Bataille des Cloches

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille des Cloches
V.O. Battle of the Bells
Informations
Guerre Rébellion de Robert Baratheon
Date fin 282 ou début 283[N 1]
Lieu Pierremoûtier
Belligérants
Belligérants Blason-baratheon-2014-v01-48px.png
Baratheon
Blason-targaryen-2014-v01-48px.png

Targaryen
Vassaux et alliés Stark Tully Arryn Connington
Forces en présence
Armées Armée rebelle Armée royale
Commandants Robert Baratheon
Eddard Stark
Hoster Tully
Jon Arryn
Jon Connington
Origine des armées Terres de l'Orage
Val d'Arryn
Conflans, Nord
Port-Réal
Conclusion
Résultat Victoire des forces rebelles

La bataille des Cloches eut lieu à Pierremoûtier et fut l'une des principales batailles de la rébellion de Robert Baratheon contre le roi Aerys II Targaryen[1].

Déroulement[modifier]

Robert, blessé lors de la bataille de Cendregué, se cache dans la bourgade[N 2] où des partisans le soignent en secret. La Main d’alors, lord Jon Connington, arrive dans la ville à la tête d’une armée importante et fait fouiller la ville, maison après maison, quartier après quartier, dans le but de capturer le rebelle Baratheon avant qu’il ne soit rejoint par ses alliés, lord Eddard Stark, lord Jon Arryn et lord Hoster Tully[1].

Mais avant qu’il ne parvienne à déloger le rebelle, lord Connington se voit assailli par cette armée même qu’il redoute, et qui submerge vite les défenses de la ville. On se bat alors dans toute la cité, de la moindre ruelle aux artères majeures en passant par les toits. Aux septuaires, on fait alors sonner les cloches pour avertir les habitants du danger, et les prévenir de rester chez eux et de s’y barricader, ce qui donna son nom à la bataille[1].

Aussitôt qu’il entend le bruit des cloches, lord Robert Baratheon sort de sa cachette pour prendre part aux combats en dépit de sa blessure. Il tue six hommes, dont ser Myles Mouton, autrefois écuyer du prince Rhaegar Targaryen. Pendant ce temps, Jon Connington blesse sérieusement lord Hoster et tue ser Denys Arryn. Après un combat contre lord Baratheon sur le parvis du vieux septuaire ayant donné son nom à la ville, il parvient à s’enfuir[1][2] .

Conséquences[modifier]

La défaite de lord Jon Connington entraîne son renvoi et son exil[3] par le roi Aerys, qui réalise alors que la rébellion constitue une grave menace pour son pouvoir[4].

Du côté des rebelles, la mort de ser Denys Arryn prive son oncle, lord Jon Arryn, de son seul héritier, ce qui l'incite à demander la main de lady Lysa Tully[5].

Plus tard, Jon Connington regrettera amèrement de n'avoir pas tout simplement brûlé et rasé la cité, comme l'aurait certainement fait un homme tel que lord Tywin Lannister, plutôt que d'avoir eu l'arrogance de chercher à tuer Robert Baratheon de ses propres mains afin de prouver sa valeur au prince Rhaegar Targaryen[2].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Un des protagonistes de la bataille la situe dix-sept ans avant la fin du premier semestre de l'an 300 (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 25, Le seigneur perdu).
  2. Précisément dans le bordel La Pêche, où sa blessure ne l'empêche pas de profiter des services des pensionnaires.

Références[modifier]

Iconesword.png
Iconesword.png
Rébellion de Robert Baratheon
Voir l'article principal
Premières batailles Renforcement de la rébellion Dénouement du conflit
Prise de Goëville Bataille de Cendregué Bataille du Trident
Batailles de Lestival Siège d'Accalmie Sac de Port-Réal
Bataille des Cloches Prise de Peyredragon