Semence de dragon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : dragonseed

Une « semence de dragon », ou simplement « semence », désignait à Peyredragon l'enfant bâtard, né lors de relations extraconjugales entre des filles de l'île avec le seigneur de la maison Targaryen ou un de ses fils.

Histoire[modifier]

D'après l'archimestre Gyldayn, au cours des quelques siècles de règne de la maison Targaryen sur Peyredragon, il était fréquent que les seigneurs ou les membres de la famille aille chercher leur plaisir auprès des filles et des épouses de leurs sujets, les habitants de l'île. Gyldayn évoque même que le droit de cuissage antique de la première nuit était pratiqué à Peyredragon plus que n'importe où ailleurs dans les Sept Couronnes, avant le règne de Jaehaerys Ier Targaryen. Au cours de son règne, le droit de première nuit est aboli sur l'insistance de la Bonne Reine Alysanne Targaryen, mais cela n'empêche pas certains Targaryen de continuer à fricoter avec des filles d'auberges et des épouses de pêcheurs.

L'archimestre Gyldayn prétend que si la coutume de la première nuit et la naissance de bâtard provoquaient des rancunes et des troubles dans le reste du royaume, à Peyredragon, nul n'osait se plaindre car les Targaryen étaient considérés comme des plus proches des dieux que des mortels. Les femmes choisies étaient enviées et les enfants qui naissaient de ces unions étaient particulièrement chéris, car leur naissance était souvent pour le sire de Peyredragon l'occasion d'offrir à la mère de somptueux présents : de l'or, des soieries et des terres.

Les semences et descendants de semences abondaient à Peyredragon au cours du règne des Targaryen sur les Sept Couronnes. En l'an 129, au cours de la guerre de succession connue sous le nom de Danse des Dragons, le parti de la reine Rhaenyra Targaryen souhaiterait avoir plus de dragonniers à opposer à leurs ennemis. Le prince de Peyredragon Jacaerys Velaryon offre terres, titres et richesses à n'importe quelle semence de dragon parvenant à maîtriser un dragon[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Semaison rouge.

Notes et références[modifier]

  1. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.