Amaury Peake

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Amaury Peake
Identité
V.O. Amaury Peake
Statut
Rang chevalier
Titre frère juré de la Garde Royale (133)
Décès 135 (Donjon Rouge)
Blasons
Ser Amaury faisait partie de la maison Peake Ser Amaury faisait partie de la Garde Royale

Amaury Peake était un chevalier de la maison Peake, neveu de lord Unwin Peake, qui intégra la Garde Royale du roi Aegon III Targaryen au cours de la régence[1]. Il mourut en l'an 135, durant les événements du siège secret[2].

Histoire[modifier]

En l'an 133, la Main du Roi Unwin Peake incite le lord Commandant de la Garde Royale Marston Waters à nommer son neveu, ser Amaury Peake, dans la Garde Royale[1].

En l'an 135, la faillite de la banque Rogare entraîne l'arrestation des Lysiens Lotho Rogare et Roggerio Rogare, ainsi que de la Main du Roi Thaddeus Rowan. Ser Amaury Peake et une douzaine d'hommes d'armes se rendent à la Citadelle de Maegor pour arrêter Larra Rogare, sœur des Lysiens, mais son époux, le jeune prince Viserys Targaryen, refuse de les laisser passer. Ser Amaury lui assure qu'il agit sur ordre de la Main du Roi Marston Waters. Le roi Aegon III Targaryen paraît alors et déclare que sa Main est lord Rowan et qu'il n'a jamais nommé ser Marston à sa place. Ser Amaury ne se laisse pas démonter et affirme que tant qu'Aegon III est mineur, ce sont ses régents qui prennent de telles décisions. Il ajoute que lord Thaddeus n'est plus régent sur ordre de la Main du Roi. Le prince Viserys se moque alors de ces explications et le ton monte. Les deux Targaryen se réfugient dans la Citadelle, alors que Sandoq l'Ombre se dresse sur le pont-levis pour en interdire le passage à ser Amaury et ses hommes. Alors que trois d'entre eux sont tués et que deux autres agonisent, ser Amaury Peake s'élance à son tour, mais son équipement n'est pas adapté à un tel combat : il porte un casque ouvert et il n'a pas de bouclier. D'après le Témoignage de Champignon, Sandoq l'Ombre fait de ce duel une danse, tuant un des hommes de ser Amaury entre chaque blessure qu'il lui inflige. Le dernier des hommes d'armes de ser Amaury parvient à désarmer Sandoq avant de basculer dans les douves sèches. Le chevalier saisit l'occasion et charge, mais Sandoq se saisit de la hache de bataille laissée par le prince Viserys et la plante dans le crâne de ser Amaury.

À la fin du siège secret, le lord Confesseur George Graceford accuse le défunt ser Amaury Peake de conspiration[2].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  2. 2,0 et 2,1 Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.