Tournoi de Murs-Blancs

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Beurpuits

Le tournoi de Murs-Blancs est organisé en l'an 211 en l'honneur du second mariage de lord Ambrose Beurpuits, ancienne Main du roi Aegon IV Targaryen, avec la jeune fille de lord Frey. Le prix pour le vainqueur du tournoi est un œuf de dragon[1].

Le mariage et le tournoi ne sont en fait que des prétextes pour lancer une rébellion[1].

Le tournoi

Le tournoi attire un certain nombre de chevaliers errants qui n'en connaissent pas l'enjeu et qui comptent se faire connaitre ou du moins remporter quelques assauts pour empocher les rançons. Ser Duncan le Grand s'inscrit sous le pseudonyme de Chevalier au Gibet[N 1][1]

Seules des joutes sont organisées, une mêlée ne seyant pas à un mariage[1].

Les joutes

Une joute doit opposer ser Uthor Enverfeuille à ser Tommard Heddle, lorsque le tournoi est interrompu

L'interruption du tournoi

Le tournoi est interrompu une première fois après le vol de l'œuf de dragon, qui devait servir de premier prix. Ser Glendon Flowers est accusé du vol, mais cette accusation ne repose sur aucune preuve : elle permet simplement aux conspirateurs d'écarter ce jouteur importunément trop doué. Il est emprisonné et torturé.

Le tournoi est interrompu définitivement par l'arrivée de l'armée royale aux portes de Murs-Blancs[1].

La rébellion

Le tournoi de Murs-Blancs est effectivement l'occasion de réunir les partisans de la cause Feunoyr. Les conspirateurs veulent couronner le fils de Daemon Feunoyr et lancer une nouvelle rébellion depuis le cœur du Conflans[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : deuxième rébellion Feunoyr.

Les partisans de Daemon II Feunoyr prévoient de truquer le tournoi pour lui faire gagner l'œuf en espérant le voir éclore. La gloire de la victoire lors du tournoi et la possession de l'unique dragon vivant devaient leur assurer le soutien des maisons de Westeros[1].

Les conspirateurs n'hésitent pas à utiliser la corruption ou l'intimidation pour que leur protégé remporte le tournoi. Le vol de l'œuf de dragon contrarie leur projet. Ils en profitent néanmoins pour accuser ser Glendon Flowers du vol : ce chevalier qui a refusé de se laisser corrompre menaçait les chances de victoire de Daemon II.

Leur plan est finalement déjoué accidentellement par ser Duncan le Grand et volontairement par lord Brynden Rivers qui vient en personne à la tête d'une armée mater la rébellion.

La deuxième rébellion Feunoyr échoue, les principaux organisateurs exécutés et ses soutiens pardonnés. Daemon II Feunoyr est emmené à Port-Réal où le roi Aerys décide de son sort. Le sort de ser Glendon Flowers est inconnu[1].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Duncan a l'idée de ce pseudonyme, car il porte un bouclier figurant un homme pendu (cf. L'Œuf de Dragon). Sans doute un bouclier de la maison Trant.

Références