - ce qui le laisse indifférent - et l'arrestation pour régicide de son frère. Brûlant de retrouver sa sœur, il presse son escorte pour rejoindre la capitale au plus vite, tout en demeurant très sceptique quant à la culpabilité de son cadet. Il refuse à son père de quitter la Garde Royale dont il entend continuer à assumer les fonctions de Lord Commandant malgré son infirmité. Il empêche aussi ser Loras Tyrell, son nouveau frère juré de la Garde, de tuer Brienne pour le meurtre de Renly en appuyant son innocence[35]. Il s'évertue ensuite à reprendre en main la Garde Royale[2], puis décide de faire évader Tyrion avec l'aide de Varys[51].

Dans AFFC

Après la mort de son père, lord Tywin Lannister, assassiné par Tyrion qu'il a aidé à faire évader, ser Jaime est torturé par la culpabilité. Escorté d'une douzaine de gardes, il mène des recherches dans l'enceinte du Donjon Rouge afin de retrouver les traces de Varys et de son cadet[52]. Il refuse de devenir la Main du roi Tommen Baratheon à la demande de sa sœur qui assume plus que jamais le rôle de reine régente. Il tente d'abord de la conseiller pour la gouvernance du royaume puis s'oppose finalement à ses décisions maladroites. Il est également révulsé par le penchant de plus en plus prononcé de la reine pour la boisson et se montre inquiet de certains de ses comportements, notamment ses larmes lors de l'incendie de la tour de la Main qui lui rappellent la folie du défunt roi Aerys II Targaryen[18]. Il se voit relégué à des activités subalternes et entre en conflit avec la reine au sujet de l'éducation du roi Tommen[53]. Ceci lui vaut d'être envoyé au siège de Vivesaigues afin de forcer ser Brynden Tully à rendre la place. Il est également chargé par la reine de rétablir l'ordre à Harrenhal et d'en libérer ser Wylis Manderly. Il accepte ces missions malgré ses réticences à laisser le roi aux mains de sa sœur. Il part avec une modeste armée de moins d'un millier d'hommes, accompagné entre autre de ser Addam Marpheux et ser Ilyn Payne qu'il a tous deux choisis personnellement. Ce choix est motivé par les compétences de ser Addam comme meneur d'hommes et éclaireur, ainsi que par le fait que ce dernier est au courant de son inaptitude au combat avec sa main gauche. De plus, ser Ilyn Payne, de par sa langue coupée et son illettrisme, constitue le compagnon idéal pour qu'il puisse se remettre discrètement à l'entraînement. Son écuyer Becq emmène, à cette occasion, sa nouvelle prothèse en or, qu'il exhibe au cours d'un souper chez lady Fengué. Ser Jaime requiert toutes les nuits la présence de ser Ilyn afin de pouvoir pratiquer le combat avec son unique main. Ces séances laissent ser Jaime couvert d'hématomes[54].

À Harrenhal, ser Jaime confie le commandement de la forteresse à ser Bonifer Hastif et renvoie ser Wylis Manderly à son père, escorté de ser Ronnet Connington. Il se rend ensuite à Darry pour rencontrer Lancel Lannister, son cousin. Lors du dîner donné en son honneur par lady Amerei Frey, ser Jaime apprend les dernières rumeurs et informations concernant la Fraternité sans Bannière. Il préconise, afin que la population locale cesse d'appuyer les hors-la-loi, d'employer la tactique éprouvée par ser Arthur Dayne, qui, en se faisant le protecteur des gens du commun, provoqua la perte de Symon Tignac. Il va ensuite retrouver ser Lancel dans le septuaire. Ce dernier, tombé dans la piété, lui avoue être responsable de la mort du roi Robert Baratheon. Il lui confesse également avoir couché avec la reine Cersei[55][56].

Jaime parvient devant Vivesaigues où son cousin, ser Daven Lannister, mène difficilement le siège avec les forces de la maison Frey. Jaime, à la demande de sa tante, lady Genna Lannister, décide d'agir comme l'aurait fait son père et rencontre ser Brynden pour lui proposer la reddition pacifique de la place. Mais ce dernier refuse toute négociation, affermi dans sa détermination par les menaces sans lendemain de pendre lord Edmure Tully proférées par Ryman Frey. Jaime, après un conseil de guerre houleux entre les Frey et les seigneurs du Conflans qui se sont joints aux forces des Lannister, décide de délivrer lord Edmure pour qu'il rende la place en tant que suzerain légitime, le menaçant d'un carnage en cas de refus[57]. Une fois la place restituée par lord Edmure, il découvre que ser Brynden s'est enfui en mettant à profit la confusion qui a suivi la reddition. Il décide d'envoyer Edmure en otage à Castral Roc sous une bonne escorte conduite par ser Forley Prestre. Alors que de fortes précipitations de neige annoncent l'arrivée de l'hiver, Jaime apprend par un corbeau la chute de Cersei qui le supplie de venir à son aide. Jaime enroule le parchemin avec son unique main et demande à Becq de le brûler[58].

Dans ADWD

Ayant ignoré la supplique de Cersei réclamant son retour incessant à Port-Réal, ser Jaime Lannister rejoint Corneilla assiégée par les troupes survivantes de lord Jonos Bracken. Sur place, il assure le rôle de médiateur en rencontrant lord Tytos Nerbosc afin de discuter des termes de sa reddition. Passée la négociation portant sur les différentes terres et possessions accordées à lord Bracken, le sire de Corneilla confie son second fils encore vivant, Hoster Nerbosc, à ser Jaime comme otage destiné à rejoindre Port-Réal pour garantir la loyauté de la maison Nerbosc. Par ailleurs, une des filles de lord Bracken sera également incitée à rejoindre ultérieurement la cour de Port-Réal en gage de la soumission de la maison Bracken, revenue dans la paix du roi Tommen Baratheon depuis peu.

En route pour Vivesaigues, ser Jaime fait étape dans le village de L'Arbre-sous et est averti par ses éclaireurs de l’arrivée d’une femme demandant à le rencontrer. Celle-ci se révèle être Brienne, visiblement marquée par la fatigue et une blessure au visage. Toujours porteuse de l’épée Féale, qu’il lui avait confiée quelque temps plus tôt, elle dit pouvoir le mener à Sansa à la condition qu'il vienne seul avec elle, sans quoi le Limier tuerait la jeune fille[59].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Jaime Lannister est interprété par l'acteur Nikolaj Coster-Waldau dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références

Notes

  1. Au début de A Storm of Swords, en l'an 299, ser Jaime Lannister est dans la Garde Royale depuis dix-huit années (cf. A Storm of Swords, Chapitre 05, Tyrion), et il a intégré cette dernière à l'âge de quinze ans (cf. A Storm of Swords, Chapitre 68, Jaime).
  2. Même ses ennemis lui reconnaissent cette qualité (cf. A Game of Thrones, Chapitre 64, Catelyn).
  3. Parmi leurs proches, seul Tyrion semble la connaître (cf. A Clash of Kings, Chapitre 04, Tyrion).
  4. D'après la chronologie de la saga.
  5. D'après la chronologie de la saga.

Références

  1. A Storm of Swords, Chapitre 05, Tyrion.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 A Storm of Swords, Chapitre 68, Jaime.
  3. Interview audio de George R. R. Martin par Random House
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 A Game of Thrones, Chapitre 06, Jon.
  5. 5,0 et 5,1 Appendices AGOT.
  6. A Game of Thrones, Chapitre 33, Arya.
  7. 7,0 et 7,1 A Game of Thrones, Chapitre 09, Bran.
  8. 8,0, 8,1, 8,2, 8,3, 8,4, 8,5, 8,6, 8,7, 8,8 et 8,9 A Clash of Kings, Chapitre 56, Catelyn.
  9. 9,0, 9,1, 9,2 et 9,3 A Game of Thrones, Chapitre 64, Catelyn.
  10. 10,0, 10,1 et 10,2 A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  11. 11,0 et 11,1 A Game of Thrones, Chapitre 56, Catelyn.
  12. 12,0, 12,1, 12,2 et 12,3 A Storm of Swords, Chapitre 45, Jaime.
  13. 13,0 et 13,1 A Game of Thrones, Chapitre 39, Tyrion.
  14. 14,0 et 14,1 A Game of Thrones, Chapitre 10, Tyrion.
  15. A Storm of Swords, Chapitre 02, Jaime.
  16. 16,00, 16,01, 16,02, 16,03, 16,04, 16,05, 16,06, 16,07, 16,08, 16,09, 16,10 et 16,11 A Storm of Swords, Chapitre 12, Jaime.
  17. 17,0, 17,1, 17,2, 17,3, 17,4, 17,5, 17,6 et 17,7 A Storm of Swords, Chapitre 32, Jaime.
  18. 18,0, 18,1, 18,2 et 18,3 A Feast for Crows, Chapitre 17, Jaime.
  19. 19,0, 19,1, 19,2, 19,3, 19,4, 19,5, 19,6 et 19,7 A Storm of Swords, Chapitre 22, Jaime.
  20. 20,00, 20,01, 20,02, 20,03, 20,04, 20,05, 20,06, 20,07, 20,08, 20,09 et 20,10 A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  21. 21,0, 21,1 et 21,2 A Game of Thrones, Chapitre 30, Sansa.
  22. A Game of Thrones, Chapitre 63, Tyrion.
  23. 23,0, 23,1, 23,2, 23,3, 23,4, 23,5, 23,6 et 23,7 A Storm of Swords, Chapitre 02, Jaime.
  24. A Game of Thrones, Chapitre 46, Eddard.
  25. A Clash of Kings, Chapitre 61, Sansa.
  26. A Clash of Kings, Chapitre 04, Tyrion.
  27. A Dance with Dragons, Chapitre 19, Tyrion.
  28. A Feast for Crows, Chapitre 34, Jaime.
  29. A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion
  30. A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran.
  31. A Clash of Kings, Chapitre 21, Tyrion.
  32. A Clash of Kings, Chapitre 50, Tyrion.
  33. A Storm of Swords, Chapitre 37, Davos.
  34. A Clash of Kings, Chapitre 53, Sansa.
  35. 35,0, 35,1 et 35,2 A Storm of Swords, Chapitre 63, Jaime.
  36. A Clash of Kings, Chapitre 64, Daenerys.
  37. A Clash of Kings, Chapitre 13, Daenerys.
  38. A Game of Thrones, Chapitre 32, Tyrion.
  39. A Game of Thrones, Chapitre 19, Catelyn.
  40. A Clash of Kings, Chapitre 55, Tyrion.
  41. A Feast for Crows, Chapitre 31, Jaime.
  42. A Game of Thrones, Chapitre 17, Eddard.
  43. A Game of Thrones, Chapitre 31, Eddard.
  44. A Game of Thrones, Chapitre 36, Eddard.
  45. A Game of Thrones, Chapitre 41, Catelyn.
  46. A Game of Thrones, Chapitre 58, Sansa.
  47. A Game of Thrones, Chapitre 57, Tyrion.
  48. A Game of Thrones, Chapitre 70, Tyrion.
  49. A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.
  50. A Clash of Kings, Chapitre 40, Catelyn.
  51. A Storm of Swords, Chapitre 78, Tyrion.
  52. A Feast for Crows, Chapitre 09, Jaime.
  53. A Feast for Crows, Chapitre 25, Cersei.
  54. A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.
  55. A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.
  56. A Feast for Crows, Chapitre 31, Jaime.
  57. A Feast for Crows, Chapitre 39, Jaime.
  58. A Feast for Crows, Chapitre 45, Jaime.
  59. A Dance with Dragons, Chapitre 49, Jaime.