Bataille de la Verfurque

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de la Verfurque
V.O. Battle of the Greenfork
Informations
Guerre guerre des Cinq Rois (première campagne du Conflans)
Date début 299
Lieu berges orientales de la Verfurque
Belligérants
Belligérants Blason-perso-baratheonJof-2014-v01-48px.png
Lannister
Blason-stark-2014-v01-48px.png
Stark
Vassaux et alliés Clegane Marpheux Bolton Frey
Forces en présence
Armées Lannister Stark
Commandants Tywin Lannister
Gregor Clegane
Kevan Lannister
Addam Marpheux
Roose Bolton
Wylis Manderly
Origine des armées terres de l'Ouest Nord et Frey
Effectifs 20 000 16 000
SoldatInfoBox.png ~12 500 16 000
CavalierInfoBox1.png ~ 7 500
Conclusion
Pertes ~ 650 ~4 000
Résultat Victoire Lannister

La bataille de la Verfurque se déroule au début de l'an 299 et est la quatrième bataille de ce que les mestres appelleront bientôt la guerre des Cinq Rois. Elle oppose l'armée de l'Ouest de lord Tywin Lannister et l'infanterie Stark menée par lord Roose Bolton[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Cinq Rois : la première campagne du Conflans.

Contexte[modifier]

Après sa facile victoire contre les maigres troupes de lord Béric Dondarrion au Gué-Cabot qui lui a permis de prendre plusieurs places-fortes du Conflans, lord Tywin Lannister se positionne sur le cours de la Verfurque, position stratégique entre le Conflans, le Val d'Arryn et le Nord. Il est alors rejoint par son fils Tyrion, accompagné de trois cents hommes des clans des montagnes de la Lune. Apprenant que le jeune Robb Stark marche enfin sur le sud du Neck, lord Tywin pense l'affronter sur la rive orientale de la Verfurque. En réalité, Robb a séparé ses forces en deux aux Jumeaux et n'a envoyé vers la Verfurque que son infanterie, commandée par lord Roose Bolton[2]. Ayant reçu l'ordre d'engager le combat pour masquer cette séparation des forces nordiennes[3], lord Bolton tente de prendre les Lannister par surprise en marchant de nuit, ce qui lui permet d'attaquer un jour plus tôt que ce que prévoient ses ennemis. Les éclaireurs Lannister donnent cependant l'alerte suffisamment tôt pour que lord Tywin puisse disposer ses troupes selon son plan[1].

Les armées[modifier]

Armée Lannister[modifier]

L'armée Lannister est forte de près de vingt mille hommes et est séparée en quatre corps :

  • Ser Gregor Clegane commande l'avant-garde, située sur la gauche, entre la Verfurque et la route Royale. Elle est uniquement composée de cavalerie légère : archers montés, francs-coureurs, mercenaires et combattants inexpérimentés. Tyrion et ses trois cents hommes des clans des montagnes de la Lune sont à la gauche de celle-ci, contre la Verfurque.
  • Ser Kevan Lannister commande le centre, placé sur la route Royale : les archers en trois rangées de chaque coté de la route, des carrés de piquiers entre celles-ci, et des soldats armés de lances, de haches et d'épées derrière. Trois cents cavaliers lourd entourent Kevan, les lords Leo Lefford, Lewys Lydden et Serrett et leurs propres vassaux.
  • L'aile droite est composée de quatre mille cavaliers lourds, sous le commandement de ser Addam Marpheux.
  • Lord Tywin Lannister commande la réserve, forte de cinq mille hommes, composée à moitié de cavaliers et à moitié de fantassins.

Armée du Nord[modifier]

L'armée du Nord est forte de près de seize mille hommes et est principalement composée d'infanterie, dont des hommes des maisons Bolton, Corbois, Karstark, Cerwyn et Glover[N 1][4], renforcés par mille cinq cent Frey[5]. L'ensemble est placé sous le commandement de lord Roose Bolton[2].

La bataille[modifier]

Le plan de lord Tywin[modifier]

Lord Tywin a placé ses troupes les moins disciplinées et les moins expérimentées sur sa gauche, le long de la rivière. Il prévoit que celles-ci vont plier face aux Stark et que le jeune Robb Stark va se précipiter pour profiter de cette ouverture. Le centre de ser Kevan et la réserve de lord Tywin se rabattront alors vers la rivière pour y acculer l'armée Stark. Lord Tywin espère que l'inexpérience et la fougue supposée de Robb Stark lui feront commettre une erreur fatale[1].

Le déroulement de la bataille[modifier]

Après un concert de tambours et de cors retentissant auquel répondent les trompettes de l'Ouest, l'armée du Nord avance vers les lignes Lannister. Lorsque les troupes nordiennes parviennent à portée de tir de celles-ci, elles commencent à charger sous une pluie de flèches délivrée par le centre de ser Kevan Lannister. L'avant-garde de ser Gregor Clegane se met en branle et charge les piquiers Karstark qui se trouvent face à elle. Le mur de piques et de boucliers ne résiste pas à la percée de ser Gregor et le combat se transforme en une mêlée générale. Ser Kevan passe alors à l'offensive avec le centre et ses piquiers repoussent l'armée du Nord dans les collines. Un mur de boucliers se forme alors, mais il ne résiste pas longtemps au déluge de flèches Lannister. Enfin, lord Tywin mène une charge avec cinq cents chevaliers pour briser ce qui reste des lignes Stark[1].

La férocité de l'aile gauche de l'armée Lannister qui repousse les troupes du Nord et l'absence de Robb Stark ne permettent pas à lord Tywin de mener à bien son plan de bataille, même si la victoire est tout de même au rendez-vous[1].

Conséquences[modifier]

Les forces du Nord paient un lourd tribut lors de la bataille puisque trois douzaines de nobles nordiens et du Conflans sont capturés[6], parmi lesquels lord Medger Cerwyn, ser Wylis Manderly, Harrion Karstark, ser Jared Frey, ser Hosteen Frey, ser Danwell Frey, ser Donnel Locke et Ronel Rivers. De plus, lord Halys Corbois est tué lors des affrontements[7]. Du côté des forces Lannister, la moitié des hommes des clans des montagnes de la Lune (dont Conn et Ulf) sont tués[1].

Toutefois, si la bataille de la Verfurque est une incontestable victoire tactique pour les Lannister, elle n'est, stratégiquement, qu'une victoire sans lendemain[1]. En effet, dès que lord Tywin Lannister découvre que Robb Stark a passé la Verfurque aux Jumeaux et qu'il se dirige vers les forces de ser Jaime Lannister, il se voit contraint de se replier en hâte vers le Trident afin de porter secours à son fils, et ne peut donc exploiter son avantage. De plus, lord Roose Bolton réussit à reformer partiellement son armée[8], et suit ensuite prudemment les Lannister tout au long de leur retraite[9].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Déduit de leur présence ultérieure parmi les forces de lord Roose Bolton, notamment lors de la prise d'Harrenhal (cf. A Clash of Kings, Chapitre 48, Arya).

Références[modifier]

Iconesword.png
Iconesword.png
La guerre des Cinq Rois
Voir l'article principal

Articles généraux

Contexte initial et déclenchement La première campagne du Conflans Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros

Dans AGOT Dans ACOK Dans ASOS Dans AFFC Dans ADWD
Bataille de la Dent d'Or Bataille de Croixbœuf Bataille de Sombreval Bataille des îles Bouclier Reddition de Corneilla
Bataille du Gué-Cabot Batailles des gués de la Ruffurque Bataille du gué des Rubis Prise de Peyredragon Bataille de Motte-la-Forêt
Bataille de Vivesaigues Prise d'Harrenhal Les Noces Pourpres Prise de Vivesaigues Prise de la Griffonnière
Bataille de la Verfurque Prise de Winterfell Bataille du Mur
Bataille du Bois-aux-Murmures Bataille de la Néra
Bataille des Camps Bataille de Winterfell
Prise de Falaise