Amory Lorch

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Amory Lorch
Identité
V.O. Amory Lorch
Surnom la manticore
Apparence
Yeux porcins
Poids massif
Statut
Rang chevalier
Titre gouverneur d'Harrenhal (ACOK)
Décès 299 (Harrenhal)
Blasons
Ser Amory faisait partie de la maison Lorch Ser Amory était au service de la maison Lannister

Ser Amory Lorch (parfois désigné « la manticore » en référence aux armes de sa maison[1]) est un chevalier massif aux yeux porcins, cynique et brutal, banneret de lord Tywin Lannister. Il a une voix perchée et ténue ainsi qu'un faible pour les tartelettes[2][3][4]. Il exècre le meneur des Braves Compaings, Varshé Hèvre[4].

Avant AGOT

Ser Amory fait partie des troupes que lord Tywin Lannister conduit à Port-Réal suite à la victoire des rebelles à la bataille du Trident. Lors du sac de Port-Réal qui clôture la rébellion de Robert Baratheon, lord Tywin le charge de retrouver avec ser Gregor Clegane les enfants du prince Rhaegar Targaryen et de les mettre à mort. Tous deux mènent l'ultime assaut contre la citadelle de Maegor[5], où ser Amory découvre la princesse Rhaenys cachée sous le lit de son père, pensant qu'il pourrait la protéger. La jeune princesse se débat furieusement et ser Amory la tue brutalement de plusieurs coups de poignard. Cette exécution déplaît sur la forme à lord Tywin qui se rend alors compte de la personnalité sanguinaire de son homme lige à qui il prête « l'intelligence d'un navet »[6].

Dans AGOT

Ser Amory fait partie de l'armée de lord Tywin Lannister dans laquelle il a la fonction de fourrageur. Après la bataille de la Verfurque, lord Tywin l'envoie avec deux cents cavaliers ravager le pays lors de son repli depuis le Trident vers Harrenhal[7].

Dans ACOK

À la tête de ses fourrageurs, ser Amory Lorch tente de mettre la main sur les partisans de la Fraternité sans Bannière dans le Conflans. Aux Cataractes, il accuse un apiculteur et son épouse d'en être, et proclame qu'il les exécutera, sauf si lord Béric Dondarrion se livre à leur place. Ce dernier ayant accepté, ser Amory le fait pendre entre les deux paysans[1]. Le seigneur la Foudre réapparaît pourtant peu après, toujours à la tête de ses hommes[3]. Poursuivant ses recherches, ser Amory tombe une nuit sur une troupe d'une trentaine de recrues de la Garde de Nuit, conduite par Yoren et retranchée dans un petit fortin sur la rive sud de l'Œildieu. Il leur ordonne de lui ouvrir les portes, mais Yoren, arguant de la traditionnelle neutralité de la Garde, refuse. Ser Amory ordonne alors un assaut sans prisonniers, et malgré leur résistance acharnée, ses adversaires sont rapidement exterminés (à l'exception de quelques rescapés, dont Arya, qui réussissent à s'échapper par un souterrain)[2]. Cet assaut brutal lui vaudra de figurer dans la litanie d'Arya[8]. Il enrôle dans sa troupe les trois prisonniers de Yoren qui ont survécu aux flammes : Rorge, Mordeur et Jaqen H'ghar[3].

Ser Amory est nommé gouverneur de Harrenhal au départ de lord Tywin, qui place sous ses ordres les Braves Compaings de Varshé Hèvre, alors que les deux hommes ne se supportent pas[9][N 1]. Parti en expédition de pillage, Varshé Hèvre revient avec une centaine de prisonniers Stark prétendument capturés lors d'une tentative de passage en force du gué des Rubis. Ser Amory les fait jeter au cachot, malgré les protestations de Robett Glover, qui affirme qu'on avait promis de les traiter avec honneur. Mais cette capture est une ruse ourdie par Varshé Hèvre, qui permet à lord Roose Bolton de prendre Harrenhal. Malgré ses supplications, ser Amory est exhibé nu devant ses vainqueurs (dont Arya, devenue page de lord Bolton) puis jeté dans une fosse où un ours noir le tue[4].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Amory Lorch est interprété par l'acteur Fintan McKeown dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références

Notes

  1. Le fait que lord Tywin ne confie qu'une maigre force à ser Amory Lorch pour tenir la forteresse d'Harrenhal peut sembler surprenant au regard de celles dont dispose lord Roose Bolton, principale menace sur celle-ci. Il faut toutefois considérer que la garnison de près de trois cents hommes dont dispose ser Amory constitue une garnison importante et est alors plus que suffisante pour soutenir un siège de plusieurs mois dans une place aussi forte qu'Harrenhal (cf. So Spake Martin du 12 mai 2001 : (en) "A Number of Questions" sur westeros.org).

Références