Haereg

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Archimestre Haereg
Identité
V.O. Archmaester Haereg
Statut
Titre archimestre de la Citadelle

Haereg était un archimestre de la Citadelle à une époque inconnue[N 1]. Il est l'auteur de Histoire des Fer-nés, ouvrage de référence chroniquant l'histoire tumultueuse du peuple des Fer-nés des îles de Fer[1].

Les idées d'Haereg

Généralités

Haereg estime qu'un Fer-né, même éduqué, reste toujours dangereux[2].

L'archimestre répertorie une liste incomplète et parfois contradictoire de cent onze rois du Sel et du Roc, ayant porté une couronne de bois flotté[3], parmi lesquels il relève trente-huit Greyfer[4], avant qu'Urron Greyfer ne confisque le pouvoir.

Les spécificités des îles de Fer

L'archimestre a défendu un temps la thèse que les premiers habitants des îles de Fer ne seraient pas des Premiers Hommes, mais un peuple méconnu venu de l'ouest, qui aurait laissé des traces archéologiques, comme le Trône de Grès. Le Trône semble effectivement trop élaboré pour avoir été sculpté grâce aux technologies connues par les Premiers Hommes. Les Premiers Hommes ne seraient venus habiter les îles qu'après la disparition de ce peuple inconnu. D'après mestre Yandel, Haereg lui-même aurait fini par rejeter cette idée trop spéculative[5].

Dans son livre, Haereg avance que les îles de Fer ont des coutumes et un type de gouvernement unique au sein des Sept Couronnes, du fait de leur spécificité religieuse[5]. Haereg explique notamment qu'à leur arrivée dans les îles de Fer, les Andals mettent fin à la lignée royale de la maison Greyfer, mais qu'ils ne parviennent pas à imposer le culte des Sept aux Fer-nés. Pendant un temps, le culte des Sept coexiste avec l'Antique Voie, mais il n'arrive pas à persister, pas même chez les familles andales[6].

D'après Haereg, les Fer-nés ont développé leur mode de vie unique pour satisfaire leur besoin en bois, leurs conditions de vie insulaires les obligeant à développer leurs compétences navales et à construire des bateaux. Or rapidement, les besoins en bois dépassèrent les ressources dont ils disposaient sur leurs îles. Le pillage devint rapidement indispensable à leur subsistance, et se révéla plus rentable que le commerce. Aussi les pillards jouirent-ils très vite d'un statut reconnu et prestigieux au sein des îles, selon Haereg. Les îles de Fer développèrent une forme d'esclavage, appelé servage, des prisonniers capturés lors des pillages. D'après Haereg, la condition des serfs des champs, qui pouvaient vivre, se marier, avoir des enfants et vieillir, était plus enviable que celle, rude et brève, des serfs affectés aux mines[5].

Les Chenu

Haereg remet en cause le conte traditionnel, décrivant Harras Chenu devenir roi, après avoir effectué une danse du doigt. Selon lui, Harras devint roi, car il avait le soutien des Andals, après son mariage avec la fille d'un puissant seigneur andal[4]. Il fonda une dynastie, qui régna sur les îles de Fer pendant des siècles. Toutefois, la maison Chenu s'était aliénée les prophètes du Dieu Noyé, qui dénonçaient leur impiété et appelaient à les renverser. Selon Haereg, les rois de la maison Chenu étaient détestés non pas à cause de leur impiété, mais à cause de leur tolérance notamment envers la Foi des Sept. Pendant les années qui suivirent, les Chenu autorisèrent les septons à prêcher leur religion, ce qui déplut aux tenants de l'Antique Voie. Des révoltes ouvertes éclatèrent, et les septons furent massacrés. D'après Haereg, ce n'est qu'en réaction à ces agressions que le roi Horgan Chenu se mit à massacrer les prêtres de l'Antique Voie[7].

Les Greyjoy

Haereg donne également une liste complète et un récit des règnes des lord de la maison Greyjoy : Dalton Greyjoy, Dagon Greyjoy, Alton Greyjoy, Torwyn Greyjoy, Loren Greyjoy ou encore, Quellon Greyjoy[2].

Suite à la guerre entre Johanna Lannister et Dalton Greyjoy, l'un des fils bâtard de celui-ci fut capturé, castré et réduit à la condition de bouffon pour amuser le fils de lady Johanna. Haereg prétend qu'il fit un bon fou, mais pas aussi fou que l'avait été son père[8].

Notes et références

Notes

  1. Le fait qu'il parle de lord Quellon Greyjoy vers la fin de son ouvrage permet tout de même de savoir qu'il a vécu entre autre dans la deuxième moitié du troisième siècle après la Conquête

Références

  1. A Feast for Crows, Chapitre 12, La Fille de la Seiche.
  2. 2,0 et 2,1 Les origines de la saga, L'antique voie et la nouvelle.
  3. Les origines de la saga, Les couronnes de bois flotté.
  4. 4,0 et 4,1 Les origines de la saga, Les rois de Fer.
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Les origines de la saga, Les îles de Fer.
  6. Les origines de la saga, L'arrivée des Andals.
  7. Les origines de la saga, Le sang noir.
  8. Les origines de la saga, Le Kraken rouge.