Champignon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Mushroom

Champignon était un nain qui fut au service de la maison Targaryen comme bouffon notamment auprès du roi Viserys Ier Targaryen et ses successeurs : sa fille, la prétendante Rhaenyra Targaryen, son fils, le roi Aegon II, et son petit-fils, le roi Aegon III. Il était considéré comme simple d'esprit par ceux qui le côtoyaient, si bien que peu de gens se méfiaient de lui et de ce qu'il pouvait entendre[1]. Il est mort après Aegon III[2].

Mesurant trois pieds de haut[N 1], Champignon avait une tête énorme et, à l'en croire, un sexe tout aussi proéminent[1]. Il pouvait être cruel ou spirituel, n'hésitant pas à brocarder méchamment tout un chacun, surtout les nobles. Il lui arrivait aussi de se moquer des Sept[2]. Il prétendait que coucher avec une femme après avoir assisté à une exécution capitale lui permettait de se rappeler qu'il était vivant[3].

Auteur du Témoignage de Champignon et source historique de Feu et Sang[modifier]

Sur la fin de sa vie, Champignon aurait dicté ses mémoires à un scribe anonyme. Cette biographie romancée est appelée Le Témoignage de Champignon. Il s'agit d'un récit inconventionnel, écrit dans un registre cru et émaillé de saillies humoristiques, d’anecdotes grivoises, de suspicions de complots et de meurtres, de descriptions de débauches et de vilenies. Le livre narre les faits et gestes de Champignon, le récit des événements historiques, et les ragots non vérifiés[1]. Champignon y écrit que les rhapsodes pourraient trouver de la gloire dans un cabinet d'aisance, mais qu'il faut être un fou pour oser dire la vérité[4]. Dérangé par son contenu licencieux, le très pieux roi Baelor Ier Targaryen décréta que tous les exemplaires du Témoignage de Champignon devaient être brûlés. Toutefois, certains exemplaires ont échappé à cet autodafé[1].

Cet écrit est l'une des sources abondamment citées par l'archimestre Gyldayn dans sa propre chronique, Feu et Sang, pour relater l'histoire des Targaryen du règne de Viserys Ier Targaryen à la fin de la régence d'Aegon III[1]. Suivant son exemple, mestre Yandel cite également Le Témoignage de Champignon comme une source historique dans son ouvrage encyclopédique, The World of Ice and Fire[5][6]. L'un comme l'autre mettent néanmoins leur lecteur en garde quant au crédit qu'on peut accorder à son récit. Selon Gyldayn, il affectionnait beaucoup la prétendante Rhaenyra, ce qui a pu influencer son récit[7]. Témoin et acteur des événements historiques rapportés dans ces ouvrages, Champignon a tendance à l'exagération, à la vantardise, et à la diffamation. Il se peut qu'il imagine purement et simplement certains faits dont il n'a pas toujours été témoin. Certains de ses souvenirs peuvent aussi être faussés, puisqu'il s'est passé plusieurs années entre le moment où ils se sont produits et le moment où il les fait rédiger. Il se peut aussi qu'il mente au lecteur pour diverses raisons, ou que le scribe qui couche sur le papier son récit fasse des erreurs de compréhension ou de retranscription. Tout cela fait de lui un narrateur non-fiable, dont il ne faut pas prendre tous les récits pour véridiques.

Histoire[modifier]

A la cour de Viserys Ier Targaryen[modifier]

Champignon aurait commencé à exercer son art de bouffon au Donjon Rouge vers le début du règne de Viserys Ier Targaryen. En l'an 111, selon les dires de Champignon, le frère du roi, le prince Daemon Targaryen aurait initié l'héritière du royaume, sa propre nièce Rhaenyra, à la sexualité et aux arts du sexe afin qu'elle puisse ensuite séduire son protecteur, ser Criston Cole de la Garde Royale. Rhaenyra aurait appris comment caresser un homme pour lui donner du plaisir et Champignon affirme qu'il aurait lui-même participé aux leçons avec son « énorme membre ». Cependant, quand la princesse approche son bouclier lige, ser Criston la repousse. L'affaire est ébruitée en grande partie par Champignon, et le roi Viserys bannit son frère de Port-Réal.

En l'an 113, Champignon aurait surpris Rhaenyra et ser Harwin Fort au lit, alors qu'elle a été récemment promise en mariage à l'héritier de Lamarck, Laenor Velaryon. Peu de temps après, Champignon fait partie de l'escorte de la princesse Rhaenyra qui se rend à Lamarck sur le Serpent de Mer. En l'an 114, il assiste au mariage de la princesse de Peyredragon Rhaenyra avec son cousin, ser Laenor Velaryon. Lors du tournoi organisé pour célébrer les noces, ser Criston Cole blesse ser Harwin Fort, et Champignon transforme le surnom de ce dernier, Brise-os, en Brisé-d'os.

Champignon semble appartenir ensuite à la maisonnée de la princesse Rhaenyra sur Peyredragon. Toutefois, il semble faire aussi partie de l'entourage proche de Viserys Ier à Port-Réal lors des dernières années de sa vie. Champignon se vante d'être le seul homme encore capable de faire rire le roi à cette époque. La nuit de la mort de Viserys, en l'an 129, Champignon est auprès de Rhaenyra à Peyredragon[1].

A Peyredragon pendant la Danse des Dragons[modifier]

Au troisième jour de la troisième lune de l'an 129, la mort de Viserys Ier Targaryen déclenche le conflit de succession connu sous le nom de Danse des Dragons entre les partisans de la prétendante Rhaenyra Targaryen et les soutiens du roi Aegon II Targaryen. Avec le soutien du conseil restreint de son père, Aegon II se fait couronner. Les nouvelles de la mort de son père, de la trahison du conseil restreint et du couronnement de son demi-frère déclenchent l'accouchement prématuré de Rhaenyra à Peyredragon. Sa fille morte-née et monstrueuse est nommée Visenya. D'après ses dires, Champignon porte son corps jusque dans la cour pour la faire incinérer[8].

Quand Peyredragon apprend la mort du prince Lucerys Velaryon près d'Accalmie, son frère cadet, Joffrey Velaryon, veut enfourcher son dragon pour aller le venger, mais il est retenu par lord Corlys Velaryon, la princesse Rhaenys Targaryen, et selon son propre témoignage, par Champignon lui-même[9].

Champignon assiste apparemment aux réunions du conseil noir, qui entoure Rhaenyra. Celle-ci s'en absente, brisée de chagrin par la mort de son fils Lucerys et les récentes tragédies, et délègue à ses principaux conseillers, ses beaux parents Corlys Velaryon et Rhaenys Targaryen. Selon son témoignage, Champignon passe beaucoup de temps avec la reine Rhaenyra à cette époque, car il est le seul à parvenir à l'égayer. Il serait devenu son confident et principal conseiller. L'archimestre Gyldayn ne croit pas à ses allégations et relève qu'aucun autre chroniqueur ne confirme cette histoire.

Sur la fin de l'année, s'il faut croire Le Témoignage de Champignon, le bouffon aurait émis des doutes sur le plan de bataille proposé par le prince de Peyredragon Jacaerys Velaryon pour s'emparer de Port-Réal. Champignon aurait laissé entendre que les partisans de la reine n'avaient peut-être pas assez de dragons pour l'emporter. Lorsque le prince l'interroge pour savoir où il compte trouver d'autres dragons et d'autres dragonniers capable de les monter, Champignon lui aurait suggéré de recourir aux semences de dragon de l'île, afin qu'ils montent les dragons sauvages de Peyredragon et se joignent à la bataille[N 2]. Au cours de la Semaison rouge qui s'ensuit, Champignon assure avoir lui-même tenté de chevaucher Aile-d'Argent. Toutefois, le dragon aurait mis le feu aux culottes du bouffon, l'obligeant à courir à travers Peyredragon pour se jeter dans un puits. Champignon prétend qu'il aurait alors manqué de se noyer. L'archimestre Gyldayn qualifie cette anecdote d'invraisemblable mais cocasse[10].

A Port-Réal aux côtés de Rhaenyra[modifier]

En l'an 130, après la prise de Port-Réal par les partisans de Rhaenyra Targaryen, la reine fait venir par bateaux son fils Aegon, ses dames de compagnie, et Champignon depuis Peyredragon[7].

Environ une demi-année plus tard, Champignon est toujours aux côtés de Rhaenyra Targaryen pendant le soulèvement de Port-Réal. Après une première nuit d'émeutes et de massacres, il la décrit à la fois en colère et en pleurs face à l'avalanche de nouvelles désastreuses qu'elle reçoit. Selon lui, il est l'un des derniers à rester auprès d'elle au cours du Dernier Jour de règne de la reine. La reine aurait loué sa fidélité et lui aurait dit qu'elle devrait faire de lui sa Main de la Reine, ce à quoi il répond qu'il préférerait être son consort. La saillie aurait fait rire Rhaenyra, à la grande satisfaction de Champignon. La nuit venue, alors que les émeutiers prennent d'assaut Fossedragon, Rhaenyra et sa cour observent les événements depuis le toit de la Citadelle de Maegor. Champignon rapporte dans son Témoignage les paroles des personnes présentes : le prince héritier Joffrey Velaryon se serait inquiété du sort des dragons, ce à quoi sa mère lui aurait répondu que les émeutiers n'étaient que des « rats de caniveau » que le feu des dragons dispersera bien vite. Champignon aurait répliqué qu'il a vu à Culpucier un millier de rats avoir raison d'un ours. La reine lui aurait alors ordonné de tenir sa langue, menaçant de la lui faire arracher. Champignon prétend ensuite avoir été le seul à remarquer que le prince Joffrey s'éclipsait, mais n'avoir rien dit parce qu'on venait de lui ordonner de se taire. Le prince Joffrey tente ensuite de monter le dragon Syrax pour rejoindre la Fossedragon, ce qui entraîne sa mort.

Alors que nombre de courtisans de la reine se seraient enfuis par crainte de l'incendie ou vont prier au septuaire du Donjon Rouge, Champignon serait resté sur le toit de la Citadelle à observer les émeutes et la mort des dragons. Après la mort de sa dragonne, Syrax, la reine se serait retirée dans ses appartements, avec Champignon pour seule compagnie, alors que ses conseillers confèrent de leur côté. La reine Rhaenyra est convaincue d'abandonner Port-Réal le lendemain à l'aube. Champignon reste au Donjon Rouge avec certains membres de sa cour[4].

Avec Aegon II et pendant l'Heure du Loup[modifier]

Champignon reste probablement à Port-Réal pendant la Lune des Trois Rois, mais il n'est pas précisé s'il est au Donjon Rouge ou ailleurs. Après le retour d'Aegon II, Champignon officie toujours à la cour, comme bouffon. Le bouffon raconte que même les cabrioles de ses fous ne le faisaient pas rire - ce en quoi il se contredit, disant également qu'Aegon II riait de temps en temps à ses saillies. Il l'aurait également aidé à se vêtir. Prétendant qu'Aegon II est devenu impuissant à cause des blessures reçues pendant la guerre, Champignon affirme que le roi aimait observer ses favoris copuler avec des servantes ou dames de la cour derrière un rideau. Selon lui, Tom Languemêlée remplit le plus souvent cette tâche pour lui, certains chevaliers le font également, et à trois reprises, Champignon lui-même est contraint de se plier aux lubies royales.

Lors de l'empoisonnement d'Aegon II et de l'assassinat de ses fidèles, Champignon dit avoir assisté à la mort d'Ummet, le goûteur du roi, et s'être ensuite caché pendant plusieurs heures dans un tonneau de farine pour échapper au même sort. Ne sortant que la nuit suivante, tout enfariné, la première servante qu'il rencontre le prend pour un fantôme[11]. Quand les seigneurs riverains et leurs chefs, les Gars, arrivent à Port-Réal, ce qui reste de la cour d'Aegon II les attend dans la salle du trône, où Champignon est présent.

Au cours de l'Heure du Loup, lord Cregan Stark fait arrêter toutes les personnes impliquées dans la mort d'Aegon II. Champignon craint d'être accusé lui aussi, mais le Nordien ne lui porte aucun intérêt. Il est ensuite témoin des tractations qui mènent à la fin de la Danse des Dragons, et qu'il attribue en grande partie aux actions des femmes. Lors du Jugement du Loup, il témoigne contre les hommes qui ont tué Ummet, le goûteur du roi. Il est présent le jour où sont prévues les exécutions[12].

Pendant la régence d'Aegon III[modifier]

Champignon reste bouffon à la cour lorsque le fils de Rhaenyra devient roi des Sept Couronnes sous le nom d'Aegon III Targaryen[12]. Lorsqu'une épidémie de fièvre d'Hiver ravage Port-Réal en l'an 133, Champignon s'enivre et se maintient en état d'ébriété afin d'échapper à la maladie : il prétend qu'on n'a rien à craindre de ce qu'on ignore et que donc, s'il ignore qu'il est malade, il échappera à la mort[13].

Champignon décerne à Tessario le Tigre le surnom moqueur de Tessario le Pouce, en référence au fait qu'il soit le capitaine de la garde privée de la Main Unwin Peake, appelée les Doigts de la Main. Au Donjon Rouge, il lui arrive de boire avec le frère bâtard de la Main, ser Mervyn Flowers de la Garde Royale.

La même année, lord Alyn Velaryon remporte une victoire éclaire dans les Degrés de Pierre contre une flotte braavienne. Afin d'éviter une guerre contre Braavos, le lord régent Manfryd Mouton est envoyé dans la cité libre pour négiocier la paix avec le Seigneur de la Mer. Champignon l'accompagne. Selon son Témoignage, il se serait dissimulé dans une barrique de vin pour fuir la morosité du Donjon Rouge, et sur place, il aurait tellement amusé le Seigneur de la Mer que celui-ci lui aurait offert de rester à ses côtés, ce que le bouffon manque d'accepter. Mais craignant d'être trop apprécié à Braavos, d'attirer les courtisanes et d'être blessé par un spadassin, il préfère retourner dans les Sept Couronnes

Après la mort mystérieuse de la jeune reine Jaehaera Targaryen la même année, Champignon est souvent dans l'entourage du roi : si ces tours ne le font pas rire, ils amusent son ami Gaemon Cheveux-pâles. Tessario le Tigre menace alors Champignon et lui donne le choix entre la mort ou une bourse d'argent afin que celui-ci répande auprès du roi des calomnies sur certaines des jeunes femmes qui vont se présenter au bal du Jour de la Jouvencelle, dans l'espoir d'être choisie comme consort. La Main du Roi Unwin Peake lui ordonne également d'animer les repas qu'il organise entre Aegon III et sa fille, Myrielle Peake. Champignon assiste au bal du Jour de la Jouvencelle dans la salle du trône, qu'il surnommera rapidement la « foire au bétail du Jour de la Jouvencelle »[3] du fait de son déroulement.

Après le mariage du roi Aegon III avec Daenaera Velaryon en l'an 134, Champignon est souvent envoyé distraire le roi et sa reine pendant le souper, cette dernière riant de bon cœur aux pitreries du fou, ce qui aurait le don de faire sourire le roi. Lors du retour triomphal d'Alyn Velaryon de son premier voyage, Champignon est sûrement présent quand le prince Viserys Targaryen, frère disparu d'Aegon III, descend de la Lady Baela à la surprise générale[14].

Lors du Printemps lysien, Champignon fréquente régulièrement le bordel de Roggerio Rogare, la Sirène. En l'an 135, au cours d'un repas, Champignon amuse le roi, la reine et le goûteur du roi, Gaemon Cheveux-pâles, avec l'histoire d'un ours qui a trop bu. Quand Gaemon commence à se plaindre de douleurs d'estomac, Aegon III envoie Champignon prévenir le Grand Mestre Munkun. Son intervention sauve apparemment la vie de la reine Daenaera, qui avait commencé elle aussi à se tordre de douleur, mais le bouffon et le mestre arrivent trop tard pour sauver Gaemon, qui périt, empoisonné.

Lorsque la nouvelle de la faillite de la banque Rogare arrive à Port-Réal cette même année, le lord Commandant de la Garde Royale Marston Waters mène une descente sur la Sirène, arrête Roggerio Rogare et fait refouler les clients, nus, dans la rue, dont Champignon. Plus tard le même jour, alors que les hommes de ser Amaury Peake de la Garde Royale prétendent arrêter Larra Rogare, réfugiée dans la Citadelle de Maegor avec la famille royale, Champignon prétend avoir assisté du haut du toit de la Citadelle au combat entre les hommes de ser Amaury et Sandoq l'Ombre. Champignon aurait ensuite passé les dix-huit jours du siège secret en compagnie d'Aegon III et de sa famille dans la Citadelle de Maegor. Quand lord Thaddeus Rowan est traîné enchaîné sous les murs de la forteresse et fait des aveux douteux, Champignon fait observer qu'il a perdu toutes ses dents. Le prince Viserys Targaryen pose quelques questions astucieuses, qui dévoilent que la confession de lord Rowan est un mensonge obtenu par la torture. Champignon fait alors avouer au seigneur qu'il a empoisonné le roi Viserys Ier Targaryen, une déclaration absurde qui vient confirmer que lord Rowan n'a plus sa raison.

Après la fin du siège secret et les conspirateurs présumés ayant été arrêtés, Thaddeus Rowan redevient brièvement Main du Roi, mais il apparaît rapidement qu'il n'est plus en état d'assumer cette charge. Pour faire rire l'assistance, Champignon l'accuse régulièrement de crimes extravagants en public, qu'il avoue à chaque fois. La cour aurait hurlé de rire, lorsqu'il fait confesser à lord Rowan le Fléau de Valyria. Si sur le moment il est très satisfait, Champignon émet rétrospectivement des regrets pour ces méchantes blagues, dans son Témoignage.

Thaddeus Rowan ayant été relevé de ses fonctions, Torrhen Manderly devient Main du Roi au cours de la dernière année de la régence d'Aegon III. Champignon se prend d'affectation pour lui. Quand Aegon III le congédie brusquement, le jour de ses seize ans, lord Torrhen Manderly retourne à Blancport. Il propose à Champignon de l'accompagner, et celui-ci accepte avec empressement, quittant finalement la morosité du Donjon Rouge et le service des rois et reines de Westeros[2].

La vie de baladin[modifier]

Dans les volumes suivants de son Témoignage, Champignon raconte sa vie à Blancport, son séjour à la cour du Seigneur de la Mer de Braavos, son voyage à Port-Ibben, et ses années parmi les baladins de la Dame qui zézaie. Il meurt à une date inconnue, après le décès du roi Aegon III en l'an 157[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Soit un peu plus de 91 cm.
  2. Le Grand Mestre Munkun attribue l'idée de recourir aux semences de dragon à Jacaerys Velaryon lui-même (cf. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or). L'idée de monter les dragons de l'île, pour les opposer ensuite à leurs ennemis, avait de toute façon déjà été émise dès le premier conseil noir par la princesse Rhaenys Targaryen (cf. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  3. 3,0 et 3,1 Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  4. 4,0 et 4,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  5. Les origines de la saga, Viserys I.
  6. Les origines de la saga, Aegon II.
  7. 7,0 et 7,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  8. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  9. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Fils pour fils.
  10. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  11. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  12. 12,0 et 12,1 Fire and Blood : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  13. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  14. Fire and Blood : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne.