Régis Bosques

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Régis Bosques
Identité
V.O. Regis Groves
Statut
Rang chevalier
Titre frère juré de la Garde Royale
Décès fin 132 (Harrenhal)
Blasons
Ser Régis faisait partie de la Garde Royale

Régis Bosques était un chevalier de la Garde Royale durant la régence d'Aegon III[1].

Histoire[modifier]

Vers la fin de l'an 132, la Main du Roi Tyland Lannister nomme ser Régis Bosques de la Garde Royale à la tête d'une cinquantaine de vétérans et lui ordonne de reconquérir Harrenhal, et de chasser la reine sorcière et la bande de hors-la-loi qui s'y trouvent. Sur la route, ser Régis est rejoint par une cinquantaine d'autres hommes d'armes menés par ser Damon Darry. Imprudemment, ser Régis Bosques considère que cet effectif sera suffisant.

Arrivé à Harrenhal, il découvre que la reine sorcière Alys Rivers tient les lieux au nom de son fils, un nourrisson qu'elle prétend être l'enfant du prince Aemond Targaryen, et qu'elle déclare être l'héritier légitime du Trône de Fer et le véritable roi des Sept Couronnes. Ser Régis Bosques refuse de s'agenouiller devant un bâtard. D'après les rapports, Alys Rivers aurait alors levé une main et Régis Bosques serait tombé mort, après que son crâne a explosé[N 1][1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. L'archimestre Gyldayn donne plusieurs explications possibles à ce fait : soit Alys Rivers a jeté un sortilège mortel au chevalier qui lui aurait fait exploser le crâne, soit son geste n'était qu'un simple signal en direction d'un arbalétrier ou d'un frondeur sur les remparts (cf. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.)

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.