Chanson pour Lya

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Chanson pour Lya
Informations
V.O. A song for Lya
Type Nouvelle
Genre Science-fiction
Éditions
Miniusa.png Analog Science Fiction and Fact - 1974
Minifrance.png J'ai Lu - Une Chanson pour Lya et autres nouvelles - 1982
Minifrance.png Pygmalion - R.R.Étrospective - 2017

Chanson pour Lya est une nouvelle écrite par George R. R. Martin et parue pour la première fois en juin 1974 dans le magazine américain Analog Science Fiction and Fact. Elle donne son titre au recueil Une Chanson pour Lya et autres nouvelles, et est également présente dans l'ouvrage R.R.Étrospective.

Chanson pour Lya se déroule dans l'univers des 1000 Mondes, l'univers de science-fiction créé par George R. R. Martin[1].

Genèse de l’œuvre

George R. R. Martin rédigea Chanson pour Lya en 1973 à Chicago pendant son service civil et son travail pour à la Fondation d'assistance légale du comté de Cook. Il vivait sa première histoire d'amour, ce qui fut le fondement du texte de la nouvelle. A ses yeux, son texte était meilleur que Il y a solitude et solitude et Au matin tombe la brume[1]

Synopsis

Un couple est envoyé sur la planète Ch’kéa afin d’enquêter sur l’étrange relation qu’ont les autochtones avec une sorte de divinité parasitaire. En effet, ce couple possède des capacités spéciales, Robb peut « sonder » les émotions des gens et Lyanna sait lire dans leurs pensées. Le Culte de l’Union qui menace la planète des Ch’kéens s’avère de fait une religion suicidaire mais étrangement séduisante pour certains humains ce qui inquiète l'administrateur de la planète…

Récompenses

La nouvelle fut sélectionnée pour les prix Hugo et Nebula. Robert Silverberg gagna cette année là le prix Hugo pour Nés avec les morts mais George R. R. Martin remporta le Prix Hugo du meilleur roman court 1974. Il s'agit du premier prix Hugo que GRRM a remporté[2] La remise des prix ayant eu lieu à Melbourne et George R. R. Martin ne pouvant pas se payer un billet d'avion pour l'Australie, il mit des mois à récupérer son trophée et fut exclu du Club des perdants du Hugo par son ami Gardner Dozois[1]

Voir aussi : les approfondissements de La Garde de Nuit

Icone star.png "Les autres écrits de G.R.R. Martin : l’univers des 1000 Mondes", article de blog écrit par Nymphadora.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 R.R.Étrospective : La clarté des étoiles lointaines.
  2. R.R.Étrospective : Préface.