Fuite à Peyredragon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Fuite à Peyredragon
V.O. '
Informations
Guerre Danse des Dragons
Date fin 130
Lieu Port-Réal, Sombreval, Peyredragon
Belligérants
Belligérants Blason-perso-aegon2Targaryen-2014-v01-48px-BoxBataille.png
Les Verts
Targaryens
Blason-perso-rhaenyraTargaryen-2014-v01-48px-BoxBataille.png
Les Noirs
Targaryens
Forces en présence
Armées les Verts les Noirs
Commandants Aegon II Targaryen
Ser Alfred Balaie
Rhaenyra Targaryen
Effectifs Une quarantaine de soldats ser Harrold Sombre
ser Adrian Rougefort
ser Loreth Lansdale
DragonInfoBox1.png Feux-du-Soleyl
Conclusion
Pertes Rhaenyra Targaryen
ser Harrold Sombre
ser Adrian Rougefort
ser Loreth Lansdale
Résultat Victoire des Verts.
Mort de la reine Rhaenyra Targaryen, dévorée par Feux-du-Soleyl devant son fils.
Capture du prince Aegon Targaryen.
Mort des trois derniers chevaliers de la Garde Régine.

La fuite à Peyredragon désigne la fuite de la reine Rhaenyra Targaryen, accompagnée de son fils Aegon et d'une petite escorte royale, de la ville de Port-Réal en proie aux soulèvements populaires et aux massacres, jusqu'au fief ancestral des Targaryen, l'île de Peyredragon. Elle prend place à la fin du conflit de succession connu sous le nom de la Danse des Dragons.

Contexte

La sanglante guerre civile de la Danse des Dragons fait rage depuis plus d'un an. Les deux partis ont perdus beaucoup de leurs forces respectives, aussi bien des hommes et des ressources, que des dragons et des commandants, comme les princes Aemond Targaryen et Daemon Targaryen, qui se sont entre-tués pendant la bataille sur l'Œildieu[1].

Depuis 130, la reine Rhaenyra Targaryen et ses partisans ont pris la capitale, Port-Réal, et le Trône de Fer. Mais la ville est en proie à des tensions extrêmes. Bien appréciée au départ par la population, qui n'aimait ni Aegon II, ni son frère Aemond, Rhaenyra se fait rapidement détester en raison des exécutions qu'elle ordonne et de la hausse des taxes, au point de se voir affublée du surnom de « Roi Maegor avec des loches ». Après la bataille de Chutebourg qui a vu la victoire du parti d'Aegon II Targaryen, la ville succombe à la terreur de voir arriver les dragons du roi. La mort de la reine d'Aegon II, Helaena Targaryen, retenue captive par les Noirs, est l'élément déclencheur de nombreuses émeutes dans toute la ville, et qui aboutit au sac de Fossedragon. Les conséquences sont terribles : tous les dragons présents à Port-Réal ont été massacrés par la foule en colère, des milliers d'hommes sont morts brûlés ou écrasés, la colline de Rhaenys est en flamme, et le prince Joffrey Velaryon, fils de Rhaenyra, a trouvé la mort en tentant d'aller sauver son dragon Tyraxes[1].

Les conseillers de Rhaenyra s'accordent sur le fait que la ville ne peut plus être tenue : la fuite vers Peyredragon est décidée.

Déroulement

D'abord réticente à cette idée, Rhaenyra Targaryen se laisse finalement convaincre, et dès le lendemain du massacre, à l'aube, les Noirs prennent la fuite. Pour protéger la reine, son fils, le jeune Aegon, et quatre demoiselles de compagnie, l'escorte royale est composée de ser Balon Boulleau, de vingt manteaux d'or, des quatre derniers membres encore en vie de la Garde Régine, ser Lyonel Bentley, ser Harrold Sombre, ser Adrian Rougefort et ser Loreth Lansdale, ainsi que des frères Manderly, ser Medrick et ser Torrhen[1].

Tous les navires ayant brûlés, et la porte de la Gadoue, au sud-est de la ville, étant perdue, le groupe s'esquive par le nord et la porte du Dragon, dans le but de rejoindre Sombreval. La fuite s'avère difficile et éprouvante : le château des Rosby s'est fermé à l'approche de la reine, et le jeune lord Castelfoyer ne lui accorde l'hospitalité que pour une nuit. La moitié des manteaux d'or désertent, et au cours d'une attaque de hors-la-loi, ser Balon Boulleau et ser Lyonel Bentley sont tués. Les Sombrelyn, pourtant fervents défenseurs de la reine Rhaenyra, n'ouvrent leurs portes qu'après l’intercession de ser Harrold Sombre[N 1] auprès de lady Meredyth Sombrelyn, à condition que la petite troupe ne reste que quelques jours.

Sans ressource[N 2], désespérée et paniquée à l'idée de perdre son dernier fils encore en vie[N 3], la reine Rhaenyra n'a pas d'autre choix que de vendre sa couronne[N 4] pour une place à bord de la Violande, un navire marchand de Braavos. Elle n'a alors qu'une idée en tête : retourner à Peyredragon, son fief, et mettre la main sur un œuf de dragon pour le faire éclore. Elle rejette ainsi les propositions de ser Harrold Sombre, qui l'enjoignait de se réfugier dans le Val d'Arryn, et de ser Medrick Manderly qui lui proposait de se rendre à Blancport.

Alors que le navire traverse la baie de la Néra, les vents le poussent à longer les rives de l'île de Lamarck, le fief des Velaryon, mais il finit néanmoins par atteindre sa destination, et prend son mouillage, sous une pluie battante, au port de Peyredragon. Rhaenyra avait prévenu par corbeau peu de temps avant de son arrivée sur l'île. Ser Alfred Balaie, chevalier de Peyredragon, accueille la reine avec une escorte d'une quarantaine d'homme, et, devant l'interrogation de la reine de ne pas voir ser Robert Quince, le gouverneur qu'elle avait laissé à Peyredragon, il lui enjoint de se rendre au château où elle le trouvera.

Mais c'est un cadavre carbonisé qu'elle trouve, pendu au rempart : ser Alfred a trahi le parti de la reine Rhaenyra pour rejoindre celui de son demi-frère, Aegon II Targaryen. Les trois derniers membres de la Garde Régine se font massacrer par les hommes de ser Alfred : ser Harrold Sombre meurt, une hache dans le crâne avant d'avoir pu dégainer son épée, ser Adrian Rougefort est tué d'un coup de lance dans le dos et ser Loreth Lansdale, qui est le seul à avoir eu le temps de riposter, tombe devant les assaillants. Le jeune prince Aegon tente en vain de se saisir de l'épée de ser Harrold, mais il est désarmé. Les survivants sont capturés et amenés devant le roi Aegon II et son dragon, Feux-du-Soleyl[1]. Les partisans du roi avaient en effet pris en secret et par traîtrise Peyredragon, alors que Rhaenyra avait quitté l'île pour prendre Port-Réal.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Chute de Peyredragon.

Après un échange rapide et peu cordial entre la demi-sœur et le demi-frère, Rhaenyra est séparée de force de son fils, et placée devant Feux-du-Soleyl. Pour exciter le dragon, ser Alfred Balaie blesse la reine au sang. Rhaenyra a le temps de maudire son frère une dernière fois avant que les flammes ne l'engloutissent et que les mâchoires du dragon ne la déchirent[1].

Conséquences

La mort de la reine Rhaenyra, ce vingt-deuxième jour de la dixième lune de l’année 130[1], ne met pas directement fin à la guerre civile, mais elle porte un coup particulièrement violent aux Noirs qui perdent leur reine et prétendante au Trône de Fer.

Le jeune Aegon, pétrifié d'horreur, a vu de ses yeux la mort atroce de sa mère. Il avait alors dix ans, et il en restera traumatisé à vie. Il échappe à la mort, son oncle déclarant qu'il ferait un otage précieux, et est fait prisonnier[1].

Notes et références

Notes

  1. Les Sombre sont apparentés aux Sombrelyn, et le jeune Harrold Sombre avait servi d'écuyer auprès de ser Steffon Sombrelyn (cf. La Princesse et la Reine).
  2. La reine avait en effet fait emprisonner lord Corlys Velaryon pour trahison, et avait perdu par ce geste la flotte des Velaryon. Sa fuite de Port-Réal s'étant faite dans le précipitation, l'escorte royale était partie sans le sous.
  3. En réalité, le prince Viserys, deuxième fils de Rhaenyra et Daemon Targaryen, est encore en vie, et se trouve prisonnier à Lys. Mais personne ne le sait encore, et pour tout le monde, le jeune prince est mort au cours de la bataille du Gosier. Il n'est retrouvé qu'en l'an 134 par lord Alyn Velaryon (cf. Les origines de la saga, Aegon III).
  4. Le texte ne précise pas de quelle couronne il s'agit, mais il est probable que ce soit la couronne de Jaehaerys Ier, qui fut portée par le père de Rhaenyra, et que la princesse récupéra au début de la Danse des Dragons. Elle s'en couronna pour s'inscrire symboliquement dans la continuité de son père et ainsi renforcer sa légitimité.

Références


Iconesword.png
Iconesword.png
Danse des Dragons
Voir l'article principal
L'offensive des Verts La réponse des Noirs Incertitudes et trahison La fin
Prise d'Harrenhal Reconquête de Repos-des-Freux Première bataille de Chutebourg Seconde bataille de Chutebourg
Bataille du Moulin Brûlé Chute de Port-Réal Chute de Peyredragon Fuite à Peyredragon
Sac de Sombreval Bataille de la Ruffurque Bataille sur l'Œildieu Lune des Trois Rois
Siège de Repos-des-Freux Bataille de la Berge du Lac Soulèvement de Port-Réal Bataille de la route Royale
Bataille du Gosier Bal du Boucher Prise de Fossedragon
Bataille de l'Hydromel