Berger

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : Shepherd

Le Berger était un prophète qui fut grandement à l'origine du soulèvement de Port-Réal et du sac de Fossedragon, lors de la guerre de succession connue sous le nom de la Danse des Dragons. Il était manchot, infatigable et complètement fou[1][2]. Il est très sale et d'aspect cadavérique. Il a peut-être été un membre des Pauvres Compagnons[3].

Histoire[modifier]

Alors que la reine Rhaenyra Targaryen tient Port-Réal depuis plusieurs mois, la situation ne cesse de se dégrader en ville ; en plus de mauvais choix politique, la cité est menacée par l'armée d'Ormund Hightower, qui peut arriver à tout moment, accompagnée de dragons. L'interdiction de quitter la ville fait encore monter les tensions. C'est dans ce contexte qu'apparaît pour la première fois un prêcheur, rapidement connu sous le nom de Berger. Il harangue la foule depuis la place Crépin, en maudissant Rhaenyra et en cherchant à soulever le peuple contre elle. Il est présenté comme infatigable et sans peur, comparant les dragons à des démons et prêchant la destruction totale de la maison Targaryen. En quelques heures seulement, il rassemble autour de lui des dizaines, puis des centaines de fidèles[3].

Après la victoire des Verts à Chutebourg et le suicide de la reine Helaena Targaryen, Port-Réal est en proie à de violentes émeutes, et de multiples factions s'affrontent dans les rues de la capitale. Le Berger harangue la foule et prêche contre les dragons, non seulement contre ceux des Verts, qui menacent la ville, mais contre tous les dragons, rendus responsables des malheurs du peuple. Une foule de près de dix mille émeutiers vociférants se dirige vers Fossedragon pour en découdre avec les bêtes. Cinq dragons périssent, ainsi que le prince Joffrey Velaryon et des membres de la Garde Régine[1][2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Sac de Fossedragon.

Face à la population en colère, à la perte de ses dragons et à celle de son fils, la reine Rhaenyra Targaryen fuit la ville pour se réfugier dans son fief de Peyredragon, abandonnant le Donjon Rouge et Port-Réal.

Le Berger et ses partisans règnent sur la majeure partie de la ville durant la Lune des Trois Rois, en même temps que deux autres prétendants[2]. Le Berger prêche depuis les ruines de Fossedragon, entouré des crânes des dragons tués pendant le sac. Il tourne maintenant sa haine vers les hommes riches, leur promettant l'enfer. Avec le temps qui passe, de moins en moins de fidèles viennent chaque soir[4]. Quelque temps plus tard, les partisans du roi Aegon II reprennent la ville. Il est capturé par lord Borros Baratheon. Jugé en dernier par le roi, le Berger refuse de se repentir de ses crimes ou d'admettre qu'il a commis une trahison, provoquant le monarque. On lui arrache la langue et il est condamné au bûcher avec ses partisans. Le dernier jour de l'an 130, deux cent quarante et une personnes sont enchaînées à des poteaux le long de la rue de la Colline et enduites de poix. Alors que la litière du roi remonte la rue, les corps sont allumés un par un. En haut de la colline, Aegon II allume lui-même le bûcher du Berger, installé entre les têtes des cinq dragons morts[5].

Postérité[modifier]

La rue de la Colline, large voie pavée qui part vers l’est de la place Crépin et qui monte la colline de Rhaenys jusqu'à Fossedragon, où a eu lieu la crémation du Berger et de ses partisans, est renommée la voie du Berger[5].

Dans les années qui suivent, plusieurs prédicateurs prétendent être le Berger ressuscité.

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 La Princesse et la Reine.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Les origines de la saga, Aegon II.
  3. 3,0 et 3,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  4. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  5. 5,0 et 5,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.