Bataille du Pont-de-Pierre

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du Pont-de-Pierre
V.O. Battle at Stonebridge
Informations
Guerre Guerre de la Foi
Date 42
Lieu Pont-de-Pierre[N 1] dans le Bief
Belligérants
Belligérants Maegor Targaryen
Maegor Ier Targaryen
Pauvres Compagnons
Foi Militante
Commandants Lord de la Nouë
cinq autres seigneurs
Wat le Fendeur
Effectifs armée royale (cavalerie lourde) 9000 Pauvres Compagnons
Conclusion
Résultat Victoire de Maegor Ier Targaryen et massacre des Pauvres Compagnons
Mort de Lord de la Nouë
Capture de Wat le Fendeur

La bataille du Pont-de-Pierre est la première bataille rangée de la Guerre de la Foi. Elle opposa le roi Maegor Ier Targaryen à une armée essentiellement composée de Pauvres Compagnons, un des ordres de la Foi Militante. Les loyalistes écrasèrent les Pauvres Compagnons : l'hécatombe fut telle que les légendes évoquent que le fleuve prit la couleur du sang, et que le pont où se déroula la bataille et le château qui le surplombait prirent le nom de « Pont-l'Amer »[1].

Contexte

Après la mort d'Aegon le Conquérant en l'an 37, les relations entre la Foi et la dynastie Targaryen se tendent progressivement, notamment en raison des mœurs des Targaryen, hérités des Valyriens[N 2][2][3]. En l'an 41, le roi Aenys Ier Targaryen marie sa fille aînée Rhaena à son fils, Aegon. Le Grand Septon dénonce cette union et rejette l'autorité royale d'Aenys. La Foi entre en rébellion ouverte contre le pouvoir royal[3].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre de la Foi.

Après la mort d'Aenys Ier en l'an 42, son demi-frère, Maegor Targaryen se proclame roi[1][3]. Il se rend à Port-Réal, où il affronte, au cours d'un jugement des Sept, les Fils du Guerrier de la Foi Militante pour déterminer si les dieux l'estiment légitime à régner[3].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Jugement des Sept de Maegor.

Maegor en sort vainqueur, obligeant les Fils du Guerrier à le reconnaître comme roi. Après une convalescence de vingt-neuf jours, Maegor monte son dragon Balerion et incendie le Septuaire du Souvenir, où se trouvaient tous Fils du Guerrier[1]. Il déclare ensuite hors-la-loi les ordres de la Foi Militante après leur avoir ordonné de déposer les armes. Le Grand Septon répond par un appel aux seigneurs et chevaliers pour protéger la Foi et renverser le roi[3].

Déroulement

Apprenant l'issu du jugement des Sept, un ost de Pauvres Compagnons, mené par Wat le Fendeur, progresse dans le Bief en direction de Port-Réal. Alors que Wat fait traverser la Mander à son armée, près de la ville de Pont-de-Pierre, ils sont surpris par six seigneurs fidèles au roi Maegor Ier Targaryen, parmi lesquels lord de la Nouë. Les neuf mille Pauvres Compagnons de Wat sont mal équipés et peu disciplinés. L'armée loyalistes est essentiellement composée de chevaliers lourdement armés[N 3][3].

L'ost des Pauvres Compagnons étant coupé en deux, de chaque côté du pont, ils ne peuvent résister à la charge de la cavalerie lourde. La victoire est écrasante pour les fidèles du roi, malgré la mort de lord de la Nouë, tué par Wat le Fendeur[3].

Conséquences

La bataille est un véritable massacre : les écrits disent que la Mander devient rouge de sang, et Pont-de-Pierre est désormais appelée Pont-l'Amer[1]. Wat le Fendeur est capturé vivant non sans avoir tué une demi-douzaine de chevaliers, et est livré enchaîné à Port-Réal, où Maegor le force à assister à un de ses mariages polygames[3].

Notes et références

Notes

  1. Pont-de-Pierre changea de nom suite à cette bataille, et fut connu sous le nom de Pont-l'Amer (cf. The Sons of the Dragon).
  2. Les Valyriens pratiquaient des mariages incestueux, entre frères et sœurs, oncles et nièces, tantes et neveux ou cousins et cousines. Ces unions étaient très nombreuses, car elles permettaient soi-disant de garder le « sang de dragon » pur. La polygamie était également autorisée, bien que plus rare (cf. The Sons of the Dragon). On peut aussi supposer que ces mariages incestueux permettaient à l'époque d'éviter de disperser les dragons et le patrimoine de chaque famille de Seigneur Dragon entre de trop nombreux cousins.
    A Westeros en revanche, la Foi des Sept considérait la polygamie et l'inceste comme des pêchés contre-nature. Les enfants qui naissaient de telles unions étaient vus comme des bâtards et des abominations (cf. The Sons of the Dragon).
  3. Le roi Maegor lui-même n'est pas présent lors de cette bataille.

Références