Mains-froides

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Coldhands

« Mains-froides », aussi surnommé « le Patrouilleur », est un personnage énigmatique[N 1] qui a en partie l'apparence des spectres créés par les Autres. En effet, s'il a la peau pâle et les mains noires et froides de ces créatures, il n'a cependant pas leurs yeux bleus caractéristiques[N 2] et il est capable de parler. Il est habillé de lainages noirs semblables à ceux d'un frère juré de la Garde de Nuit et monte un orignac géant. Il est accompagné d'une nuée de corbeaux[1] avec lesquels il semble pouvoir communiquer, voire partager des sensations. Il parle la langue Commune, mais également une autre langue, inconnue[2]. Bien que cela ne soit pas immédiatement perceptible, il ne respire pas et n'a besoin ni de dormir, ni de manger ou de boire. Le feu l'effraie, et il ne peut franchir le Mur[3], ni pénétrer dans des lieux protégés contre les Autres et leurs créatures[2].

Dans ASOS[modifier]

Mains-froides sauve Samwell Tarly, Vère et son enfant quand ces derniers sont rattrapés par les spectres dans un village sauvageon abandonné. Ce sauvetage s'effectue notamment grâce à l'intervention d'une nuée de corbeaux dans laquelle se trouve celui de feu le lord Commandant Jeor Mormont[1]. Il les emmène ensuite à la porte Noire de Fort Nox afin qu'ils puissent passer au sud du Mur et qu'ils puissent guider Bran Stark et ses compagnons jusqu'à lui. Il semble alors agir en tant qu'émissaire de la corneille à trois yeux[4].

Dans ADWD[modifier]

Pendant plusieurs jours, Mains-froides mène Bran, Hodor, Jojen et Meera Reed à travers la forêt hantée. Sentant qu'ils sont suivis, celui qu'ils surnomment « le Patrouilleur » ordonne aux enfants de continuer sans lui tandis qu'il rebrousse chemin. Il les retrouve le soir même dans un village de pêcheurs abandonné qu'il leur avait auparavant indiqué comme refuge potentiel, et avec une truie providentielle dont la viande permet de revigorer le petit groupe[N 3]. Interrogé par Bran, qui a vu les cadavres de cinq frères jurés de la Garde de Nuit (dont un manchot) dans la peau d'Été, il ne nie pas les avoir tués. Bran ignorant que ces membres de la Garde de Nuit étaient sans doute des traîtres, accuse Mains-froides d'être un monstre. Mais ils n'ont pas d'autre choix que de continuer à le suivre s'ils veulent rester en vie et arriver auprès de la corneille à trois yeux, le dernier vervoyant d'après Mains-froides[3].

Alors que leur voyage vers la corneille à trois yeux touche à sa fin, le petit groupe est assailli par une horde de morts-vivants. Mains-froides combat alors aux côtés de Bran (qui se glisse dans l'esprit d'Hodor pour se défendre) et de son loup-garou Été. Puis l'intervention d'une mystérieuse femme de petite taille (une enfant de la forêt) permet à Bran et aux Reed de s'échapper pour se mettre à l'abri dans une grotte où luit un feu. Le destin de Mains-froides reste incertain mais l'enfant de la forêt explique à Bran, inquiet pour sa survie, qu'il a déjà été tué il y a longtemps par des spectres[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Plusieurs hypothèses de fans voient en Mains-froides Benjen Stark, l'oncle de Bran, disparu au-delà du Mur dans le premier tome de la saga. George R.R. Martin a cependant démenti ces hypothèses (cf. une photo des notes de lecture de A Dance with Dragons d'une des éditrices de GRRM avec une annotation de l'auteur).
  2. De fait, les yeux de Mains-froides semblent noirs (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 05, Bran), même s'il n'est pas évident de savoir s'il en a toujours été ainsi.
  3. Le fait que Mains-froides a pu trouver une truie alors qu'Été lui-même est forcé de manger les cadavres des déserteurs de la Garde de Nuit peut indiquer que la viande providentielle fournie par Mains-froides est en fait de la viande humaine, celle-ci ayant à la cuisson une odeur proche de celle de la viande de porc (cf. A Storm of Swords, Chapitre 34, Samwell).

Références[modifier]