Allard Royce

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Allard Royce
Identité
V.O. Allard Royce
Statut
Rang lord
Titres seigneur de la maison Royce
sire de Roches-aux-runes
Famille
Enfants Alayne Royce
Blasons
Lord Allard dirigeait la maison Royce

Allard Royce était le seigneur de la maison Royce et sire de Roches-aux-runes sous le règne d'Aenys Ier Targaryen. Il fut l'un des principaux loyalistes du Val d'Arryn, qui s'opposèrent au rebelle Jonos Arryn[1].

Histoire[modifier]

En l'an 37, de nombreux rebelles se déclarent contre le nouveau roi des Sept Couronnes, l'indécis Aenys Ier Targaryen. Dans le Val d'Arryn, Jonos Arryn, frère cadet de lord Ronnel Arryn, s'empare des Eyrié où il capture son frère et se couronne roi de la Montagne et du Val. Avec le soutien de la reine douairière Visenya Targaryen, lord Allard Royce réunit les seigneurs du Val loyaux au roi des Sept Couronnes. Il défait aisément les soutiens de Jonos Arryn puis assiège les Eyrié, réclamant la libération de son suzerain, lord Ronnel. En réponse, Jonos Arryn propulse son frère à travers la porte de la Lune.

L'arrivée du prince de Peyredragon, Maegor Targaryen, monté sur son dragon Balerion, met fin au conflit. Craignant d'être brûlés vifs, les partisans de Jonos précipitent celui-ci à son tour par la porte de la Lune et se rendent. Cependant le prince ordonne que les rebelles soient pendus nus[N 1]. Hubert Arryn, un cousin de Ronnel et Jonos, marié à une femme de la maison Royce, devient alors le nouveau seigneur de la maison Arryn et seigneur suzerain du Val d'Arryn[N 2]. Pour son action, lord Allard Royce est récompensé par le roi Aenys avec de l'or, des titres et des honneurs.

On ignore si lord Allard Royce est toujours seigneur de la maison Royce en l'an 48, lorsque celle-ci se déclare pour Jaehaerys Ier Targaryen, contre son oncle Maegor[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. La pendaison apparaît comme un mode d'exécution déshonorant dans la société des Sept Couronnes. Il est considéré comme plus honorable d'être décapité (cf. The Sons of the Dragon).
  2. Ce qui fait de lord Allard le beau-père ou le beau-frère de son nouveau seigneur suzerain.

Références[modifier]