Jonos Arryn

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Jonos Arryn
Identité
V.O. Jonos Arryn
Surnom le Fraticide
Statut
Rang noble
rebelle (37)
Titre roi de la Montagne et du Val (autoproclamé)
Décès 37 (les Eyrié)
Famille
Mère Sharra Arryn
Blasons
Jonos faisait partie de la maison Arryn

Jonos Arryn, surnommé le Fatricide[1], était un rebelle, qui se proclama roi de la Montagne et du Val au début du règne d'Aenys I Targaryen. Son surnom lui vient du fait qu'il assassina son frère aîné, lord Ronnel Arryn, légitime seigneur de la maison Arryn[2].

Histoire[modifier]

En l'an 37, de nombreux rebelles se déclarent contre le nouveau roi des Sept Couronnes, l'indécis Aenys I Targaryen. Dans le Val d'Arryn, Jonos Arryn emprisonne son frère aîné, lord Ronnel, ainsi que toute sa famille dans les cellules célestes des Eyrié et se proclame roi de la Montagne et du Val. Le roi Aenys Ier peine à réagir, dans un premier temps, il ordonne à sa Main, lord Alyn Castelfoyer, de réunir une armée et de faire voile vers le Val, pour finalement annuler l'ordre.

Lord Allard Royce mène les loyalistes du Val, avec le soutien de la reine douairière Visenya Targaryen. Après avoir vaincu les partisans de Jonos, il assiège les Eyrié, exigeant la restitution de son suzerain. Jonos précipite alors son frère et sa famille par la Porte de la Lune. Jonos et ses rebelles résistent au siège, jusqu'à l'arrivée du prince de Peyredragon, Maegor Targaryen, monté sur Balerion. Effrayés et craignant d'être brûlés, les rebelles trahissent Jonos en le jetant à son tour dans le vide par la Porte de la Lune, avant de rendre les Eyrié. Leur reddition n'empêche pas le prince Maegor d'ordonner qu'ils soient tous pendus nus[N 1]. Hubert Arryn, un cousin de Ronnel et Jonos devient le nouveau seigneur de la maison Arryn et seigneur suzerain du Val d'Arryn[3].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. La pendaison apparaît comme un mode d'exécution déshonorant dans la société des Sept Couronnes. Il est considéré comme plus honorable d'être décapité (cf. The Sons of the Dragon).

Références[modifier]