Myles Petibois

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Myles Petibois
Identité
V.O. Myles Smallwood
Statut
Rang lord
Titres seigneur de la maison Petibois
sire de La Glandée
Main du roi (54 à 57)
Blasons
Lord Myles dirigeait la maison Petibois
Main du Roi
Daemon Velaryon septon Barth

Myles Petibois était le seigneur de la maison Petibois reconnu pour sa grande bravoure. Il fut nommé Main du Roi Jaehaerys Ier Targaryen[1], et reste dans les mémoires comme l'une des pires Mains ayant jamais exercée[2].

Histoire[modifier]

Lord Myles Petibois participe à de nombreuses batailles, parmi lesquelles la traque du rebelle Harren le Rouge, la bataille du Pont-de-Pierre contre Wat le Fendeur et la Bataille sous l'Œildieu aux côtés du prince Aegon le Sans-Couronne[3]. En l'an 49, une des épées liges de sa maison, ser William la Guêpe, s'illustre pendant le tournoi des Épousailles d'or et intègre la Garde Royale[1].

En l'an 54, lord Daemon Velaryon démissionne du poste de Main du Roi. Jaehaerys Ier Targaryen veut trouver un homme aguerri, d'âge mûr, pour contrebalancer la jeunesse et l'intellectualisme de son conseil restreint. Plusieurs noms sont avancés avant que son choix s'arrête sur lord Myles Petibois, soutenu par ses suzerains, lord Prentys et lady Lucinda Tully, et par son ancienne épée lige, ser William la Guêpe[3].

Lord Myles émet des avis énergiques, martiaux et emportés. Le roi Jaehaerys Ier conteste ses avis et ne suit pas ses conseils. Bien qu'il soit volontaire et indiscutablement fidèle à son roi, Myles Petibois ne s'adapte pas au conseil restreint et admet lui-même qu'il n'y est pas à sa place. Il est finalement renvoyé par Jaehaerys Ier en l'an 57, qui préfère nommer septon Barth comme nouvelle Main[4].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : L'année des Trois Épouses. 49 apC.
  2. A Storm of Swords, Chapitre 55, Davos.
  3. 3,0 et 3,1 Fire and Blood : Naissance, mort et trahison sous le règne de Jaehaerys Ier.
  4. Fire and Blood : Jaehaerys et Alysanne. Leurs triomphes et leurs tragédies.